top of page

Nouvelle livraison de Sukhoi Su-57 « Felon » !

United Aircraft Corporation (UAC) a remis un second lot de nouveaux avions de combat multirôles Su-57 « Felon » au ministère de la Défense russe (VKS).

Second lot

Il s'agit du deuxième lot livré pour l’année 2023 (le premier a été livré en septembre). Ce lot de Su-57 de 5e génération pour 2023 a été transféré de l'usine d'aviation de Komsomolsk-on-Amur (KnAAZ) de l'UAC aux unités de combat des forces aérienne et aérospatiales russes dans le cadre de la mise en œuvre de l'ordre annuel de défense de l'État.

 

Production augmentée

Dans son communiqué l’UAC mentionne avoir augmenté la production du Su-57 grâce à la résolution des problèmes liés à l'approvisionnement rythmique des composants et l'amélioration de la technologie d'assemblage en ligne.

 

"Je crois que l'équipe KnAAZ fait face de manière adéquate à cette tâche difficile" a déclaré Denis Manturov, vice-président du gouvernement de la Fédération de Russie - ministre de l'Industrie et du Commerce de la Fédération de Russie.

 

En 2023, une nouvelle chaîne de montage Su-57 a été mise en place face à l'augmentation des volumes de production en série d'avions. Des mesures ont également été prises pour éliminer les goulets d'étranglement non seulement dans l'atelier d'assemblage final, mais tout au long du cycle de production. Les problèmes concernant la fourniture de composants de haute technologie provenant d'usines fournisseurs ont été résolus avec succès, et les possibilités d'amélioration de la technologie d'assemblage des aéronefs sont en cours d'élaboration.

 

Nombre inconnu

Pour autant, le nombre d’avions n’est comme d’habitude pas mentionné dans la nouvelle livraison. L’UAC se montre d’ailleurs très évasive sur le chiffre de la production. Toujours dans un communiqué, la société parle d’une fourchette laissant penser que chaque lot comprendrait 8 à 12 appareils. Mais aucune confirmation n’a été faite. Cette estimation est à prendre avec prudence.

 

Surprise en ce qui concerne la motorisation

Il semble que le moteur définitif destiné au Su-57 ne soit toujours pas disponible. En effet, les photos du dernier lot montre un Su-57 doté des moteurs AL-41F1 -1S NPO Saturn Product 117, alors que l’on s’attendait à l’arrivée du nouveau moteur Izdeliye (produit) 30. Ce dernier ayant été testé pour la première fois sur le Su-57 de série en octobre 2022.

L’avion avait notamment été présenté au dernier Salon de Moscou cette année avec la motorisation définitive.


Moteur de l'étape 2

Lors de sa conception initiale, le Su-57 devait être propulsé par un nouveau moteur de conception épurée appelé Izdeliye (produit) 30, qui lui permettrait de naviguer à une vitesse supersonique sans utiliser de postcombustion gourmande en gaz. L'avion a cependant été développé et testé à l'aide de l’actuel moteur NPO Saturn Product 117, qui est dérivé des turboréacteurs à postcombustion AL-41F-1S développés pour le Su-35. Avec le nouveau moteur Izdeliye 30, la poussée et l'efficacité énergétique du chasseur sera très améliorée et réduira le poids et les besoins de maintenance.

Le moteur Izdeliye 30 a été testé pour la première fois en vol le 5 décembre 2017. Depuis lors, le moteur a subi des tests en vol intensifs. En décembre 2019, le moteur a été testé en vol pour la vectorisation de la poussée et son système d'huile avait été testé dans des conditions de vol défavorables. Les essais au banc du moteur étaient également en cours. Contrairement aux chasseurs de 4e génération, le Su-57 peut maintenir des vitesses supersoniques pendant la majeure partie de son profil de mission, même lorsqu'il est engagé au combat.


Le moteur Izdeliye 30 étape 2 a été développé au Lyulki Design Bureau sous la direction d'Evgeny Marchukov et en collaboration avec d'autres grandes sociétés de construction de moteurs russes. Selon des données connues, l’Ideliye 30 est un turboréacteur à double circuit avec postcombustion. Au niveau de certaines idées de base, il présente des similitudes avec les moteurs plus anciens des familles AL-31 et AL-41. Mais de nouveaux éléments spécialement conçus pour lui offre une augmentation notable de toutes les caractéristiques de base, permettant d'attribuer le « Izdeliye 30 » à la prochaine génération de turboréacteurs à double flux. Le moteur a une architecture typique de sa catégorie avec des compresseurs hautes et basses pressions à plusieurs étages, une chambre de combustion et des turbines à plusieurs étages. Derrière les turbines se trouvent une postcombustion et une buse avec TVC (contrôle du vecteur de poussée). Le compresseur assure une compression de l'air entrant avec un degré de 6,7, fournissant un débit d'air allant jusqu'à 20-23 kg/s. La chambre de combustion est équipée d'un système d'allumage plasma installé directement sur les buses. Ces outils enflamment le carburant immédiatement après son entrée dans la chambre de combustion. Pour cette raison, le mode de combustion optimal est maintenu. La température des gaz devant la turbine va de 1950 à 2100 ° K. A titre de comparaison, dans le moteur de série AL-31F, ce paramètre ne dépasse pas 1700 ° K. Selon des données connues, la poussée maximale du moteur du Izdeliye 30 atteint 11’000 kgf, postcombustion à 18’000 kgf. A titre de comparaison, le moteur du premier étage AL-41F1 a une poussée de 9’500 et 15’000 kgf, respectivement. L’Izdeliye 30 correspond pleinement au niveau mondial des moteurs de cinquième génération. Il peut développer une poussée de 107 kilonewtons en mode croisière et de 176 kilonewtons avec postcombustion.

Ainsi, le Su-57, même avec une masse maximale au décollage supérieure à 35 tonnes, aura un rapport de poussée de plus d'un. Avec une masse au décollage normale, ce paramètre atteindra 1,15-1,2. Le nouveau moteur doit à terme venir remplacer, lors de la mise en production de série l’actuel AL-41F.


Le Sukhoi Su-57 « Felon »

Le nouvel avion dispose d’un nombre considérable de nouveauté, l’adjonction de la fusion des données et une signature radar réduite. Le Su-57 est doté d’une centrale de navigation inertielle BINS-SP2M à gyrolasers qui permet de gérer automatiquement les informations de navigation et ceci même si la réception GPS (Glonass) ne fonctionne plus. L’avion dispose de commandes de vol électriques et multiplexées avec un système mécanique en « back-up » permettant de ramener l’appareil à destination en cas de défaillance généralisée du système électrique. Un système de communication S111-N avec deux radios cryptées UHF/VHF, une liaison de données complète le tout.

On notera que le Su-57 dispose d’une extension mobile le LEVCON (Leading Edge Vortex Controllers) qui vient se positionner devant l’aile et permet de combiner l’effet des plans canards avec celui des extensions des bords d’attaques. Ce système permet à l’avion d'être moins sujet à des pertes de portances, lors d’angles d’attaques élevés.

Le Sukhoi Su-57 dispose de cinq radars intégrés développés par NIIP Tikhomirov MIRES (MultifunctionIntegrated Radio-Electronic System) ce dernier est composé de deux ensembles de capteurs principaux : soit le radar AESA en bande X N036 dans le nez, deux radar AESA en bande X N036B placés à côté du cockpit en amont, deux radars AESA en bande L N036L placés sur les bords d’attaques. De fait, le Su-57 peut "voir" sur une plage de 270° autour de l’appareil. Les performances précises des radars ne sont pas encore complètement estimées (données confidentielles). Les premiers chiffres parlent d’une capacité de détection montant jusqu’à 400 Km (données estimées) en air-air et en fonction de la taille de la cible avec la possibilité de détecter 62 cibles et d’en engager 16 simultanément en air-air tandis que le système peut assurer l’engagement de 4 cibles en air-sol simultanément.

En ce qui concerne la guerre-électronique, l’avion dispose du système de contremesures L402, soit un ensemble de nombreux capteurs qui assure une protection spécifique. De plus, l’avion est doté d’un système de contre-mesure infrarouge directionnelle, capables de perturber à la fois les systèmes de détection air-air et les missiles air-air infrarouge.

Question armement, l’avion emporte une vaste gamme de missiles air-air : K-74M2, K-77M et IZD80. Pour l’air-sol : le Kh-38M, Kh-58USK, Kh-59MK2 et KAB-250 sans oublier le BrahMos et le missile balistique hypersonique Kh-47M2 Kinzhal (« Dagger ») (ALBM). Un canon GDh-301 de 30mm vient compléter l’équipement.

Photos : Su-57 livré fin décembre 2023 @ UAC

 

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page