top of page

Les EAU commandent le Hongdu L-15 !

C’est une surprise pour les uns et un séisme pour les autres, l’avionneur chinois AVIC a signé un contrat avec les Émirats arabes unis (EAU) pour la vente d’avions d'entraînement avancés Hongdu L-15. Une première pour l’avion chinois qui vient prendre sa place sur un marché jusqu’à lors réservé aux occidentaux.

Le contrat

Les publications sur les réseaux sociaux de l'avionneur d'État chinois indiquent que le contrat a été signé. De son côté l’avionneur AVIC présente une maquette du L-15 à l'exposition de défense d'Abu Dhabi (IDEX) cette semaine aux couleurs de la Force aérienne des EAU. En février 2022, le ministère de la Défense des Émirats arabes unis avait annoncé son intention d'obtenir 12 avions écoles L-15, avec une option pour 36 autres.

Initialement les EAU ont cherché différents fournisseurs pour un jet école léger. Des demandes d’informations ont été envoyées auprès de Leonardo pour le M-346, chez KAI Aerospace pour le T-50 « Golden Eagle » et Boeing/Saab pour le T-7 « Red-Hawk ».


Les besoins des EAU

Les Émirats arabes unis ont entamé une forte modernisation de leur Force aérienne en trois phases. Acquisition d’un avion école de dernière génération avec le Pilatus PC-21, la modernisation des F-16 au standard Block 60 et une acquisition complémentaire portant le nombre à 78 appareils. Puis l’achat de 80 Rafale F4 pour remplacer les Mirage 2000EAD. Il faut y ajouter l’achat de 3 avions d’alerte précoce Saab GlobalEye. Il manquait un avion école avancé pour compléter cette modernisation.

Mais le choix de l’avion chinois est en soi une double surprise. D’une part le pays soigne comme ses voisins sa diversification en matière d’approvisionnement. Ce choix est principalement motivé pour des raisons politiques. Le cas chinois est particulièrement typique et fait suite d’une part aux nouvelles relations économiques entre les deux pays avec notamment l’implantation réseau de téléphonie 5G du géant des télécommunications chinois et de l’autre le récent refus de Washington d’accorder la vente de F-35. Il faut également voir dans cette transaction, une lente mais bien réelle avancée chinoise en matière d’exportation aéronautique.


AVIC Hongdu L-15/Jl-10 « Falcon »

La PLAAF (People's Liberation Army Air Force) dispose d’un nouvel avion école développé par le constructeur aéronautique chinois, Hongdu, en coopération avec Yakovlev. Issus des planches à dessins de l'ingénieur M. Zhang Hong. Le L-15 « Falcon » reprend les lignes du Yak-130, mais dispose d’une capacité supersonique. Au sein de ls PLAAF la désignation est JL-10.

Ce choix permet aux élèves pilotes de poursuivre entièrement leur entrainement au combat sur un seul type d'avion avant leurs affectations en unités de front.

Présenté pour la première fois en 2004, l’avion effectua son premier vol le 26 mars 2006 mais motorisé par deux réacteur ZMKB-Progress DV-2 sans PC (postcombustion) d'une puissance de 21.58 kN. Pour réponde aux besoins de l’entrainement avancé, les ingénieurs ont finalement opté pour une remotorisation de l’avion avec le Ivchenko-Progress AI-222K-25F (construit sous licence en Chine) d'une puissance comprise entre 49 et 86 kN qui lui permet d’accélérer jusqu'à Mach 1,6. Le moteur IA-222-25F a été initialement développé pour équiper les Yak-130 de l’aviation russe.

Le Hongdu L-15 dispose d'un cockpit doté d’écrans EFIS pouvant accueillir deux membres d'équipage, soit un élève-pilote et un instructeur, ou en mode attaque légère, un pilote et un officier des systèmes d'armes. Un affichage tête basse multicolore est installé sur le cockpit avant et arrière, tandis que l'affichage tête haute est installé à l'avant du cockpit. Des systèmes de commande de vol numériques « fly by wire » (FBW) et de manette des gaz et de manche (HOTAS) sont également installés dans l'avion. Question armement, le L-15 comprend six points durs, dont quatre sont situés sous les deux ailes et deux sous les extrémités des ailes. Il peut accueillir 3’000 kg de charge utile. L'avion peut transporter des missiles air-air à courte portée, des missiles air-sol, des bombes et des nacelles de roquettes.

Pour information, le prix d'un exemplaire du Hongdu L-15 avoisine les 10 millions de dollars. Le L-15 a connu un succès à l'exportation en Zambie, où il est désigné L-15Z, avec des livraisons de six avions achevés en 2017 et en Éthiopie.

Photos : 1 & 3 JL-10(L-15) PLAAF @ PLAAF 2 Stand AVIC maquette L-15 @ AVIC

Posts récents

Voir tout
bottom of page