top of page

Quel avion pour les gardes-frontières finlandais ?

La Finlande prévoit de remplacer l’actuel flotte d’avions de type Dornier Do228 destinée à la surveillance des frontières via son programme de remplacement nommé MVX. Un changement crucial qui s’inscrit dans un contexte opérationnel qui profondément changé ces dernières années.

Le contexte

L'environnement de sécurité de la Finlande a fondamentalement changé. Les risques dans l'environnement opérationnel des gardes-frontières finlandais ont augmenté. Les garde-frontières finlandais se préparent à contrôler les perturbations de la sécurité des frontières sur terre et en mer, ainsi qu'à gérer les accidents maritimes et à surveiller l'intégrité territoriale de la Finlande. Les avions de surveillance Dornier Do228 actuels, introduits en 1995, arrivent en fin de vie et deviennent de plus en plus difficiles à entretenir. Les garde-frontières finlandais prévoient de remplacer les avions Dornier par deux nouveaux avions polyvalents. Les garde-frontières finlandais ont découvert que seul un avion avec équipage peut faire face à des tâches variées dans des conditions finlandaises exigeantes. Une solution polyvalente et adaptable est à la fois pratique sur le plan opérationnel et rentable. Les garde-frontières finlandais sont responsables de la sécurité des frontières finlandaises et les avions de patrouille frontalière sont essentiels pour la surveillance des vastes frontières terrestres et maritimes de la Finlande. Les missions principales des avions sont de surveiller les frontières terrestres et maritimes, de rechercher et de sauver, d'identifier les navires dans la mer Baltique et de détecter, gérer et combattre les dommages à l'environnement marin. En outre, l'avion participe au contrôle de l'intégrité territoriale de la Finlande et aide d'autres autorités à surveiller l'état de la mer Baltique. Les avions des gardes-frontières finlandais participent également à la coopération internationale obligatoire. Les garde-frontières finlandais remplissent également les exigences de la Convention sur la protection de l'environnement marin de la région de la mer Baltique (HELCOM) grâce au contrôle des aéronefs.


L'acquisition de nouveaux avions vise de nombreuses améliorations

L’objectif est de permettre une amélioration significative du temps de fonctionnement et donc une couverture de zones plus larges, ainsi qu'une capacité opérationnelle à long terme plus forte dans les tâches de lutte contre la pollution marine. Pour ce faire l’avion doit être doté de capteurs techniques plus performants. Le cahier des charges vise également une augmentation de la capacité de transport et utilisation des dernières technologies et de systèmes techniques plus sophistiqués, y compris des transferts de données cryptées en temps réel.


Le gouvernement a alloué des fonds aux garde-frontières finlandais pour le remplacement des avions de surveillance, dans le cadre de la procédure de demande d'informations du projet MVX, des fournisseurs potentiels d'avions ont été identifiés en 2020. Depuis, une nouvelle demande d'informations détaillées a été soumise en avril 2022. Lors de la discussion sur les limites de dépenses tenue le 5 avril 2022, le gouvernement a décidé d'allouer 163 millions d'euros pour l'achat d’avions polyvalents. L'objectif est de conclure un contrat d'approvisionnement courant 2023, ce qui signifierait que les nouvelles capacités seraient déployées en 2026, selon le calendrier actuel.


Une Short List

La Finlande a reçu un total de 5 offres de la part d’avionneurs américains et européens. Lors de la sélection du type d'aéronef, nous considérerons, par exemple, si le même type d'aéronef est déjà utilisé à des fins spéciales similaires. De plus, les coûts d'exploitation et de maintenance de l'aéronef doivent être raisonnables, et leurs propriétés et espaces doivent correspondre à leur utilisation prévue et aux exigences de l'environnement d'exploitation. Les offres de bases :


Elbit Systems LTD Systèmes ELTA – Gulfstream G280

General Dynamics Mission Systems-Canada – Bombardier Challenger 650

Field Aerospace L3Harris Technologies – Falcon 2000LXS

Sierra Nevada Corporation - Bombardier Challenger 650

ST Airborne Systems – Cessna Citation Longitude



Il y a quelques jours, 3 offres ont été retenues en vue d’un choix final. Les trois finalistes retenus sont composés de trois fabricants américains et un fournisseur suédois vont participer à la prochaine phase du programme d'avions MVX. Field Aerospace, L3Harris Technologies, Sierra Nevada Corporation et ST Airborne Systems, la société suédoise, ont tous passés avec succès à la nouvelle phase de demande de prix intermédiaire, qui impliquera un premier cycle de négociations sur les «conditions contractuelles» avec chaque soumissionnaire, à partir de cet été, selon aux garde-frontières finlandais. Les concurrents ont précédemment démontré la conformité des aéronefs et des capteurs afin d'atteindre la phase intermédiaire de demande de prix, mais une "évaluation pratique" supplémentaire de chaque aéronef aura désormais lieu. Les fournisseurs optent chacun pour un aéronef différent, Field Aerospace et Sierra Nevada Corporation (SNC) proposent le Bombardier Challenger 650 avec différentes modifications, de son côté L3Harris Technologies propose le Falcon 2000LXS et le suédois ST Airborne Systems propose un système monté à bord d’un Cessna Citation Longitude. Peu d’information ont filtré sur les systèmes prévus à bord des appareils pour l’instant. Les tests prévus cet été devraient permettre d’en savoir un peu plus.


Photos : 1 L’avion actuel Dornier Do228 2 Les 5 propositions initiales @ Finnish Border Guard



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page