top of page

Le premier Rafale aux couleurs croates !

Le premier avion de combat Rafale aux couleurs de la Croatie vole depuis peu à partir des installations de la base aérienne de Saint-Dizier (BA 113). L’avion, un Rafale D n° 171 a été prélevé au sein de l’Armée de l’air française précédemment. Les autres Rafale n° 170 soit un D est également aux couleurs croates. Les Rafale 172 à 181 sont des C qui rejoindront plus tard Zagreb.

Rafale pour la Croatie

C’est à la fin de l’année 2021 que la Zagreb a commandé 12 avions de combat Rafale d’occasions soit 10 monoplaces et 2 biplaces. Avec cette commande, la Croatie devient le second client à l’exportation européen de l’avion français après la Grèce. Le contrat, évalué à 999 millions d'euros, comprend un simulateur de vol, un ensemble d'armes de base, des équipements au sol et d'essai, des pièces de rechange, la formation du personnel et des instructeurs, le soutien des constructeurs pendant trois ans et une garantie de 12 mois pour chaque avion, moteur et autre équipement.

Les premiers pilotes croates ont déjà débuté leur formation en vue de transiter sur le nouvel appareil. Après les modules de formation théorique longs de plusieurs semaines et réalisée au sein de l’ETIS (escadron d’Instruction au Sol) Rafale, les pilotes croates ont ensuite débuté leur formation pratique au sein de l’escadron de transformation Rafale (ETR) 3/4 « Aquitaine » qui forme déjà tous les pilotes français et ponctuellement quelques pilotes étrangers au titre du soutien aux exportations.

Les six premiers appareils seront livrés au deuxième semestre 2023 au rythme d’un par mois, et les six derniers seront livrés entre novembre 2024 et avril 2025.


Une solution intéressante

Les Rafale prélevés sur la dotation française ont peu d’heures de vol, ce qui permettra à la Croatie de disposer d’un avion moderne avec un excellent potentiel pour un prix raisonnable. De plus, cette option permet une livraison rapide.

Pour L’Armée de l’air française, cette manière de procédé est également intéressante. Certes, dans un premier temps, cette dernière se retrouve avec une dotation amoindrie et doit réorganiser son planning d’utilisation afin d’assurer les heures de vol des pilotes, mais également permettre à la maintenance de travailler sans subir « trop » de pression. Pour la gestion du parc, les responsables de l’Armée de l’air devront espérer qu’il n’y aura pas une multitude de besoins notamment en opérations extérieurs (Opex) afin de pouvoir fonctionner normalement avec les Rafale en dotation.


Le principal avantage réside dans le fait que l’Armée de l’air pourra recevoir des Rafale flambants neufs et dans un standard plus avancé. Pour mémoire, le contrat de fourniture pour la cinquième tranche d’avions prendra en compte le remplacement de ces appareils. Les livraisons commenceront à partir de 2027. Trente avions étaient prévus. Ce seront 42 qui seront commandés à Dassault Aviation au final. Pour la gestion du parc, les responsables de l’Armée de l’air devront espérer qu’il n’y aura pas une multitude de besoins notamment en opération extérieur (Opex) afin de pouvoir fonctionner normalement avec les Rafale en dotation.


Pour l’avionneur français, deux avantages ressortent. D’une part une commande de compensation du gouvernement français qui permet de faire fonctionner davantage la ligne de production et l’ajout d’un nouveau client pour l’avion.

Au total, le groupe cumule des contrats pour 132 appareils neufs à l’export auprès de multiples clients : l’Egypte (54), l’Inde (36), le Qatar (36), la Grèce (6).


Photo : Rafale DC n°171 aux couleurs croates @ Jochem Manders




8 834 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page