top of page

L’OTAN sélectionne l’E-7 « Wedgetail » !

Ce n’est pas une véritable surprise, mais plutôt une confirmation. L'OTAN a sélectionné le type de son futur avion de commandement et de contrôle de nouvelle génération en vue du remplacement des actuels E-3 « Sentry » (AWACS). Et c’est presque tout naturellement que le Boeing E-7 « Wedgetail » s’est imposé sans avoir véritablement de concurrent.

Une suite logique

C’est en avril 2022 que l’USAF avait annoncé qu'elle remplacera une partie de la flotte de ses E-3 « Sentry », ou Airborne Warning and Control System, par le Boeing E-7 « Wedgetail ».

Dans un communiqué, le service a déclaré que la décision d'opter pour le « Wedgetail » était basée sur une étude de marché et qu'il s'agissait de "la seule plate-forme" capable de répondre à toutes les exigences du ministère de la Défense en matière de gestion tactique des combats, de commandement et de contrôle et de suivi des cibles.

Le budget proposé par le service pour 2023 prévoit le retrait de 15 E-3, soit environ la moitié de la flotte, de la base aérienne de Tinker dans l'Oklahoma. Il fournira 227 millions de dollars en fonds de recherche, de développement, de test et d'évaluation pour le remplacement. Le premier prototype rapide E-7 serait livré au cours de l'exercice 2027. Le E-7 de Boeing a longtemps été considéré comme le meilleur candidat. Le commandant des Forces aériennes du Pacifique, le général Kenneth Wilsbach, a déclaré aux journalistes l'année dernière qu'il souhaitait que le service achète rapidement le E-7 en remplacement de l'AWACS. Plus récemment, le secrétaire de l'Air Force, Frank Kendall, a déclaré aux journalistes que le « Wedgetail » était "le principal candidat, bien évidemment".

La décision finale est tombée au 1 mars de cette année avec la confirmation par l’USAF et la commande définitive d’un premier lot de 15 E-7 « Wedgetail ».

Le choix de l’Alliance

L’OTAN exploite une flotte d’avions aéroportés d’alerte et de contrôle E-3A (AWACS) depuis les années 1980. Installés sur la base aérienne de Geilenkirchen en Allemagne, les AWACS ont participé à toutes les opérations majeures de l'OTAN, y compris la lutte contre l'Etat islamique, ainsi que sur le flanc est de l'OTAN après l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Le choix présenté ce matin par le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, est donc la suite logique d’une étude qui très vite montré qu’il n’avait pas de véritable concurrent. On peut notamment remarquer le manque d’intérêt des pays européens proposer une solution basée sur une cellule d’A320 et le développement d’un système radar et de guerre-électronique, alors que les compétences ne manquent pas sur le vieux continent.

Le « Wedgetail » fera donc partie du futur projet de surveillance et de contrôle de l'Alliance, qui mettra en place la prochaine génération de systèmes de surveillance de l'OTAN à partir du milieu des années 2030.

A noter que le futur E-7 de l’OTAN reprendra les modifications et améliorations en préparation pour l’USAF.


Boeing E-7 « Wedgetail »

L'E-7 fournit un nœud de commande et de contrôle entièrement intégré, éprouvé au combat et flexible qui offre une prise en compte de plusieurs domaines dans les environnements opérationnels les plus difficiles. L'architecture des systèmes ouverts et la conception logicielle agile de l'E-7 permettent aux capacités de l'avion d'évoluer et de garder une longueur d'avance sur les menaces futures. L'E-7 suit simultanément plusieurs menaces aériennes et maritimes avec une couverture à 360 degrés via le capteur MESA (Multi-role Electronically Scanned Array).Le MESA fournit une connaissance du domaine critique pour détecter et identifier les cibles adverses à longue distance et s'adapte dynamiquement aux situations tactiques émergentes.

Le radar MESA offre la possibilité de s'adapter dynamiquement à chaque situation tactique unique ou émergente. Le radar avancé peut étendre sa portée de détection sans avoir à voler plus près d'une situation de menace. En ciblant son énergie sur la menace, le capteur peut presque doubler sa portée de détection à l'emplacement d'accentuation, tout en conservant un arrière-plan complet de l'ensemble de l'espace de combat. Comparé à d'autres radars de surveillance, MESA a également des taux de mise à jour plus élevés pour un suivi amélioré, amenant la gestion de la bataille au bord de l'enveloppe de surveillance radar. Ce système radar puissant permet de suivre simultanément des cibles aériennes et maritimes, y compris la capacité de revisiter des cibles de haut niveau à des vitesses rapides. Dans le même temps, MESA fournit une capacité d'identification, d'ami ou d'ennemi (IFF) entièrement intégrée, à longue portée pour maintenir une surveillance continue de la zone opérationnelle. L'E-7 offre la capacité d'indicateur de cible mobile aéroportée (AMTI) la plus résistante et la plus avancée disponible.

Le E-7 fournit une connectivité au-delà de la visibilité directe aux ressources interarmées et de la coalition dans des environnements dégradés et contestés.


Basé sur une cellule de B737 de nouvelle génération militarisé, l'E-7 est une plate-forme persistante et prête à l'emploi qui réduit les coûts d'exploitation et de maintien en puissance, augmente les taux de préparation aux missions et offre une interopérabilité inégalée au sein d'une communauté mondiale d'utilisateurs en pleine croissance. Converti à partir du 737-700 de nouvelle génération, l'E-7 capitalise sur les processus de conception, de certification et de modification d'avions dérivés commerciaux existants, permettant aux E-7 d'être mis en service pour répondre aux exigences de la mission. Avec plus de 9’000 B737 dans le monde, dont 30 installations de réparation mondiales et 250 centres de service mondiaux, l'E-7 bénéficie de coûts de maintenance et de logistique considérablement réduits.


Actuellement l’E-7 est en service ou sous contrat avec l'Australie, la Corée du Sud, la Turquie et le Royaume-Uni.

Photos : 1 E-7 « Wedgetail » futur de l'USAF 2 E-7 futur de la RAF @ Boeing





Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page