top of page

Airbus et Boeing bientôt menacés par la Chine ?

L’avionneur chinois COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China) surf sur ses récents succès avec son monocouloir C919 et prépare déjà l’avenir en remettant en cause le duopole Airbus/Boeing dans plusieurs domaines.

Le fer de lance le C919@ COMAC

 

Petit rappel

Le premier avion de ligne commercial de la COMAC est l’avion régional ARJ21 dérivé du B717. Ce premier vol a eu lieu en novembre 2008 et est entré en service commercial auprès de Chengdu Airlines en juin 2016. Le type a effectué son premier vol international avec le même transporteur en octobre 2019. Il a connu un succès commercial raisonnable, 2020 marquant une année record pour ses livraisons. En parallèle,  COMAC a développé le C919 qui est un concurrent direct aux actuels monocouloirs court et moyen-courriers actuellement dominé par les familles Airbus A320 et Boeing B737. Actuellement le C919 dépasse les 1'200 commandes.

 

Préparation de gros-porteurs C929 et C939

Pour venir briser le duopole Airbus/Boeing, l’avionneur chinois se doit d’être capable d’offrir sur le marché des avions long-courrier et gros-porteurs. Le premier modèle est le C929 conçu pour parcourir des routes internationales allant jusqu'à 12 000 km (7 500 miles) devrait être à égalité avec certains aspects de ses concurrents traditionnels comme le B787 « Dreamliner » de Boeing et l’A330 d’Airbus.

Le C929 a été initialement annoncé dans le cadre d'une coentreprise avec la société russe United Aircraft Corporation (UAC), mais l'implication de cette dernière société est mise en doute depuis l'invasion de l'Ukraine en février 2022 et les sanctions ultérieures imposées contre Moscou par l'Occident.

La deuxième source a confirmé que la Russie s'était déjà retirée du programme, mais a rejeté les craintes que cela retarde les débuts de l'avion. Pour certains observateurs chinois, le départ de la Russie dans le projet n'est pas entièrement une mauvaise chose. En effet,  les travaux sur le C929 sont en cours et progressent sans gros problème, en utilisant la même expérience, le même soutien et la même coordination système déjà utilisée pour la conception et le développement du C919. Le dernièrement, COMAC a organisé une réunion de recherche d'une semaine pour le C929, divisant les participants les meilleurs talents de 21 universités et sept compagnies de l'aviation civile, entre autres en six groupes couvrant l'aérodynamique, les structures de cellule, les structures composites, les systèmes avioniques et électriques, la mécanique et la propulsion.


Le futur C929 @ Jin Chen


En novembre 2023, notant que le programme entrait dans la phase de conception détaillée, Comac a confirmé le nom du C929 et le fait que l'avion était « désormais développé de manière indépendante par la Chine ». Trois variantes sont prévues : le -500 transportera 250 passagers répartis en trois classes avec une autonomie de 14 000 km (7 560 nmi), le -600 aura 280 sièges et une autonomie de 12 000 km (6 480 nmi) et le -700 en transportera 320. plus de 10 000 km (5 400 milles marins).[16] Une configuration à deux classes du -600 pourrait accueillir 291 personnes avec 243 sièges économiques et 48 sièges affaires à six de front, qui peuvent être divisés en huit sièges de première classe à quatre de front et 30 sièges affaires pour un total de 281 sièges répartis en trois classes. Avec un tout-économique à neuf de front, le -600 pourrait accueillir de 405  personnes avec un espacement des sièges de 32 et 30 pouces (81 et 76 cm), respectivement. Le poste de pilotage à deux équipages ressemble au Comac C919 avec des écrans EFIS et des commandes latérales. Les matériaux composites et le titane devraient représenter la moitié du poids structurel.

 

L’autre appareil en cours de développement est nommé C939, soit un gros-porteur bimoteur pouvant accueillir de 390 à 440 passagers selon la configuration choisie. Le C939 concurrencera des avions tels que les Airbus A350-1000 et les Boeing B777X. Sa capacité proposée le place certainement dans cette fourchette, même si ce serait un exploit impressionnant d’égaler la portée et l’efficacité de ces avions. Le C939 devrait pouvoir offrir une autonomie de 7 000 NM (13 000 kilomètres). Mais ce dernier ne devrait pas être prêt avant plusieurs années.

 

Répondre au marché

Bien qu'aucune date de sortie n'ait été confirmée, il semble que l’avionneur chinois cherche à étendre ses processus de conception en utilisant les données de ses deux projets C919 et C929 pour mettre le C393 sur le marché conformément à ses objectifs globaux. Sur la base des projections actuelles fournies par COMAC, il faudra encore plus d'une décennie pour honorer les commandes existantes de C919, de sorte qu'un investissement important dans la capacité de production sera toujours nécessaire pour produire des avions à une échelle compétitive par rapport à la production de Boeing et d'Airbus. Cette période pourrait-être favorable pour les deux avionneurs occidentaux et surtout pour Boeing de préparer cette nouvelle concurrence qui se prépare à grande vitesse.

 

La Chine est sur le point de dépasser les États-Unis en tant que plus grand marché mondial de services aériens dans les décennies à venir, dépassant les États-Unis dans les années 2030 ou 2040 selon diverses estimations d'Airbus, de Boeing et de l'Association du transport aérien international. Mais avant cela, l’avionneur chinois cherche désormais à étendre sa gamme de produits et sa capacité de production avec une deuxième ligne d'assemblage pour le C919. L’intensification du conflit commercial avec l’Occident, qui affecte déjà des secteurs, tels que les véhicules électriques et les panneaux solaires, fait craindre que des mesures similaires ne soient adoptées pour limiter l’approvisionnement en composants destinés à l’aviation civile. Pour dissiper ces inquiétudes, Pékin étudie également les moyens de combler les lacunes dans les technologies essentielles et envisage de s'approvisionner soi-même en produisant la majeure partie  des pièces du C919, du train d'atterrissage aux moteurs complets. Il devra en être de même pour les futurs gros-porteurs.

Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page