top of page

Un souci avec le siège éjectable du T-7A !

Le futur avion école de l’US Air Force aura un peu de retard. Boeing/Saab ne livreront le premier avion à l'US Air Force pas avant fin 2025 en raison d’un problème découvert avec le siège éjectable.

Le problème

Si l’avion lui-même n’est en soi pas la cause du problème, c’est le siège éjectable ACES 5 produit par Collins Aerospace qui est la cause. Lors d’un test d'éjection, il a été détecté que le système d'échappement peut provoquer des commotions cérébrales chez les pilotes, selon l’US Air Force. L'US Air Force et Boeing ont déclaré qu'ils étaient convaincus que le système serait bientôt réparé que le fournisseur, Rockwell Collins travaillait déjà au correctif en vue de la finalisation de l’intégration du siège. Une nouvelle série de tests devra cependant être effectuée pour certifier l’équipement de secours.


Collins Aerospace ACES 5


L’US Air Force à sélectionner l’ACE 5 pour équiper le T-7A « Red Hawk ». L’ACES 5 est le dernier né de la famille Collins Aerospace de sièges éjectables à concept avancé. Il intègre des améliorations significatives en matière de sécurité et de réduction des coûts par rapport à l'ancien ACES II qui est crédité d'avoir sauvé plus de 680 vies depuis son introduction en 1978. Les ingénieurs de Collins Aerospace ont intégré des améliorations technologiques pour créer le siège éjectable ACES 5 de nouvelle génération. L’ACES 5 offre une protection de la tête et du cou ainsi qu'une protection passive des bras et des jambes. De plus, la conception d'ACES 5 simplifie la maintenance de routine et permet aux mainteneurs de revenir rapidement. Les caractéristiques de stabilité uniques de l'ACES 5 offrent un parachute stabilisateur à déploiement plus rapide et un ensemble de stabilité (STAPAC) pour compenser les changements de pas dus au poids varié de l'équipage et aux effets aérodynamiques, réduisant ainsi le risque de blessure. De plus, le système simple et mécanique de protection de la tête et du cou répond à la norme de performance de sécurité 2016 MIL-HDBK-516C

La structure du siège facilite l'exécution de la maintenance en améliorant l'accès global aux composants de durée de vie internes du siège comme un autre avantage. Pour faciliter la recherche d'objets étrangers dans le cockpit, l'ensemble du siège peut être retiré sans avoir à retirer la verrière de l'avion, augmentant ainsi la disponibilité de l'avion.


Boeing/Saab T-7A « Red Hawk »

Le T-7A « Red Hawk » de Boeing/Saab comporte une double queue, un grand cockpit avec une excellente visibilité. Des éléments de type LERX ont été repris de la famille F/A-18 « Hornet ». Le T-7A dispose d’un seul moteur General Electric F404 également utilisé sur le "Hornet" et le "Gripen". Boeing affirme que la conception et la performance de l'avion à double-queue fourni un excellent contrôle, et une très bonne stabilité pour le ravitaillement. Darryl Davis, le président de Boeing's Phantom Works, a déclaré que l'avion a été conçu pour répondre à toutes les exigences du programme, et a noté qu'il offrira un angle d'attaque haut (AoA) et de haute performance en matière d’accélération. Boeing a également souligné que la conception du poste de pilotage offre un positionnement idéal pour l'instructeur avec une très bonne visibilité, tant pour l'instruction en vol que pour la formation avancée en combat aérien visuel. L'offre de Boeing/Saab utilise un cockpit moderne, semblable à celui d'un combattant, avec un écran reconfigurable à grande surface (LAD) qui imite ceux trouvés dans le F-22 et le F-35 et le nouveau Gripen E. Le « Red Hawk » est également compatible avec les lunettes de vision nocturne. Le Boeing/Saab T-7A est doté d'une capacité interne de ravitaillement en vol et il dispose d’un point d'ancrage central pour transporter des équipements connexes comme des nacelles.

Photos : 1 & 3 T-7A @ Boeing/Saab 2 ACES 5 @ Collins Aerospace



Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page