top of page

Les NH90 « Sea Lion » au complet !

A fin janvier, la Bundeswehr a pris livraison du dernier d'un total de 18 hélicoptères de transport polyvalents navals NH-90 « Sea Lion ». La livraison à la marine a été commandée par l'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et de l'utilisation de la Bundeswehr (BAAINBw) en 2015 et a été achevée dans les délais et dans les limites du budget.

Le « Sea lion » en Allemagne

Le « Sea Lion » est la variante Naval Transport Helicopter (NTH) du NH90. Livré depuis 2018, il remplace l'hélicoptère Sikorsky Mk41 « Sea King » en service depuis près de 50 ans. Après la remise du dernier aéronef, le nouvel hélicoptère à la pointe de la technologie devrait prendre en charge le service de recherche et de sauvetage (SAR) à partir de la mi-2023.

Le « Sea Lion » comme le « Sea King « jusqu'à présent, sert dans sa tâche militaire principale au transport de matériel ou de personnes. Et, grâce à ses capteurs de grande portée, il peut également être utilisé pour la reconnaissance et apporter ainsi une contribution importante à la connaissance de la situation.


"Nous franchissons ainsi une nouvelle étape majeure dans la modernisation de l'aéronavale", a déclaré le commandant du commandement de l'aéronavale, le capitaine Broder Nielsen.


L'organisation de la maîtrise d'œuvre du système d'armes NH-90 est basée au sein du Groupe L8 du Département Air du BAAINBw. Il est ainsi responsable du développement, de l'approvisionnement et de l'utilisation de tous les NH-90 des forces armées allemandes - à la fois l'armée et la marine.


Afin de maîtriser les défis potentiels lors de l'introduction du Sea Lion, le BAAINBw et l'aviation navale de Nordholz ont travaillé en étroite collaboration dès le départ. Cette coordination entre le bureau et les utilisateurs finaux, ainsi que des processus efficacement adaptés, ont permis de maîtriser de nombreux défis rapidement et de manière cohérente.


Contrairement à son prédécesseur, le Sea King, le Sea Lion a une rampe arrière. Cela le rend encore plus flexible dans sa fonction d'hélicoptère de transport.


De plus, des experts de l'industrie ont été impliqués sur le site de l'utilisateur. Cela a amélioré leur capacité à réagir à des questions imprévisibles dans les opérations techniques. La situation matérielle du système d'armes s'améliore également car la Bundeswehr et l'industrie ont placé la fourniture de pièces de rechange et d'équipements au sol sur une nouvelle base en concluant un contrat de logistique basée sur les performances.


Le NH90 « Sea Lion »

Le programme NH-90 est basé sur les exigences harmonisées de l'Allemagne, de la France, de l'Italie et des Pays-Bas, qui ont fondé l'Agence de gestion des hélicoptères de l'OTAN (NAHEMA) en 1992. Ce développement a été complété par des adaptations nationales qui dépendaient des besoins spécifiques d'utilisation des états respectifs. Le NH90 développé par le partenariat européen NHIndustries (Airbus Helicopters, Leonardo Helicopters et Fokker Aerostructures) a été conçu pour répondre aux besoins de l'OTAN en matière d'hélicoptère militaire polyvalent moderne de taille moyenne dans les opérations terrestres et maritimes. La cellule centrale des versions TTH et NFH est un giravion bimoteur intégrant des fonctionnalités innovantes telles que des aides au vol de mission avancées et un système de commande de vol électrique avec pilote automatique 4 axes, ainsi que des systèmes de surveillance et de diagnostic embarqués. Bénéficiant d'une approche moderne des matériaux, le fuselage composite du NH90 comporte moins de pièces et un poids structurel inférieur, ce qui se traduit par 30 % d'endurance en plus par rapport à un fuselage métallique, ainsi qu'une résistance accrue aux dommages de combat, entre autres avantages. Les pales de rotor composites ont une résistance à la fatigue, une tolérance aux dommages et une durée de vie des composants supérieures, ainsi que des performances aérodynamiques améliorées.


Polyvalent et compact, il est suffisamment petit pour tenir dans le hangar d'une frégate de l'OTAN, mais avec un volume de cabine pour accueillir 20 soldats entièrement équipés ou un système de mission maritime. Sa large cabine modulable, ses grandes portes coulissantes de chaque côté et sa rampe arrière en font l'hélicoptère militaire le plus accessible qui soit.


Évitement de la détection : Le NH90 présente la signature radar la plus basse de sa catégorie grâce à la cellule entièrement composite en forme de losange de l'hélicoptère. De plus, les dispositifs de suppression des infrarouges et les prises d'air verticales du moteur contribuent encore à abaisser les signatures acoustique et infrarouge du NH90. Autoprotection : la suite d'autoprotection avancée de l'hélicoptère est composée de récepteurs d'alerte laser et radar, d'un système de détection de lancement de missile et de distributeurs de paillettes/fusées.

Capacité de survie : la redondance inhérente des commandes de vol électriques (quatre canaux analogiques/numériques séparés) augmente considérablement la capacité de survie si le NH90 est engagé par des tirs d'armes légères. Tous les systèmes et sous-systèmes sont redondants et séparés ; tandis que le blindage est fourni à la fois à l'équipage et aux troupes.


La suite avionique intégrée et le cockpit avec écrans EFIS du NH90 facilitent l'interaction intuitive avec les systèmes et la suite de communication de l'hélicoptère, ainsi que les aides au vol, à la navigation et à la mission. Cela permet une gestion efficace de l'environnement du poste de pilotage pour le succès de la mission et la sécurité dans toutes les conditions de fonctionnement.

Photos : NH90 « Sea Lion » @ Bundeswehr


Kommentare


bottom of page