top of page

Le Japon rejoint le team "Tempest" !


La nouvelle couvait depuis un certain temps, Le Japon a rejoint le « team Tempest ». Les partenaires industriels souverains du Royaume-Uni du Japon et de l'Italie verra les trois nations construire un programme véritablement international, avec une ambition commune de développer un chasseur de nouvelle génération avions dans le cadre d'un nouveau programme mondial de combat aérien (GCAP). La Suède est pour l’instant en réflexion vis-à-vis de cette nouvelle évolution, le dialogue continue.


Global Combat Air Programme (GCAP)

Sous la désignation de Global Combat Air Programme (GCAP), les trois pays et leurs industrielles BAE Systems, Leonardo UK, MBDA UK, Rolls-Royce, Mitsubishi Heavy et le ministère britannique de la Défense vont faire évoluer les avancées déjà réalisées dans le cadre du « Team Tempest » pour rechercher, évaluer et développer un hôte des futures capacités de systèmes aériens de combat de prochaine génération.

Le lancement du Global Combat Air Program positionne fermement le Royaume-Uni, aux côtés du Japon et de l'Italie, comme leader dans la conception, le développement et la production de capacités aériennes de combat de nouvelle génération. L'accord avec le Japon et l'Italie est fondamental pour atteindre les objectifs énoncés dans la stratégie aérienne de combat de demain. L'émergence d'un programme international unique, soutenu par trois gouvernements, représente un point majeur de maturité commun. La détection intégrée, les effets non cinétiques et les communications intégrées (ISANKE & ICS) du futur avion seront au cœur de la capacité du système, garantissant aux Forces aériennes de pouvoir répondre efficacement aux menaces du futur.


Prévisions & concept

Selon le calendrier, le démonstrateur sera prêt pour 2027. En 2035 un premier prototype devrait pouvoir débuter ses essais. L’avion final devrait être disponible dans un standard initial pour 2045.

Selon la définition prévue l’avion de 6ème génération servira de nœud connecté au sein d'un système de systèmes couvrant tous les domaines de l'espace de combat. Il fonctionnera en coordination avec d'autres systèmes, tels que des avions de combat sans équipage, des plates-formes civiles, des satellites et des centres de cybersécurité, dans les conflits futurs. L'avion utilisera l'intelligence artificielle (IA), l'apprentissage automatique et des systèmes autonomes pour fournir des capacités de vol avec/sans pilote. Il est également prévu d'utiliser la technologie d'essaimage pour contrôler les drones.

Il recevra des données de différentes sources pour générer des informations fiables pouvant être partagées avec d'autres avions connectés dans un nuage de combat. L’avion pourra obtenir une surveillance complète du champ de bataille en mode furtif tout en transportant une charge utile importante, y compris des armes de nouvelle génération, telles que des missiles à énergie dirigée et des missiles hypersoniques.


Basé sur le concept de technologie de cockpit portable, le cockpit du système GCAP sera personnalisable par les pilotes avec des casques d'affichage montés sur la tête. Les casques seront utilisés pour projeter des affichages et des commandes de cockpit interactifs en réalité augmentée et virtuelle de nouvelle génération directement devant les yeux du pilote. D'autres concepts tels que des assistants virtuels pour l'assistance aux pilotes sont également testés.

L'avion sera équipé d'un système de commande de vol flexible de nouvelle génération piloté par logiciel. Son système de communication reconfigurable offrira une communication sécurisée et transparente dans les airs, la mer, la terre et l'espace via un réseau connecté. La fonction de contrôle gestuel et de suivi oculaire dans le cockpit permettra de mesurer la charge de travail du pilote et d'identifier sa fatigue et son stress mental.


Orpheus, un nouveau moteur de démonstrateur à turbine à gaz, construit par Rolls-Royce pour est optimiser pour les performances globales, l'autonomie et la capacité de charge utile. Il sera alimenté par un système d'alimentation efficace pour une capacité de production d'énergie électrique accrue, couplé à un système intelligent de gestion de l'alimentation et à une gestion thermique efficace pour minimiser la signature thermique de l'avion.


L'avion sera intégré à des capteurs avancés, ce qui permettra un échange d'informations rapide, sécurisé et résilient sur le champ de bataille via le nuage de combat. Leonardo travaille sur une détection intégrée et des effets non cinétiques (ISANKE) et un système de communication intégré (ICS).

Il a formé un partenariat avec Mitsubishi Electric pour travailler sur le développement de la technologie des capteurs JAGUAR, qui devrait être utilisée dans le développement d'ISANKE et ICS. ISANKE fournira un réseau de capteurs à travers la cellule. Il devrait libérer le potentiel des capteurs de sixième génération en passant d'équipements distincts à des systèmes intégrés. L'ICS permettra la connexion du système ISANKE au système de systèmes plus large au sein du GCAP.

Les effecteurs intégrés dans les capteurs de l'avion permettront à l'avion de s'engager avec une gamme d'effecteurs non cinétiques tels que le brouillage de guerre électronique et les armes à énergie dirigée. Les effecteurs aideront à évaluer et à évaluer les menaces entrantes, puis à gérer le déploiement de la méthode appropriée pour les vaincre.


Un futur système numérique de combat aérien produira des volumes de données sans précédent qui pourront être utilisés pour transformer la fourniture de soutien à la mission et de nouvelles capacités. Par exemple, nous pouvons créer des « jumeaux numériques » pour tester de nouveaux composants.

La création d'un avenir numérique aidera à expérimenter, innover, tester et prouver des idées et des technologies plus rapidement que jamais, et à développer des systèmes plus connectés.


Le GCAP aura la capacité de transporter des armes à l'intérieur, plutôt que d'être attaché à l'extérieur, pour être très résistant dans un rôle de combat.

Les opérateurs pourront transporter différentes charges utiles, telles que des réservoirs de carburant et des modules de caméra, pour adapter Tempest à un large éventail de rôles de combat et de surveillance.

Nous travaillons à la création d'une baie de charge utile capable de gérer le bruit, les vibrations et d'autres défis liés aux vitesses supersoniques. Des tests ont déjà été effectués sur cette capacité dans des plates-formes au sol.


Mais que pensent les USA ?

Les États-Unis soutiennent la coopération du Japon en matière de sécurité et de défense avec des alliés et des partenaires partageant les mêmes idées, notamment avec le Royaume-Uni et l'Italie, deux partenaires proches de des deux pays sur le développement de son prochain avion de chasse.



Photos : Tempest GCAG @ BAe

.






Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page