top of page

Des Poséidon supplémentaires pour l’Allemagne !

Berlin, va passer commande d’un second lot de 3 avions de patrouille maritime Boeing P-8A « Poseidon ». Cette décision répondra aux besoins opérationnels de l'aéronavale allemande.

Première commande

C’est en juillet 2021 que Berlin a définitivement opté pour le P-8A « Poseidon » de Boeing avec une commande portant sur 5 appareils. Le budget accordé à l’époque était de 1,43 milliards d’euros. L’avion doit venir remplacer progressivement les vieux Lockheed P-3 « Orion » en service.

Le contrat comprend également une collaboration industrielle avec les sociétés allemandes ESG Elektroniksystem und logistik GmbH et Lufthansa Technik en vue de l’intégration des systèmes, la formation et la maintenance.


Second lot

Berlin se dirige donc vers l’achat de 3 P-8 additionnels qui portera à 8 la dotation finale au sein de la Marineflieger. L'Allemagne deviendra ainsi le huitième opérateur mondial à partir de l'année prochaine du P-8A. Cette nouvelle commande fait partie de l’exigence de la Structure de force de la marine allemande « Zielbild Marine 2035+ » nécessitant huit P-8A. Initialement la Marineflieger pensait acquérir jusqu’à 15 P-8A. Mais l’agression russe en Ukraine a rebattu les cartes obligeant Berlin revoir les priorités d’achat. Il semble également que pour la Marine, les capacités étendues du P-8A suffisent pour l’instant et lui permettront d’augmenter ses capacités opérationnelles.


Le Boeing P-8A « Poseidon »

Le P-8A "Poseidon" est un avion de longue portée de lutte anti-sous-marine (ASM) et antisurface (LAN), renseignement, surveillance et reconnaissance (RSR). Le P-8A est capable de longues patrouilles proche et loin des côtes.

Le P-8A "Poseidon" est conçu pour assurer l'avenir de la Marine à long rayon d'action dans les missions de patrouille maritime. Le P-8A offre une plus grande capacité de combat et demandera moins d'infrastructure tout en se concentrant sur la réactivité et l'interopérabilité avec les forces traditionnelles. L’avion pourra échanger ses informations avec l’ensemble des bâtiments de surface, sous-marins, avions et drones en service dans l’US-Navy.

Pour Boeing, le choix de base d’une cellule de B737 NG permet une réduction des coûts importante, le constructeur estime cette base permettra de décliner d’autres versions du P-8A afin de remplacer plusieurs appareils actuellement en services et destinés à des opérations spéciales. Pour Boeing, il sera possible par exemple de remplacer les B707 et autres C-130 spécialisés dans les domaines de l’écoute électronique, commandement volant, guerre psychologique (PsyOps), brouillage.

Cet avion équipé de liaison 11, liaison 16 et de systèmes internet, doit agir dans un concept de guerre en réseau en collaboration avec la quarantaine de drones RQ-4N choisi dans le cadre du programme Broad Area Maritime Surveillance devant assurer une surveillance surface de longue durée et une variante du drone de combat Boeing ScanEagle, le MagEagle Compressed Carriage.


Photos : 1 Image du futur P-8A allemand @ Being 2 P-8A USN @ USN

Posts récents

Voir tout

Коментарі


bottom of page