top of page

Présentation du premier F-16 Block 70 pour Bahreïn !

Dernière mise à jour : 2 août 2023

Ce vendredi sur les installations de Lockheed Martin à Greenville en Caroline Sud, des responsables bahreïnis, américains et de Lockheed Martin ont célébré la présentation du premier F-16 « Viper » Block 70 destiné à la Royal Bahraini Air Force.

Le F-16 au royaume de Bahreïn

Le Royaume de Bahreïn a une histoire unique avec le F-16 : il a été le premier opérateur F-16 du Conseil de coopération du Golfe à partir du début des années 1990, et reçoit maintenant le premier F-16 Block 70. À la fin des années 1980, la Bahreïn Amiri Air Force (BAAF) a commencé à chercher à compléter sa flotte d'hélicoptères uniquement avec des avions de chasse. Après avoir acquis 12 avions F-5E/F « Tiger II », le gouvernement américain a approuvé l'achat du F-16 plus avancé. Bahreïn est devenu le 15ème client du F-16 et le premier client de la région du Golfe. Bahreïn a commandé un total de 22 F-16 dans le cadre de deux programmes de ventes militaires à l'étranger. Peu de temps après la livraison du premier lot de F-16, alors que l'entraînement des équipages battait son plein, l’Irak a envahi le Koweït et l'AF bahreïnite a commencé à se préparer au combat, et finalement les F-16 bahreïnis ont participé à l'opération Desert Storm. En mars 1987, le gouvernement de Bahreïn a signé une lettre d'accord pour 12 avions de combat F-16C/D Block 40 (8 Charlies et 4 Deltas) dans le cadre du programme Peace Crown I Foreign Military Sales, Le premier BAAF F-16, un F-16D biplace, a été officiellement remis au chef d'état-major adjoint des Forces de défense de Bahreïn lors de cérémonies à Fort Worth le 22 mars 1989. Les quatre premiers appareils sont arrivés à Bahreïn le 23 mai 1990, piloté par des pilotes bahreïnis. En février 1998, une lettre d'offre et d'acceptation a été signée pour lancer un deuxième programme Bahreïn F-16. Baptisé Peace Crown II, le programme de 303 millions de dollars a financé dix F-16 Block 40 dans la même configuration que l'achat initial. Les nouveaux F-16 étaient capables de Lantirn et d'Amraam. La décision d'acheter du neuf était apparemment due à des points communs avec les 12 autres blocs 40 de Bahreïn, au coût global et aux prévisions du cycle de vie. Ces 10 Block 40 ont rejoint 21 autres Block 40 à construire pour l’Égypte au cours de la période 1999-2000, puisque la production régulière du modèle Block 40 s'était arrêtée en 1995, après avoir été supplantée par le Block 50 et au-delà. En novembre 2017, un contrat a été signé pour livrer 19 F-16 dans la nouvelle configuration du Block 70 à Bahreïn dans le cadre d'un accord d'une valeur de 3,8 milliards de dollars. Ces avions viendront compléter la flotte existante de 20 F-16C/D du Block 40 qui sont en service à Bahreïn depuis le début des années 1990. Ces avions sont la dernière version intégrant un radar AN/APG-83 AESA et d'autres composants électroniques avancés. Ces cellules sont les premières à être livrées à partir de la nouvelle ligne de production de Greenville et les livraisons débuteront en 2020.

Forte demande

Ce premier F-16 Block 70 est le premier des 16 appareils pour Bahreïn, l’avion a effectué son premier vol le 24 janvier 2023, Depuis, il a effectué ses essais en vol à la base aérienne d'Edwards avant de rejoindre Bahreïn en 2024.

Six pays ont sélectionné le F-16 au Block 70/72. En plus du carnet de commandes officiel actuel de 128 jets à construire à ce jour à Greenville, la Jordanie a signé l'année dernière une lettre d'offre et d'acceptation (LOA) pour huit jets et la semaine dernière a signé une LOA supplémentaire pour quatre autres jets. Lockheed Martin a reçu un contrat pour démarrer les activités à long terme de Jordan. La Bulgarie a également signé une LOA pour huit jets supplémentaires pour sa flotte. Une fois ceux-ci finalisés, l'arriéré passera à 148.


Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70

Le Lockheed-Martin F-16 « Viper » Block70 est le dernier et le plus avancé de la famille des « Fighting Falcon ». La configuration F-16V comprend de nombreuses améliorations destinées à maintenir le F-16 à la pointe des avions de combat. Selon Lockheed-Martin, cette nouvelle version va fournir des capacités de combat de pointe tout en restant une solution évolutive et abordable pour le client.

Le F-16V dispose d’un nouveau radar à antenne électronique Electronically Scanned Array (AESA) Northrop-Grumman APG-83 « Radar Scalable Agile Beam ». L'APG-83 fournit aux pilotes une vision inégalée en matière de détail de la zone de cibles et d’affichages cartographiques numérique couplé à un système IRST. L’avionique est également améliorée avec un écran géant 6x8 central (CPD) à haute résolution, un nouveau bus de données à haute vitesse. Les capacités opérationnelles sont améliorées grâce à un nouveau système de liaisons de données Link-16 « Theater Data Link », l’adjonction de la dernière version de la nacelle de désignation « Sniper », d’un nouveau système de navigation et de précision par GPS. L’avion est également doté du système automatique Ground Collision Avoidance (Auto GCAS). En matière d’armement, le F-16V permet d’emporter l’ensemble des armes disponibles et futures au sein de l’US Air Force.

Photos : le premier F-16 F « Viper » Block 70 @ LM

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page