top of page

Arrivée des premiers F-35 au Danemark !

En fin de semaine dernière, les quatre premiers avions de combat Lockheed Martin F-35A « Lightning II » ont atterri jeudi sur le sol danois, où ils remplaceront à terme des F-16 vieillissants. Le F-35 donne au Danemark et aux forces armées danoises un signal pour la transformation des forces armées vers la 5e génération.

Les F-16 vieillissants seront retirés

Le Danemark a commandé en 2016 un total de 27 avions de combat furtifs F-35A pour un montant à l'époque de 2,7 milliards d'euros. Les F-16 danois ont bientôt terminés leur service au sein de l’air Force. Ils seront progressivement supprimés au cours de la période 2024-2026. Ces appareils volent depuis plus de 40 ans et approchent de la limite du nombre d'heures de vol restant en service pour le Danemark. En outre, de nombreux pays qui possèdent également des F-16 et avec lesquels le pays coopère normalement au Danemark sont sur le point de remplacer leurs avions F-16.

Avec l'acquisition de nouveaux avions de combat F-35, la capacité opérationnelle actuelle du Danemark en matière d'avions de combat se poursuit et garantit que le Danemark continue d'avoir la liberté d'action et la capacité d'affirmer la souveraineté danoise. En outre, la capacité d'être déployé dans des opérations internationales au niveau des obligations liées aux besoins de l'OTAN et de contribuer in fine à la défense collective par l'OTAN du territoire danois et allié est assurée. Les possibilités du Danemark en tant qu'État souverain de veiller à sa propre sécurité et aux intérêts danois dépendent de la capacité des forces armées à maintenir des capacités flexibles et efficaces, y compris des avions de combat.


Les quatre premiers F-35A

Actuellement 10 F-35 volent avec les cocardes du Danemark aux Etats-Unis. Ils servent à la formation des pilotes. Quatre de ces appareils se sont posés dans sur la base aérienne de Skrydstrup, située dans le sud du pays, en provenance des Etats-Unis après une escale aux Açores. Ils ont été accueillis par le fils cadet de la reine Margrethe II du Danemark, le prince Joachim, en tant qu'attaché pour l'industrie de défense à l'ambassade danoise à Washington, et par le ministre de la Défense, Troels Lund Poulsen. Ces 4 appareils portent les numéros de série L-007 (FMS 20-5647), L-008 (FMS 20-5648), L-009 (FMS 20-5649) et L-010 (FMS 20-5650). Ils étaient escortés par un ravitailleur aérien KC-10A 86-0032 de la base aérienne de Travis. Les chasseurs de cinquième génération formeront le nouvel escadron 727 (Eskadrille 727).

Une visite ce printemps de F-35 de l’US Air Force au Danemark a servi de tremplin et l'initiation des derniers préparatifs en vue de la réception des avions de chasse danois F-35 au Fighter Wing Skrydstrup. Avec le F-35, le Danemark obtient une arme qui élèvera à la fois l'armée de l'air et les forces armées dans une toute nouvelle ligue. Le fait est que le F-35 est plus qu'un "juste" nouvel avion de chasse, mais plutôt une plate-forme technologique volante qui, avec son système d'arme complexe et bien développé, peut agir par elle-même et constituer une menace importante. Dans le même temps, l'avion, avec son système radar avancé, peut scanner de vastes zones, informer les alliés des ennemis potentiels et ainsi aider à rapprocher les unités de la Défense. Tout cela au profit du Danemark qui continue d'être un endroit sûr et sécurisé.

Dans l'ensemble, le F-35 est un investissement dans la capacité des forces armées à protéger le Danemark et les intérêts danois et à assurer la sécurité au Danemark. Avec l'acquisition du F-35, le Danemark continue d'avoir la liberté d'action et la capacité d'affirmer la souveraineté du Commonwealth. En outre, le F-35 permet déployées dans des opérations internationales à l'avenir, de contribuer à la défense collective de l'OTAN du territoire danois et allié et de conclure des partenariats stratégiques avec d'autres nations. Une différence décisive entre l'avion de combat du passé et le F-35 du futur est que la technologie radar du F-35 et ses capteurs ultramodernes permettent à l'avion d'identifier les cibles plus rapidement et plus efficacement et d'envoyer des données cibles à d'autres unités. Ces données cibles, que le F-35 est capable d'envoyer, sont en fait si précises qu'elles peuvent être utilisées par d'autres comme point de coordonnée directe pour combattre, par exemple, un missile lancé par l'ennemi. Le F-35 sera par exemple capable de désigner des cibles et d'envoyer des données cibles aux frégates de la Marine, afin qu'elles puissent potentiellement devenir le facteur décisif de la bataille


Partenariat

Il est a noté que ces appareils contiennent également des composants fabriqués par l'industrie danoise. Lockheed Martin Aeronautics et son partenaire industriel danois Terma parrainent un programme de stages annuel dans les installations de Fort Worth, au Texas, et de Marietta, en Géorgie. Les étudiants diplômés de l'Université technique du Danemark et de l'Université d'Aalborg travaillent sur le programme F-35 pour en apprendre davantage sur l'ingénierie, la fabrication, la chaîne d'approvisionnement et l'assurance qualité sur une période de cinq mois.


Ce programme a été développé pour répondre au besoin sans cesse croissant d'identifier les plus performants en STEM. Il relie directement les étudiants à un vivier de développement de talents tout en leur offrant une expérience pratique inestimable pour améliorer leur carrière. Le programme renforce également le partenariat de plus de 40 ans entre Lockheed Martin et le Danemark.

En effet, le Danemark a rejoint le programme F-35 Joint Strike Fighter en 2002 pendant la phase de développement et de démonstration du système et a influencé les éléments techniques du F-35. En octobre 2008, ils ont livré un F-16 danois au 461e Escadron d'essais en vol JSF à Edwards AFB dans le cadre du partenariat du RDAF avec le programme F35 et le F-16 a servi d'avion de chasse pour le développement, les tests et les F-35. Programme d'évaluation jusqu'en décembre 2016. En juin 2016, le Danemark a confirmé son intention d'acquérir 27 F-35A.

Lockheed Martin et les forces armées danoises entretiennent un partenariat fructueux depuis le début des années 1950, avec le T-33 « Shooting Star », le F-104 « Starfighter, » le C-130 « Hercules » et le F-16 « Fighting Falcon ». Le Danemark est un partenaire essentiel dans les activités de production, de développement et de maintien en puissance du F-35 et construit aujourd'hui des pièces et des composants pour plus de 3 100 avions qui devraient être fabriqués.


Seconde commande en vue ?

Le Danemark devrait-il disposer de plus d’avions de combat F-35 que les 27 déjà commandés ?

A ce stade les partis gouvernementaux sont désormais prêts à travailler à la préparation d’une seconde tranche de F-35A annonce le gouvernement. « Nous avons obtenu un nouvel accord de défense dans lequel nous avons réservé 143 milliards de couronnes pour rendre la défense danoise plus robuste. Et il est logique de vérifier si les 27 avions que nous avons commandés et qui se dirigent lentement vers le Danemark sont suffisants », a déclaré Mads Fuglede, porte-parole de la défense de danoise.


En février, de cette année, il ressortait d'une note, que les forces armées du Danemark voulaient 8 à 10 avions de combat supplémentaires. Pour le Danemark, il est nécessaire de disposer d'une force aérienne puissante, capable d'être déployée dans des opérations internationales, le besoin de renforcer la dotation avec le F-34A fait partie de la modernisation des forces armées. En ce sens, le gouvernement a débuté des travaux dans ce sens.

Photos : 1 F-35A arrivants au Danemark 2 & 3 F-35A Danois @ LM& FAD






Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page