top of page

Vol inaugural pour le TAI TF KAAN !

Le prototype du TAI TF KAAN de développé par Turkish Aerospace Industries a effectué son vol inaugural hier 20 février avec succès. 

Premier vol du TAI TF KAAN @ TAI Aerospace


Vol historique

Le premier vol réussi pour le TAI TF KAAN  (MMU - Milli Muharip Uçak) est soit une réussite historique pour l’aéronautique turque. Ce premier vol d’une durée de 11 minutes avec aux commandes le pilote d’essais Barbaros Demirbas a permis d’atteindre l’altitude de 8 000 pieds et une vitesse de 230 nœuds. L'avion, initialement connu sous la dénomination de TF-X, était accompagné d'un F-16D Fighting Falcon de l'armée de l'air turque (TurAF).

 

Rappel

En décembre 2010, le Comité exécutif de l'industrie de la défense (SSIK) de Turquie a décidé de concevoir, de développer et de fabriquer un chasseur national de supériorité aérienne de nouvelle génération pour remplacer la flotte de F-16 de la Turquie. En 2011, le sous-secrétariat turc aux industries de la défense (SSM), maintenant connu sous le nom d'Agence de l'industrie de la défense, l'agence d'approvisionnement des forces armées turques, a signé un accord avec TAI pour le développement conceptuel des capacités de base. TAI et TUSAŞ Engine Industries (TEI) dirigeraient les processus de conception, d'entrée et de développement de l'avion de chasse.

Le TAI TF KAAN est un avion de combat bimoteur et furtif, qui devrait faire son entrée dans l’armée turque à partir de 2028. Cet appareil devrait remplacer dans un premier temps les vieux McDonnell F-4 « Phantom » puis les F-16.

L’avion est développé par Turkish Aerospace Industries, une société détenue en partie par le gouvernement turc par l’intermédiaire d’un service du ministère de la Défense. En 2010, la Turquie a exprimé le désir de se doter d’un avion de combat propre, la phase de conception devant s’achever fin 2013. Aujourd’hui, près de dix ans plus tard, l’avion semble prêt pour débuter une série d’essais au sol qui préfigurent le vol inaugural, mais pas avant 2025 selon l'avionneur.

 

 

Ce que l'on sait

Peu de choses ont filtré du programme TF-KAAN, mais les photos publiées nous apportent quelques points intéressants. Ces images montrent un changement de configuration en ce qui concerne les capteurs à l'avant de l'avion. On peut ainsi discerner une série de capteurs infrarouge et de suivi de type IRST qui pourrait également avoir d'autres fonctions, positionné sur le nez devant le cockpit dans une enceinte fixe à facettes peu observable. En dessous du fuselage cette-fois on distingue un système et de ciblage électro-optique ressemblant à un EOTS. Cet arrangement, unique parmi les conceptions d'avions de combat avancés connus actuellement en service ou en développement, pourrait offrir des avantages significatifs d’une part ou de combler une certaine faiblesse de ces systèmes, rien n’est moins sûr cependant. Moteur américain.

L’une des difficultés rencontrées par les Turcs, concerne la motorisation. Il semble bien qu’un certain dégel des relations en Washington et Ankara soit au menu avec la livraison de moteur General Electric F110 spécifiquement pour le TF-X. Cette solution est très importante, car l’accord initial avec Rolls-Royce pour fournir un moteur à finalement échoué.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page