top of page

Mise à jour et achat additionnel de MCH-101 !

L’avionneur Leonardo et Kawasaki Heavy Industries (KHI) ont signé un contrat pour livrer des hélicoptères navals MCH-101 supplémentaires à la Force d'autodéfense maritime japonaise (JMSDF). Pour l’instant le nombre d’appareils n’a pas été divulgué. Ce contrat marque également le début d'un programme de mise à jour à mi-vie (MLU) pour la flotte d’hélicoptères.

Rappel

Kawasaki Heavy Industries (KHI) a été sélectionné comme maître d'œuvre par l'Agence japonaise de défense (JDA) en 2003 pour produire la cellule et le moteur du EH-101. KHI a signé un accord avec AgustaWestland pour produire des hélicoptères de dragage de mines nommé MCH-101 basés sur l'EH-101. KHI a obtenu des contrats pour fournir un total de 14 hélicoptères pour le JMSDF. Les hélicoptères MCH-101 sont principalement déployés dans des missions de déminage et de transport. Le premier hélicoptère MCH-101 AMCM a été assemblé par AgustaWestland et a effectué son premier vol en février 2005. Il a été livré à la JDA en mars 2006. Le deuxième hélicoptère MCH-101, construit par Kawasaki sous licence, a été remis à la JMSDF en mars 2007.

Mise à jour

Ce contrat historique intervient alors que Leonardo, KHI et Marubeni Aerospace Corporation célèbrent leur partenariat de 20 ans sur le marché des hélicoptères et le programme japonais AW101.

En développant les capacités navales du Japon, Leonardo et Kawasaki Heavy Industries (KHI) ont consolidé leur partenariat de longue date avec un nouveau contrat pour fournir des hélicoptères MCH-101 à la Force d'autodéfense maritime japonaise.

Ce contrat marque également le lancement d'un programme MLU pour la flotte MCH-101, visant à améliorer l'efficacité opérationnelle et à aligner les hélicoptères sur la dernière configuration en matière d’avionique.

Au cours des deux dernières décennies, Leonardo, KHI et Marubeni Aerospace Corporation ont travaillé ensemble sur le MCH-101, KHI étant le maître d'œuvre et Leonardo fournissant le support technique pour la plate-forme.

Le MCH-101 japonais

Basé sur l'EH-101, l'hélicoptère MCH-101 a été conçu pour répondre aux exigences de déminage de la JMSDF. La cellule modulaire du MCH-101 est en alliage d'aluminium et en matériaux composites. La cabine spacieuse offre une capacité de transport améliorée pour une efficacité opérationnelle accrue. Il permet l'intégration de sièges résistants aux collisions pour accueillir jusqu'à 36 soldats. L'ouverture de la rampe arrière assure le chargement du fret et des passagers.

La société japonaise a dirigé le développement de la variante AMCM, qui offre une capacité complète de détection de la surface de la mer au fond, selon AgustaWestland. La société européenne a modifié le système de contrôle de vol automatique de l'AW101 pour permettre des schémas de remorquage couplés à l'aide du système de chasse aux mines aéroporté Northrop Grumman AN/AQS-24A. Celui-ci est installé dans la cabine, et déployé, remorqué et récupéré via la rampe arrière de l'AW101. Il comprend un sonar à balayage latéral haute résolution pour la détection, la localisation et la classification en temps réel des mines de fond et amarrées à des taux de couverture de zone élevés et un scanner à ligne laser pour fournir une identification optique de précision des mines sous-marines et d'autres objets d'intérêt. Selon AgustaWestland, l'AN/AQS-24A est le seul système de chasse aux mines aéroporté à grande vitesse éprouvé sur le plan opérationnel au monde.

L'hélicoptère transporte également le système de détection laser de mines aéroporté AN/AES-1 de Northrop Grumman. Celui-ci utilise des récepteurs de lumière laser pulsée et de tube à balayage logés dans un module d'équipement externe pour surveiller l'ensemble du volume proche de la surface contenant potentiellement des mines. La nacelle est montée sur le porte-armes bâbord et les données sont affichées sur la console de mission de la cabine.

Le Japon et les États-Unis sont les deux seuls pays à utiliser des hélicoptères pour détecter les mines sous-marines. D'autres pays utilisent une combinaison de méthodes, y compris le sonar embarqué, cuves de détection spécialisées en fibre de verre, sous-marins sans pilote (UUV) et plongeurs. Des hélicoptères sont parfois utilisés pour déployer des dispositifs de coupe remorqués qui coupent les amarres des mines, de sorte qu'ils flottent à la surface où ils peuvent facilement être localisés et détruits.

Dans une référence à la capacité US AMCM, réalisée par le Sikorsky MH-53E « Sea Dragon » qui utilise le même système AN/AQS-24A, Leonardo a affirmé que la nouvelle version de l'AW101 est "le seul type d'hélicoptère moderne" exécutant l'AMC.

Photos : MCH-101 de la JMSDF @ Leonardo

Comments


bottom of page