top of page

Embraer/Saab : collaboration approfondie !

La société aérospatiale suédoise Saab et le constructeur aéronautique brésilien Embraer ont annoncé la mise en place d’un nouvel accord visant à approfondir la collaboration sur l'avion de combat JAS 39 Gripen E/F de Saab et à lancer l'avion de transport C-390 « Millennium » d'Embraer à l'armée de l'air suédoise. Le partenariat naissant, dévoilé cette semaine lors de la conférence Latin American Aerospace and Defence (LAAD) à Rio de Janeiro, pourrait renforcer une offre d'Embraer pour amener la Suède à acheter le C-390 "Millennium".

Le partenariat

La collaboration met davantage en évidence les manœuvres d'Embraer pour conquérir une plus grande part du marché des avions militaires. Il fait suite au partenariat récemment annoncé par la société avec L3Harris pour présenter la version ravitailleur du C-390 à l'US Air Force pour un ravitailleur en vol de nouvelle génération .Pour le Gripen, parfois concurrent du F-35 mais également d’avions comme le Rafale de Dassault et l’Eurofighter d’Airbus et le Tejas de l’indien HAL et à la poursuite de clients plus internationaux, Saab et Embraer ont l'intention de rechercher "de nouvelles opportunités commerciales, y compris de futurs clients potentiels du Gripen, au Brésil et en Amérique latine", selon un communiqué de presse Saab. En conséquence, Embraer jouera un rôle plus important dans les futurs contrats du Gripen et pourra soutenir la croissance du Gripen E jusqu'en 2060 en l'incluant dans « l'ingénierie et les études techniques des futurs chasseurs ».


Le Gipen E/F est assemblé dans les installations d'Embraer à Gavião Peixoto, au Brésil, et le partenariat « consolidera » le transfert de technologie que Saab fournit à l'industrie de la défense brésilienne dans le cadre du programme Gripen, selon le communiqué.

Embraer et Saab ont déjà l'occasion de tester leur partenariat avec des commandes Gripen élargies pour le Brésil. Le pays a déjà financé la production de 36 avions à réaction, mais cette commande initiale pourrait être étendue à 40 avec un éventuel deuxième tour pour 30 chasseurs ou plus, on parle de 120 appareils. La collaboration sur le C-390 offrira à l'inverse à Saab de plus grandes opportunités pour des contrats similaires. Selon un communiqué de presse de Saab, les deux sociétés exploreront l'intégration d'équipements et de systèmes fournis par Saab dans le Millennium d'Embraer.


Gripen F

Le développement du Gripen F bat son plein, tant en Suède qu'au Brésil. Chez Saab à Linköping, les systèmes de l'avion sont testés à leurs limites sur la plate-forme Life Support, installée dans une chambre à haute altitude. Tout pour livrer l'avion le plus sûr possible au client.

A ce stade de développement du chasseur biplace, les systèmes d’oxygène et anti-g sont testés. L'objectif est d'identifier les défauts potentiels avant les prochains essais en vol et de vérifier le fonctionnement fiable et sûr du système, même dans les situations les plus exigeantes. Les tests garantissent que le système fonctionne dans de parfaites conditions pour fournir, entre autres, de l'air respirable et une protection anti-gravité au pilote. Les tests sont effectués dans un système de test appelé Life Support rig, dans lequel des mannequins connectés à des simulateurs respiratoires et à d'autres systèmes sont utilisés. Le système d'oxygène et d'anti-gaz utilisé est le même que dans l'avion réel. La plateforme Life Support est similaire à un véritable avion et aussi proche que possible sans intégration complète. En pratique, Saab "pilote" déjà le Gripen F, mais toujours sans le combattant.

Le Rig Life Support où sont effectués les tests a été inauguré en 2018 pour tester le Gripen E. Le développement du Gripen E étant en voie d'achèvement, ce banc d’essais a ensuite été modifié et développé pour permettre également les tests actuels avec le Gripen F.

C'est la première fois que la plateforme Life Support est installée dans la propre chambre d'altitude de Saab, créant une configuration unique qui permet aux ingénieurs de tester le système à une haute altitude simulée avec une pression extrêmement basse.

En plus des tests d'oxygène et du système anti-g, le développement du Gripen F progresse comme prévu. Les vastes travaux de développement sur la structure de l'avion ont la participation d'Embraer, Akaer et Saab. La livraison du Gripen F au client brésilien est prévue pour 2025.

On notera au passage, que les retards dus à des couacs budgétaires, chroniques dans les programmes stratégiques brésiliens, ont fini par obliger Saab à prévoir la construction de seulement 4 des 8 avions modèle F au Brésil, et Embraer a estimé que l'ampleur ne compensait pas l'installation de la ligne.


Prêt pour 2024

Le Saab Gripen, de la Brésilien Air Force, sera prêt à être utilisé dans des missions de combat et d'interception l'année prochaine, lorsqu'il participera à son premier exercice militaire. L'information a été donnée par le commandant du GDA (Air Defence Group), basé à Anápolis (GO), qui concentrera la flotte de 36 avions de combat commandés par le Brésil en 2014 et dont la livraison opérationnelle a commencé en décembre dernier. Jusqu'à présent, quatre avions volent, en plus du premier exemplaire envoyé au Brésil par le constructeur suédois pour finaliser la campagne de certification militaire. Sur les 36, 15 seront être produits sur la ligne commune de Saab et Embraer à Gavião Peixoto (SP).

Pour l'instant, ils sont utilisés pour adapter les pilotes, dont le groupe initial a été formé en Suède car il n'y a pas de Gripen à deux places, dont une pour l'instructeur, au Brésil. Ils ne font pas encore de vraies patrouilles.

Photos : 1 Gripen E suédois et brésilien @ Saab 2 C-390 Millennium @ Embraer

Posts récents

Voir tout
bottom of page