top of page

Fanny Chollet prochainement brevetée pilote d’essai !

Dernière mise à jour : 2 juin

Le Capt. Fanny Chollet « Chotty » est sur le point de terminer son instruction de pilote d’essai auprès de l’US Air Force. La cérémonie de remise des brevets est prévue le 8 juin pochain. Elle rentrera donc bientôt en Suisse pour poursuivre son travail de pilote d’essai auprès des essais en vol chez armasuisse. Petit retour sur cette jeune femme au parcourt exceptionnel.


Fanny devant un F-16 USAF TPS


Pilote de F/A-18

La Vaudoise Fanny Chollet est devenue la première femme du pays à devenir pilote d'un F/A-18. Après cinq ans d'instruction, cette Vaudoise originaire de Saint-Légier  a obtenu son brevet de pilote fin 2017. Il lui a encore fallu une année de formation pour devenir la première femme pilote de Hornet en Suisse.

Fanny Chollet (33 ans) a commencé sa carrière aérienne avec l'achèvement réussi de l'école maternelle aéronautique (SPHAIR) en 2010. Après la maturité, elle a entamé une carrière militaire, au cours de laquelle elle reçoit un brevet de pilote militaire par le biais de différentes stations ainsi que de formations militaires et civiles. L'actuelle capitaine Chollet déployée en tant que pilote militaire professionnel. À l'automne 2022, elle a terminé son programme de maîtrise en ingénierie aérospatiale à l'Institut de technologie de Géorgie, aux États-Unis, ainsi qu'un Master avancé en aéronautique chez ISAE-SUPAERO à Toulouse, en France. Depuis son passage à armasuisse en 2021, elle obtient sa première qualification en tant que pilote d’essais. Le brevet obtenu de l’USAF TPS est une obligation pour travailler en tant que pilote d’essais au sein d’armasuisse.


Formation au sein de l’ U.S. Air Force Test Pilot School (USAF TPS)

Afin de parfaire sa formation de pilote d’essais, le Capt Fanny Chollet a suivi la formation poussée au sein de la célèbre Test Pilot School de l’US Air Force sur les installations de la base d’Ewards.

Le TPS de l'USAF vise à former des professionnels des tests en vol hautement adaptatifs et à l'esprit critique, pour diriger et effectuer des tests et des évaluations à spectre complet pour les froces aériennes et pour être le premier centre d'enseignement et de formation au monde pour l'ingénierie des tests en vol théoriques et appliqués.

L'admission au TPS de l'USAF est extrêmement compétitive. Des milliers de pilotes postulent. Il n'est pas rare que certains étudiants aient été recalés deux ou trois fois avant d'être acceptés.

Les étudiants potentiels doivent fournir une demande d'inscription à l'école pilote d'essai de l'USAF pour les domaines suivants : pilote/navigateur, l'ETP expérimental.

Les candidats expérimentaux ETP doivent se soumettre à un examen physique de vol de classe III avant de faire face au jury de sélection du TPS.

Les candidatures doivent parvenir au QG de la Section des Programmes Spéciaux de Vol AFPC/DPAOT3 au plus tard 45 jours avant la réunion des jurys de sélection. Les jurys de sélection de l'UCCR se tiennent une fois par an au quartier général du Centre du personnel de l'Armée de l'Air. Les jurys se tiennent normalement en novembre et le jury sélectionne les deux classes du TPS pour l'année suivante. A ce stade, les étudiants de l'AFIT-TPS et les étudiants des écoles TPS étrangères sont également sélectionnés. Le commandant du TPS de l'USAF préside le conseil d'administration. Les membres du conseil d'administration sont constitués d'un colonel du QG de l'AFPC, et au moins la majorité des membres du conseil d'administration doivent être des diplômés du TPS (majors ou lieutenants-colonels) qui sont en train d'effectuer un test en vol, des commandants d'escadron. L'AFMC/DO sélectionne les membres du conseil d'administration.

 

Deux cours ont lieu chaque année, d'une durée de 48 semaines chacun. Les étudiants peuvent postuler pour l'une des trois filières suivantes : pilote d'essai expérimental, ingénieur d'essais en vol ou navigateur d'essais en vol. La classe supérieure est appelée classe senior, tandis que la classe inférieure est appelée junior, en fonction du stade où ils en sont dans leurs études à TPS. La taille des classes à TPS varie. Au cours des dernières années, plus de 20 étudiants du TPS ont fréquenté chaque classe.[6]

Les quatre principales sous-disciplines enseignées par la division éducative de l'USAF TPS sont :

Performance

Qualités de vol

Systèmes

Gestion des tests

 

TPS propose également des cours de courte durée dans ces domaines :

Cours d'essai de véhicules aérospatiaux

Ingénierie des essais en vol de véhicules aériens sans pilote

Ingénierie des essais en vol de guerre électronique

Gestion des tests

Équations de mouvement

Propulsion

 

Les installations comprennent :

Deux salles de contrôle entièrement fonctionnelles.

Laboratoires RADAR et électro-optique.

Avion d'essai sur simulateur de vol à stabilité variable ou les aéronefs suivants : F-16, F/A-18 F Super Hornet et L-39.


Le travail d’un pilote d’essai

Un pilote d’essai est un pilote dont le métier est de faire voler des aéronefs avant leur certification. Ceci s'applique à des appareils modifiés et équipés d'une Installation d'essais en vol (IEV) ou emportant de nouveaux équipements. Un pilote d'essai - réception exécute des vols de vérification et de conformité avec les spécifications lors de la livraison d'un nouvel appareil à un client. Selon la capacité de l'appareil, l'équipage d'essai peut inclure un mécanicien ou un ingénieur d'essai plus particulièrement chargés du fonctionnement des moteurs ou de certains équipements.

 

• Effectuer des vols d’essai pour tester les prototypes d’avion

• Tester tous les avions pour le compte de constructeurs aéronautiques avant la livraison aux compagnies aériennes

• Mettre au point certains accessoires de vol en collaboration avec des mécaniciens et concepteurs

• Optimiser les performances de l’appareil

 

Compétences requises

Le métier de pilote d’essai étant l'un des plus pointus et complexes de tous les métiers aéronautiques, celui-ci doit être polyvalent et disposer de nombreuses compétences et aptitudes :

• Maîtrise des techniques de manœuvre de pilotage

• Connaissances en mécanique avion

• Grande facilité d’adaptation et de sang-froid

• Sens de l’organisation et rigueur

• Capacité à rédiger un rapport structuré

 

"On dit que si un pilote d’essais est trop habile, il perd tout sens critique ; mais s’il n’est pas adroit, il sera tellement occupé par la conduite de son avion, qu’il n’aura plus assez de liberté d’esprit pour effectuer les observations nécessaires". A méditer ...

 

 Fanny devant un F/A-18 qu'elle pilote @ DDPS


Retrouver l’interview de Fanny sur :

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page