top of page

Quel avion pour la Royal Thaï Air Force ?

La Royal Thai Air Force (RTAF) est sur le point de dévoiler son plan de développement, qui comprend une proposition d'achat portant sur un escadron de 12 avions de combat. Retour sur les enjeux de ce futur choix.  

Le livre blanc de la RATF Le symposium organisé par la Royal Thaï Air Force prévu le 29 février prochain, verra le commandant en chef Phanpakdee Pattanakul présenter le futur plan de la vision de l'armée de l'air pour l'avenir, y compris l'acquisition de nouvelles armes, de nouveaux équipements et de nouveaux projets de maintenance.

Ce livre blanc de la défense doit décrire les ambitions de modernisation de la RTAF. Ce plan pourra être ajusté ou amélioré pour refléter l'évolution des besoins, les exigences budgétaires ainsi que les tendances technologiques relatives à l'utilisation des drones dans les opérations militaires. 

En ce qui concerne la modernisation à court terme, le plan propose l'achat d'une nouvelle flotte d'avions de combat pour compenser le départ de Northrop F-5 E/F « Tiger II » non modernisés et les F-16 vieillissants qui doivent être mis hors service en 2028. Le système d'acquisition sera divisé en trois phrases, la première commençant par l'exercice 2025 qui commence en octobre et qui comprend l'achat des quatre premiers aéronefs

 

Selon les premières estimations la première phase de l'approvisionnement impliquant un premier lot de 4 avions à réaction est estimée à 19 milliards de bahts, (536 millions de dollars) a été soumise au ministère de la Défense et sera transmise au cabinet.

 

La ligne de conduite

 Le commandant en chef Phanpakdee a souligné, dans une interview ce mois, que le rôle central de la recherche et du développement dans la promotion de progrès durables et la réduction de la dépendance de la Thaïlande à l'égard du matériel militaire importé. Il a reconnu l'implication considérable de l'Armée de l'Air dans la recherche et le développement, qui a joué un rôle crucial dans la réalisation de ses objectifs opérationnels.

La structure organisationnelle de la RTAF est composée de divers commandements et unités, chacun spécialisé dans des aspects distincts des opérations de défense aérienne, de combat et de soutien. Il s'agit notamment de la Division de commandement et de contrôle, qui supervise le commandement et le contrôle global des opérations de la RTAF, de l'Air Combat Command axé sur la supériorité aérienne et le combat aérien, de l'Air Support Command responsable de la logistique, de la maintenance et des services de soutien, du Training Command dédié à la formation des pilotes et des équipages, et le commandement des forces de sécurité assurant la sécurité et la protection des bases et installations aériennes.

Un aspect essentiel de la force de la RTAF réside dans son inventaire diversifié d'avions. La RTAF dispose d'une large gamme d'avions, comprenant des avions de combat, des avions de transport, des hélicoptères et des avions de reconnaissance. Les entrées notables dans leur arsenal avec le Saab JAS 39 Gripen C/D conçu pour les missions de défense aérienne et d'attaque au sol, le Lockheed Martin F-16 A/B « Fighting Falcon », Saab 340 Erieye AEW&C d'alerte précoce aéroporté et le fiable C-130 « Hercules », servant de bête de somme pour le transport de troupes et de marchandises.

Conformément aux dynamiques de sécurité régionales et mondiales, la RTAF a participé activement aux efforts de modernisation. Ces initiatives comprennent des programmes d'achat de nouveaux avions et équipements, ainsi que des mises à niveau des plates-formes existantes. 

 

La RTAF favorise la coopération internationale, en participant à des partenariats et à des exercices conjoints avec des pays comme les États-Unis et Singapour et la Chine. Ces collaborations offrent des opportunités de formation inestimables et facilitent l'échange de connaissances pour améliorer la compétence opérationnelle de la RTAF.

 

Pour conserver son avance, la RTAF accorde une importance considérable au développement des ressources humaines. De vastes programmes de formation sont en place, formant un personnel qualifié, notamment des pilotes, des techniciens et du personnel de soutien, garantissant ainsi un état de préparation constant.

Au-delà de son rôle de défense nationale, la RTAF contribue activement aux efforts de sécurité régionale, en participant aux opérations de secours en cas de catastrophe, aux missions de recherche et de sauvetage et en s'engageant dans les efforts internationaux de maintien de la paix. Cette approche multidimensionnelle souligne l'importance de la RTAF non seulement pour la défense de la Thaïlande, mais également pour la promotion de la stabilité et de la sécurité régionales.

 

Le concours

A ce jour la Royal Thaï Air Force n'a pas encore précisé quel modèle de d’avions de combat sera acheté. A ce stade deux appareils sont examinés par le comité technique. Il s’agit du Lockheed Martin F16 Block 70/72 « Viper » et le Saab JAS-39 Gripen E/F MS21. 

 

Pour mémoire, la demande de Bangkok pour l’achat de F-35 a été refusée par Washington, en cause des lacunes importantes en matière d’adaptation des infrastructures et un risque élevé en ce qui concerne la sécurité (avianews 28/08/23). 

 

Lockheed-Martin F-16 Block70/72 « Viper »

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70/72 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numériques couplée à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures au sein de l’US Air Force.


Saab JAS-39 Gripen E/F MS21

Le Gripen E est un développement des appareils monoplaces Gripen A et Gripen C, qui ont fait leurs preuves. Il est conforme à l’état le plus récent de la technique et présente notamment des améliorations comparativement au Gripen C/D. Un nouveau radar, ES-05 «RAVEN» disposant de la technologie AESA (Active Electronically Scanned Array) qui permet un balayage avec un débattement total de ± 100 ° (plage de détection sur 200 degrés contre 140 vis-à-vis de la concurrence) qui offre la possibilité de voir vers l’arrière et d’engager directement les adversaires et ceci grâce au système SWASHPLATE, couplé à un capteur passif fonctionnant sur une base infrarouge soit: l’IRST synchronisé (Infra-Red Seach and Track) de type Skyward-G produit par SelexGalileo. Un nouvel équipement de guerre électronique (EW System MAW300) de type électro-optique qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS). Une nouvelle architecture électronique et une avionique nouvelle génération dotée d’un cockpit avec grand écran qui offre la possibilité de personnalisation pour chaque pilote et l’adaptation immédiate en fonction de l’évolution de la mission (air-air, reco, air-sol). Le Gripen E dispose d’une liaison électronique Link16 à large bande, d’un système de communication satellitaire SATCOM et de la fusion des données (Net Centric Warfare - NCW). La fusion de données complètement intégrée au système d'arme permet la fusion des informations de la liaison 16 (pistes des équipiers, messages PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW300, pod ATFLIR, RecceLite).

 


Photos : 1 Gripen D & Saab Erikeye 2 F-16B @ RTAF 3 F-16 Viper LM 4 Gripen E @ Saab


Posts récents

Voir tout
bottom of page