top of page

Le dernier Jumbo jet !

Boeing a livré le tout dernier B747 à la compagnie cargo Atlas Air, lors d’une cérémonie hier afin de célébrer cette ultime livraison clôturant plus d'un demi-siècle de production. Les employés de Boeing qui ont conçu et construit le premier B747, connu sous le nom de "Incredibles", sont revenus pour être honorés à l'usine d'Everett où le voyage du « 747 » a commencé en 1967. L'usine a produit pas moins de 1’574 avions pendant la durée du programme.


"Cette journée monumentale est un témoignage des générations d'employés de Boeing qui ont donné vie à l'avion qui" a rétréci le monde "et qui a révolutionné les voyages et le fret aérien en tant que premier gros-porteur", a déclaré Stan Deal, président et chef de la direction de Boeing Commercial. Avions. "Il convient de livrer ce dernier B747-8 « Freighter » au plus grand opérateur du « B747, Atlas Air, où la »'Queen »' continuera d'inspirer et de renforcer l'innovation dans le fret aérien."


L’histoire

ll y a plus d'un demi-siècle, l’avionneur Boeing a dévoilé le « 747 », un avion massif et saisissant qui a captivé l'imagination du public et a rendu le transport aérien accessible aux masses. Depuis, le jet est un cheval de bataille, transportant des passagers et du fret dans le monde entier. Mais ses jours étaient comptés. Avec sa bosse distinctive, le B747, surnommé la « reine des cieux », est peut-être l'avion commercial le plus reconnaissable jamais construit. L'avion a transformé le transport aérien et est devenu un symbole de l'ingéniosité américaine. Il pourrait encore voler dans des décennies, une longévité qui, selon les historiens de l'aviation, témoigne du travail que les ingénieurs, les concepteurs et d'autres ont consacré à la refonte répétée de l'avion.

Le Boeing B747 a réalisé le plus grand bond en avant de l'histoire de l'aviation commerciale, son prédécesseur, le Boeing B707, pouvant accueillir jusqu'à 189 passagers. Le B747 a été le premier avion surnommé "jumbo jet" en raison de sa conception à large fuselage. Il était initialement certifié pour un maximum de 550 passagers et plus tard capable de transporter jusqu'à 660 voyageurs.

La conception du B747 est devenue une légende et un mythe : en 1965, les deux hommes les plus puissants de l'aviation à l'époque, le patron de Boeing, William "Bill" Allen, et le fondateur de la Pan Am, Juan Trippe, sont parvenus à un gentlemen's agreement lors de leur pêche au saumon annuelle. Ils se sont mis d'accord sur la construction du plus gros avion de passagers au monde, juste avec une poignée de main.

Il est difficile de croire aujourd'hui qu'un projet mettant en péril l'existence même des deux sociétés, coûtant des milliards de dollars, ait été lancé de manière aussi informelle, sans aucun document officiel.

À l'ère numérique moderne de la conception par ordinateur et des modèles 3D virtuels qui peuvent être créés avec l’aide de l’intelligence Artificielle (IA), il est difficile d'imaginer à quel défi les ingénieurs de l'équipe de conception du Boeing B747 étaient confrontés dans les années 1960 avec comme outils la bonne vieille règle à calculs, le crayon et la planche à dessins.

Après une courte période en tant qu'avion de ligne, le B747 devait être exploité en tant que cargo. Le cockpit était donc placé au-dessus du pont principal, comme pour le simple chargement, un nez qui s'ouvrait vers le haut était nécessaire. Cette configuration créait une petite zone derrière le cockpit, la fameuse "bosse" du B747. Mais au lieu de suivre les plans initiaux de construction de deux ponts superposés, le B747 était équipé d'un seul pont principal. Ceci, cependant, offrait la cabine la plus large jamais vue dans un avion de passagers à plus de six mètres de diamètre, pour être suffisamment flexible pour mettre des sièges ou deux conteneurs de fret côte à côte. L'« âge spacieux » du vol pouvait débuter !

La dernière version du Boeing B747-8 a été conçue avec la participation active du vétéran de Boeing Joe Sutter. Quatre décennies après la production des premiers B747, le fuselage a été étiré pour la première fois, faisant du B747-8 l'avion le plus long du monde à l'époque.

Le B747 continuera à jouer un rôle, puisque deux nouveaux avions présidentiels américains du modèle sont finalement livrés à partir de 2027.

Mais l'ère des gros quadrimoteurs était déjà révolue. La version passagers du dernier B747-8 a été difficile à vendre. Airbus a également mis fin à la production de l'avion gros-porteur A380, 16 ans seulement après son premier vol.


Première commande et nouveau site

Le 13 avril 1966, Pan Am a annoncé une commande de 25 Boeing B747 d'un coût de 525 millions de dollars d'une valeur d'environ 4,8 milliards de dollars aujourd'hui qui a officiellement lancé le programme B747.

En juin 1996, Boeing a acheté environ 315 hectares de marécages forestiers près de l'aéroport de Paine Field à Everett, au nord de Seattle dans l'État de Washington. Il était destiné à être le site de production et d'assemblage du B747 et il se classe toujours aujourd'hui comme le plus grand bâtiment du monde en termes de volume. Leur construction était une tâche acharnée sous une immense pression de temps. L'usine a été construite en même temps que le processus de conception du B747 était toujours en cours. Tout était planifié à la minute, le prototype devait voler dans les deux ans, tandis que le déploiement du Boeing B747 était fixé au 30 septembre 1968.

Moins de trois ans après la signature par Pan Am d'une lettre d'intention de commande, et seulement deux ans et demi après l'accord sur la conception du corps large, la nouvelle "Queen of the Skies" est apparue.

Le 9 février 1969, le B747 a inauguré « l'âge spacieux » du vol lorsqu'il a fonctionné de manière étonnamment parfaite lors de son voyage inaugural. Le premier service de B747 passagers de Pan Am a décollé de New York à Londres le 21 janvier 1970. En 1975, la flotte mondiale croissante de B747 avait déjà transporté plus de 100 millions de passagers. En octobre 1993, Boeing franchit l'étape importante de la livraison de son 1'000 ème avion reçu à l'époque par Singapore Airlines.

Preuve de la pérennité du concept des années 1960, la décision fut prise en 2005 de lancer une nouvelle génération de B747, malgré le fait qu'il y avait désormais un concurrent sous la forme d'un Airbus A380 à deux ponts complet. Boeing a collaboré avec Lufthansa, qui avait été parmi les premiers opérateurs au début des années 1970.


Le B747-8 « intercontinental »


Les derniers-nés de la gamme, le Boeing B747-8 Intercontinental et sa version Cargo, offrent les coûts d’exploitation les plus bas de tous les avions de ligne de grand tonnage, et possèdent un rayon d’action de près de 15 000 km. Seul appareil sur le marché de 400 à 500 sièges, le B747-8 constitue pour les opérateurs un appareil parfaitement adapté aux liaisons les plus longues et les plus fréquentées. Du moins c’est ce qui était prévu.

Grâce à sa nouvelle motorisation, ses nouvelles ailes et son fuselage rallongé, le B747-8 présente une consommation de carburant inférieure de 16 % à celle du B747-400. Ainsi, le B47-8 est plus performant, plus silencieux, et donc encore plus respectueux de l’environnement.


Le modèle passager en version 3 classes est équipé de 51 sièges supplémentaires pour accueillir 467 passagers et possède une capacité de charge cargo supérieure de 26 %. Le B747-8 Intercontinental applique les caractéristiques intérieures de la cabine du B787 « Dreamliner » avec une nouvelle architecture toute en courbes qui procure aux passagers une plus grande sensation d’espace et de confort et plus de place pour leurs bagages. Le nouvel espace « SkyLoft », situé au pont supérieur, peut également accueillir des sièges supplémentaires ou faire l’objet d’un aménagement en espace unique, comprenant suite privée, salon ou bureau.

La version cargo, le B747-8 Cargo, offre un volume de fret 16 % supérieur au B747-400 Cargo et un potentiel de profit sans équivalent sur le marché.


Photos : 1 le dernier B747-8 Cargo 2 le premier vol 3 Le B747-8 intercontinental@ Boeing

701 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page