top of page

La Suisse prend la vice-présidence de l’équipe des experts de l’OTAN des systèmes anti-collision des drones !

Dernière mise à jour : 18 avr.

Le chef du bureau de certification de l’Autorité de l’aviation militaire suisse (MAA), Xavier Comby, a été élu à la vice-présidence de l’équipe d’experts pour les systèmes « Sense and Avoid l’intérieur du groupe responsable des drones au sein de l’OTAN.


 ADS 15 équipé d’un prototype de système « Sense and Avoid »@ DDPS

 

Les compétences reconnues

A l’intérieur du groupe responsable des drones au sein de l’OTAN, Xavier Comby, chef du bureau de certification de l’Autorité de l’aviation militaire suisse (MAA), a été élu en septembre 2023 à la vice-présidence de l’équipe d’experts pour les systèmes « Sense and Avoid ». Les compétences techniques ainsi que les expériences actuelles liées à la certification du drone ADS 15 et de son système anticollision ont été décisifs dans ce choix. Dans ce domaine, la MAA suisse a accumulé un savoir-faire unique qui est reconnu au niveau international et particulièrement au sein de l’OTAN.

 

Capacité d’opérer dans l’espace aérien civil

L’ADS 15 (Hermes 900 NFE) est un drone de reconnaissance des Forces aériennes (FA) en cours d’acquisition. Les opérations des FA exigent que le drone soit capable de voler dans tout l’espace aérien de manière autonome, ce qui serait une première mondiale. Pour ce faire, il doit être équipé d’un système « Sense and Avoid » (abrégé SAA). Sans ce système, les drones ne sont pas autorisés à voler dans les espaces non contrôlés sans avions d’accompagnement, l’observateur à bord de l’avion étant chargé de détecter les trafics ayant des trajectoires conflictuelles avec le drone et d’alerter l’opérateur du drone.


Le drone doit pouvoir évoluer dans la totalité de l'espace aérien@ DDPS


Système anticollision

L’Hermes 900 NFE « StarLiner » (ADS15) est conforme à l’exigence 4671 de l’Accord de normalisation de l’OTAN (STANAG) d’opérer dans l’espace aérien civil aux côtés des aéronefs pilotés. Il a effectué une série de vols certifiés par l’autorité israélienne de l’aviation civile au cours de la période 2017-2018 et a été déployé en juillet 2018. Il est le premier drone doté d’un système unique au monde de type anticollision « Sens & Avoid ».

Les systèmes « Sense and Avoid » permettent d’intégrer de manière sûre des drones dans l’espace aérien. Ces systèmes détectent les trafics à proximité du drone, qu’ils soient coopératifs (équipés de transpondeurs) ou non, prédisent leurs trajectoires et en cas de risque de collision, déterminent la meilleure trajectoire d’évitement qui peut être commandée par l’opérateur ou alors automatiquement par le drone lui-même dans certains cas. Si certains systèmes existent déjà en termes de protection d’abordage, ce nouveau système permet une totale identification des éventuelles menaces volantes. Le nouveau système qui équipe le drone Hermes 900 « StarLiner » permet grâce à des capteurs radars et électro-optique de repérer à 360° tous les aéronefs en rapprochement.

 

La certification et élaborations des normes


Au hangar à Emmen@ DDPS


Le bureau de certification de la MAA suisse est engagé de manière intensive dans la certification du système SAA de l’ADS 15. En outre, il travaille depuis de nombreuses années avec d’autres autorités militaires nationales à l’élaboration d’un standard technique pour la certification de tels systèmes. Grâce à l’expérience acquise actuellement sur le programme ADS 15, il a pris une part prépondérante dans l’élaboration du standard AEP107/STANAG 4811, en cours de ratification par les membres de l’OTAN. Le bureau de certification de la MAA apporte de précieuses contributions dans les domaines des exigences de performance des senseurs, de la caractérisation des trafics ou encore de la modélisation de l’espace aérien. Le standard AEP107/STANAG 4811 permet aussi de garantir l’interopérabilité entre les différents systèmes SAA des drones. Il s’agit d’une condition nécessaire à des opérations conjointes entre les pays. A noter aussi que l’OTAN coordonne ses efforts avec l’Organisation de l’aviation civile internationale pour garantir que les standards civils et militaires soient compatibles.

Début mars, les experts se sont rencontrés à Bruxelles pour leur séance bisannuelle, la première fois sous la vice-présidence de la MAA suisse. Le programme prévoyait notamment la présentation des systèmes SAA des pays membres et partenaires. Les industriels RUAG et Elbit Systems ont eu l’opportunité de présenter le système SAA de l’ADS15.

Le choix d’un représentant de la MAA suisse à la vice-présidence d’une équipe d’experts de l’OTAN pour une technologie aussi importante que celle de SAA est la reconnaissance des compétences techniques de la MAA suisse dans ce domaine et son rôle de pionnier dans la certification et l’autorisation d’opérations de drones. La contribution de la Suisse dans ce domaine est grandement appréciée par les pays membres et partenaires de l’OTAN. D’autres collaborations, notamment avec l’Agence européenne de défense à propos des mini-drones, sont également en cours.

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page