top of page

Ligne d’assemblage du Gripen au Brésil !

Ce mardi le ministre de la Défense, José Mucio, accompagné le président Luiz Inácio Lula da Silva ont inauguré la ligne de fabrication brésilienne de l’avion de combat Saab F-39 E/F « Gripen » au sein des installations de l’avionneur Embraer à Gavião Peixoto.

Un choix, un projet

Le projet de défense stratégique, connu sous le nom de F-X2, est un partenariat entre l'armée de l'air brésilienne (FAB) et la société suédoise SAAB pour l'acquisition de 36 avions, qui élargiront la capacité de défense aérienne du pays. Le développement d'équipements environ 19 milliards BRL (3,8 milliards $) (total du contrat, conversion en taux de change actuel) mobilise l'industrie de la défense nationale, à travers un programme de transfert de technologie et favorise une plus grande autonomie technologique et génère environ 13 000 emplois directs et indirects. En plus de répondre aux exigences militaires établies par FAB, Gripen avait les coûts d'exploitation du cycle de vie les plus bas. Le Gripen a été vendu avec l'engagement de transférer la technologie nécessaire au développement de l'industrie aérospatiale brésilienne. Le fait que le Gripen soit un prototype signifie que le Brésil peut être impliqué dans le développement du projet, ce qui donnera à l'industrie brésilienne et à FAB un accès sans précédent à tous les niveaux de technologie », expliquait à l’époque le général de corps d'armée Juniti Saito, ancien commandant de l'armée de l'air brésilienne.

Ce fut le début du partenariat dans le développement de la technologie, tant au Brésil qu'en Suède. Saab et le gouvernement brésilien ont signé l'accord de compensation, qui comprend le transfert de technologie aux entreprises brésiliennes et l'engagement de développer et de produire 36 nouveaux chasseurs Gripen entre 2019 et 2024, le 27 octobre 2014. Le transfert de technologie et le développement conjoint de Gripen E et F (monoplace et biplace) ont commencé, comme l'exige la FAB.

En octobre 2015, une cinquantaine d'ingénieurs et de techniciens brésiliens ont rejoint la première équipe envoyée en Suède pour découvrir leur rôle dans le programme. Ils étaient les premiers de plus de 350 Brésiliens qui participeront au programme de transfert de technologi, d'ici la fin de la production des chasseurs à réaction.

Ce transfert de technologie contribue aujourd'hui à des évolutions positives et avancées de la base industrielle de la défense brésilienne. "L'acquisition de Gripen a eu des avantages au-delà d'une augmentation de la capacité opérationnelle de FAB. En plus d'équiper FAB de l'un des avions de combat les plus modernes au monde, la participation au développement du projet se traduira par un bond technologique sans précédent pour l'industrie brésilienne. ", déclarait le lieutenant-général Nivaldo Luiz Rossato, commandant de l'armée de l'air brésilienne.

Le Gripen Design and Development Network (GDDN) a vu le jour en 2016. Il a été ouvert à l'usine Embraer de Gavião Peixoto, dans l'État de São Paulo, en tant que centre de développement technologique de Gripen dans le pays. Fin 2017, 110 ingénieurs de développement travaillaient chez GDDN environ 90 d'entre eux étaient brésiliens et le reste suédois.

L'étape suivante a été la mise en place d'une usine d'aérostructures à São Bernardo do Campo, dans le Grand São Paulo. Cette usine a été une autre étape importante dans l'évolution du programme de chasse de FAB et l'installation a été mise en place en 2018 et la production a commencé en juin 2020. L'usine produira de grands segments structurels pour Gripen, tels que le cône de queue, les freins aérodynamiques, les wingboxes, partie avant du fuselage (versions monoplace et biplace) et le fuselage arrière, qui seront ensuite assemblés dans l'usine Embraer de Gavião Peixoto. "L'investissement dans la nouvelle usine est une nouvelle étape dans le partenariat à long terme entre Saab et le Brésil", déclare Mikael Franzén, responsable de l'unité commerciale Gripen Brasil chez Saab.

La cérémonie

Le ministre José Mucio a souligné le travail de la Défense en faveur du parc industriel brésilien et la position du Brésil dans le développement d'équipements de cette nature. "Ce partenariat apporte également au Brésil le nécessaire transfert de technologie de pointe, permettant, aujourd'hui, l'inauguration d'une chaîne de production d'avions sur le sol national. Je souligne que peu de pays dans le monde disposent de cette capacité". Il a également souligné la responsabilité du dossier et sa compatibilité avec la taille du pays. "L'acquisition des chasseurs Gripen apporte à l'Armée de l'Air, en particulier, et au Brésil, au sens le plus large, l'acquisition de nouveaux horizons dans la capacité d'assurer une défense aérienne compatible avec les dimensions continentales du Brésil".

Avant la cérémonie, l'entourage a visité la chaîne de montage de l'avion, où 15 des 36 unités acquises par la FAB seront assemblées. Sur place, le président Lula a dévoilé la plaque inaugurale du secteur. Au cours de la cérémonie, une vidéo institutionnelle a été diffusée sur le partenariat et les avantages du programme Gripen pour l'industrie brésilienne, en plus du rôle fondamental d'Embraer dans la production de l'équipement. Des responsables brésiliens et suédois ont prononcé des discours, soulignant la fierté de la coopération entre les deux pays.

Une seconde commande

Le Brésil travaille en vue de préparer la seconde commande d’avions de combat F-39 Gripen avec l’avionneur suédois Saab. Le nombre d'avions supplémentaires qui pourraient être achetés reste à déterminer, a déclaré le ministre de la Défense Jose Mucio. Les premiers 36 avions de combat F-39 Gripen vont remplacer les Mirage 2000 déjà retirés du service de vol. Puis sera le tour des avions d’attaque au sol AMX et les Northrop F-5. Mais pour permettre ce remplacement, il faut au Brésil plus d’avions de type Gripen. Selon la Force aérienne Brésilienne (FAB) il lui faudrait entre 60 et 80 appareils.

Le ministre de la Défense a évoqué l’objectif d’acquérir au moins 30 F-39 « Gripen » supplémentaires au sein de la seconde commande.

Photos 1 F-39 Gripen E de la FAB @ Saab 2 & 3 Ligne d’assemblage au Brésil @ Embraer


Comments


bottom of page