top of page

Fin des ennuis pour le KC-46A !

La mise au point du ravitailleur de nouvelle génération destiné à l’US Air Force n’a pas été simple, nombreux ont été les problèmes rencontrés par l’avionneur Boeing. Le dernier point et non des moindre est maintenant validé. Retour sur le système de vision à distance, dont la mise au point a donné pas mal de cheveux blancs aux ingénieurs.

Rappel

Lorsque Boeing a remis le premier KC-46 en janvier 2019 à l’US Air Force, le nouvel avion présentait un nouveau système de gestion de la flèche de ravitaillement gérée à distance. Dans les ancien avions ravitailleurs un opérateur gérait le ravitaillement en regardant par une fenêtre à l’arrière pour diriger la flèche vers l’avion qui avait besoin de carburant. Sur certain modèles, l’opérateur était même dans une position couchée.

Le KC-46A devait donc amener un nouveau système, plus confortable et télépiloté. Malheureusement, le système RVS mis au point par Collins Aerospace s’est avéré très problématique. Les premiers essais ont montré que les images monochromes du système de caméras étaient sursaturées dans certaines conditions de soleil intense. Dans une autre vidéo, la carlingue blanche d’un RC-135 commençait à se fondre dans le décor nuageux au point de ne plus être discernable par l’opérateur. S’en est suivi une série de négociations entre l’USAF et le Boeing afin de résoudre cet épineux problème.

Le RVS 2.0

Le fournisseur Collins Aerospace a développé une nouvelle version du RVS 2.0 qui utilise des caméras 4K ultra-haute définition pour donner aux opérateurs de flèche une image 3D nette en couleur, alors qu’ils guident la flèche de ravitaillement dans l’avion récepteur. Cette nouvelle version a été approuvée par l’US Air Force l’année dernière. Les essais menés avec plusieurs types d’avions récepteurs et dans des conditions de visibilité diverses ont démontré que les problèmes liés à l’éclairage étaient enfin résolus.

Pour autant, le RVS 2.0 devait initialement pleinement opérationnel en mars 2024. Mais en octobre 2022, l’US Air Force a annoncé un retard de 19 mois, en grande partie en raison de problèmes de chaîne d’approvisionnement parmi les sous-traitants de Boeing. Selon le calendrier actuel, le RVS 2.0 arrivera maintenant en octobre 2025, date à laquelle les tests et les certifications de la Federal Aviation Administration (FAA) seront terminés, puis l’installation du système commencera sur la flotte de ravitailleur KC-46A « Pegasus » en rattrapage et de série pour les nouveaux appareils.


Le KC-46A « Pegasus »

Le KC-46A est la première phase de la recapitalisation de la flotte vieillissante de ravitailleurs de l'US Air Force. Avec des capacités de ravitaillement, de fret et d'évacuation aéromédicale supérieures à celles du KC-135, le KC-46A fournit un soutien de ravitaillement en vol de nouvelle génération aux récepteurs de l'US Air Force et de la marine, du corps des marines et des pays partenaires. À pleine capacité opérationnelle, le KC-46A peut ravitailler en carburant la plupart des aéronefs à voilure fixe équipés d'un récepteur fixe ou avec un panier souple. Le KC-46A est équipé d'une perche de ravitaillement pilotée par un système de commande de vol électrique et est capable des taux de déchargement de carburant requis pour les gros aéronefs. Son système de tuyau et de panier ajoute une capacité de mission supplémentaire qui est utilisable indépendamment du système de perche de ravitaillement. Le carburant de l'avion peut être pompé à travers les nacelles de ravitaillement en vol de la flèche, de paniers et de l'aile. Tous les KC-46A peuvent être configurés avec des WARP et, lorsqu'ils sont équipés, l'avion est capable d'effectuer un ravitaillement en vol simultané multipoint. L'opérateur de perche contrôle la perche, la drogue centrale et les WARP pendant les opérations de ravitaillement. Le poste de l'opérateur de ravitaillement en vol comprend des écrans panoramiques donnant à l'ORA une connaissance de la situation d'un bout d'aile à l'autre. Le KC-46A peut accueillir une charge mixte de passagers, une évacuation aéromédicale et des capacités de fret. Deux moteurs à haut débit propulsent le KC-46A au décollage à des poids bruts allant jusqu'à 415 000 livres. Selon la configuration de stockage de carburant, l'avion peut transporter une charge palettisée allant jusqu'à 65 000 livres de fret. Le KC-46A peut transporter jusqu'à 18 palettes de fret de 463L. Les rails de siège et le système de manutention de fret embarqué permettent de transporter simultanément des sièges de fret et passagers palettisés dans une variété de combinaisons. Le KC-46A est également équipé d'un certain nombre de fonctions d'autoprotection, de défense et de communication, ce qui le rend plus résistant dans un environnement contesté.


Clients : USA 170 avions prévus, Japon 6, Israël 4.


Photos :1 KC-46A ravitaillant un F-15 & F-16 2 Poste de gestion @ Boeing

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page