top of page

L’US Navy prépare le remplacement des E-6B « Mercury » !

L’US Navy travaille au remplacement de sa flotte d’avions relais de communication et poste de commandement aéroporté stratégique de type Boeing E-6B « Mercury ». Selon les premières informations, la Navy désire utiliser une cellule de Lockheed Martin C-130J-30 « Super Hercules » comme base de son nouvel avion. Le programme porte le nom de E-XX.

Alliance groupée

Une alliance s’est formée pour répondre à la demande de la Navy. Trois sociétés, Northrop Grumman, Lockheed Martin's Skunk Works et Raytheon Intelligence and Space se sont associés pour soumissionner sur le remplacement du E-6B « Mercury ».

Selon ces dernières, Raytheon fournirait des systèmes de communication intégrés pour l'E-XX et prend en charge le programme TACAMO actuel (Take Charge and Move Out) de la Marine. TACAMO relie la NCA aux forces navales de missiles balistiques en temps de crise. Northrop Grumman se chargerait des travails multi-domaines de commande et de contrôle et Lockheed de l’aménagement de la cellule du C-130-30.


Faire simple et rapidement

Le "E-XX" remplacerait la flotte de la Marine de 16 Avions E-6B « Mercury », qui effectuent la mission TACAMO, qui permet au président, au secrétaire à la Défense et à d'autres dirigeants nationaux de communiquer et de contrôler des forces telles que le missile nucléaire-sous-marins armés. Si la Navy devrait publier ses exigences pour l'avion dans les mois à venir, cette dernière veut se simplifier les choses.

L’US Navy ne veut pas perdre de temps avec le nouveau programme E-XX et désire une transition rapide. L'E-XX ne devrait pas apporter de nouvelles technologies significatives. Le but étant d’aller vite et d’être prêt à disposer du nouvel avion rapidement. L’une des modifications connues à ce jour, concerne les radios. La Navy opte pour le système radio à très basse fréquence de Collins Aerospace. La Navy prévoit budget de 213,7 millions de dollars pour la modernisation de TACAMO, qui paierait trois avions d'essai.

Selon le calendrier initial la Navy prévoit d’acquérir 9 avions E-XX et d’attribuer le contrat pour l’exercice 2025.


Boeing E-6B « Mercury »

L’E-6B « Mercury » est un avion relais de communication et poste de commandement aéroporté stratégique. Il fournit un commandement, un contrôle et des communications aéroportées durables, fiables et durables entre la National Command Authority (NCA) et les forces stratégiques et non stratégiques des États-Unis. Deux escadrons, les "Ironmen" de VQ-3 et les "Shadows" de VQ-4 déploient plus de 20 équipages depuis la Tinker Air Force Base, Oklahoma pour répondre à ces exigences.


Boeing a dérivé l'E-6A de son B707 commercial pour remplacer l'EC-130Q vieillissant dans l'exécution de la mission TACAMO. TACAMO relie la NCA aux forces navales de missiles balistiques en temps de crise. L'avion est équipé d'un système de communication à très basse fréquence avec deux antennes filaires. La Marine a accepté le premier E-6A en août 1989.


Le E-6B a été conçu pour remplacer le poste de commandement aéroporté de l'armée de l'air en raison de l'âge de la flotte EC-135. Le E-6B a modifié un E-6A en ajoutant des postes d'état-major et d'autres équipements spécialisés. L'E-6B est un avion à double mission capable de remplir soit la mission TACAMO, soit la mission de poste de commandement stratégique aéroporté et est équipé d'un système de contrôle de lancement aéroporté (ALCS). L'ALCS est capable de lancer des missiles balistiques intercontinentaux terrestres américains. Le premier avion E-6B a été accepté en décembre 1997 et le E-6B a assumé sa double mission opérationnelle en octobre 1998. La flotte E-6 a été complètement modifiée en configuration E-6B en 2003.


Photo : E-6B « Mercury » @ US Navy

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page