top of page

L’AIM-120D-3 entrera en service cette année !

L'US Air Force a terminé l'audit de configuration fonctionnelle, ou FCA, de la dernière variante du missile air-air avancé à moyenne portée de Raytheon Technologies. L'AMRAAM AIM-120D-3 est sur la bonne voie pour être mis en service par ‘US Air Force et l’US Navy cette année.

Travaux de préparation

L'audit de configuration fonctionnelle de l'AIM-120D-3 (C-8 pour l’exportation) fait suite à un programme de tests comprenant des missions de transport captif, des tests sur banc d’essais et une série de tirs réels à partir de plusieurs plateformes de l’USAF et la Navy, prouvant l'efficacité de l'arme. Les tests F3R se poursuivent avec la variante AIM-120 C-8 conçue pour les clients internationaux. Tous les AMRAAM prévus pour la production sont des variantes D3 ou C8 incorporant la fonctionnalité F3R. Combiné à des mises à niveau logicielles, l'AIM-120D-3 offrira des capacités avancées pour améliorer l'efficacité des missiles contre les menaces avancées.


Ce qui change

L'AIM-120D-3 présente des améliorations substantielles dans presque tous les domaines, à commencer par une portée 50 % plus grande (que la portée déjà étendue de l'AIM-120C-7), c'est-à-dire > 160 km. Une autre caractéristique importante est le guidage GPS en plus de l'inertie (IMU), ce qui se traduit par une trajectoire beaucoup plus efficace et une liaison de données bidirectionnelle améliorant considérablement les ECCM. Il a également une plus grande capacité hors ligne de visée et est basé sur l'AIM-120C7 qui intègre une antenne, un récepteur, un processeur de signal améliorés et de nouveaux algorithmes logiciels améliorés pour contrer les nouvelles menaces. Ainsi, l'AIM-120D est presque une nouvelle conception pour contrer les menaces modernes.

La liaison de données bidirectionnelle ouvre de nombreuses opportunités car, contrairement à l'engagement BVR traditionnel où seule la plate-forme de lancement était utilisée pour envoyer des mises à jour à mi-parcours à l'AMRAAM, l'AIM-120D et la plate-forme de lancement peuvent désormais communiquer entre elles. Cela améliore considérablement sa capacité ECCM, car si le chercheur de l'AIM-120D est bloqué, la plateforme de lancement peut en être informée à l'avance et, par conséquent, guider l'AIM-120D jusqu'à ce que son chercheur réacquière la cible (c'est-à-dire qu'il dépasse la portée). Cela améliore également la capacité du pilote à désigner ou à modifier des cibles après le lancement.

Combinées aux antécédents de combat éprouvés d'AMRAAM, toutes ces améliorations améliorent considérablement l'enveloppe « No-Escape » et les performances globales de l'AIM-120D. Il devrait également être plus facile de mettre à niveau le logiciel de l'AIM-120D à l'avenir en réponse à de nouvelles menaces.


Raytheon AIM-120 AMRAAM

L'AMRAAM est l'arme de domination aérienne la plus sophistiquée et la plus éprouvée au monde.

L'AIM-120 AMRAAM (Advanced Medium-Range Air-to-Air Missile) muni d'un système de guidage à radar actif. L'AMRAAM est le missile au-delà de la portée le plus répandu au monde, avec en 2008, plus de 14 000 exemplaires produits pour l’USAF la Navy et 33 clients internationaux


À la fin des années 1970, déçues par l’AIM-7 « Sparrow » les forces aériennes américaines décident de lancer le développement d'un nouveau missile, qui cette fois-ci n'expose pas son lanceur et, par conséquent, qui soit capable de se guider seul. Par ailleurs, cette indépendance du missile doit permettre d'engager plus facilement plusieurs cibles.


En 1994 furent livrés les premiers exemplaires de la version AIM-120B. Celle-ci se distingue de la version initiale AIM-120A par un nouveau système de guidage WGU-41/B contenant des modules EPROM reprogrammables et un nouveau processeur. En 1996, une nouvelle version voit le jour, l'AIM-120C. La première différence notable est le changement des ailerons. Ceux-ci sont raccourcis pour être emportables dans la soute du F-22 il reste néanmoins adapté à tous les autres vecteurs déjà qualifiés pour les versions AIM-120A et AIM-120B. Il est par ailleurs équipé d'un nouveau système de guidage WGU-44/B. L'AIM-120C standard est découpé en plusieurs sous-versions dont, notamment les versions C4 et C5. La première est équipée d'une nouvelle charge militaire WDU-41/B, la seconde est encore améliorée par un plus gros moteur-fusée (WPU-16/B) et une section de contrôle plus courte grâce à la miniaturisation de l'électronique embarquée. Les livraisons de ces nouvelles versions ont débuté en juillet 2000. La version suivante, nommée C6, comporte un nouveau détonateur. La version C7, dont le développement a débuté en 1998.

Photos : 1 Tir d’AIM-120D-3 depuis un Super Hornet 2 Tri depuis un F-35 @ Raytheon


Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page