top of page

L’Indonésie veut un avion AWACS !

Ce n’est pas nouveau, Djakarta s’intéresse à l’acquisition d’un avion d’alerte lointaine et de contrôle. En 2015 déjà, le pays réfléchissait à un tel achat, mais par manque de liquidité le projet est resté aux oubliettes.

Prêt étranger

La situation a fortement évolué avec l’obtention par l’Indonésie d’un prêt étranger d’une valeur de 800 millions de dollars pour acheter deux avions AEW&C. Le pays donateur n’est pas connu.


Avec la confirmation du prêt en vue du financement du projet, le ministère indonésien des Finances (MoF) a approuvé les plans du ministère de la Défense (Kemenhan) visant à acquérir au moins deux avions aéroportés d'alerte avancée et de contrôle (AEW&C) pour l'armée de l'air indonésienne (PLN).

Cette approbation signifie que le ministère indonésien de la Défense (MoD) peut désormais entamer officiellement le processus d'évaluation du type d'avion qui conviendrait à la PLN. Le budget devrait couvrir la livraison des deux aéronefs avec les composants associés, l'équipement de service et les modules de formation. Le ministère de la Défense dispose d'un délai jusqu'à la signature du contrat au plus tard le 31 décembre 2024.


Trois avions en vue

L'armée de l'air indonésienne estime que trois avions candidats sont potentiellement viables. La PLN devrait dans les semaines avenir préparer une demande de renseignement pour les appareils suivants : Saab 2000 Erieye AEW&C, le C295 AEW&C d'Airbus Defence et de l'espace et de manière plus surprenante le Boeing E-7A AEW&C de Boeing. Ce dernier étant nettement plus gros et onéreux que les deux premiers.


Saab 2000 Erieye AEW&C

Le système de surveillance Saab 2000 ERIEYE AEW&C permet un contrôle exceptionnel sur terre et sur mer, même dans des conditions de fort brouillage. En utilisant la dernière technologie AESA et un système EW polyvalent, même les plus petites cibles aériennes et maritimes seront détectées. L'ERIEYE AEW&C est un système multi-rôle complet pour les opérations multi-missions. Le système est une solution fiable et éprouvée en constante évolution, et le radar ERIEYE de dernière génération est désormais encore plus capable de détecter de petites cibles de surface aériennes et maritimes telles que les hélicoptères en vol stationnaire, les semi-rigides et les jet-skis.

Le radar Erieye est le premier du genre à utiliser la technologie révolutionnaire AESA. Le radar Erieye véritablement multi-rôle détecte et suit automatiquement les cibles aériennes et de surface sur une vaste zone, s'étendant sur 900 km. Il est conçu pour suivre les plus petits objets, tels que les missiles de croisière et les jet-skis, même parmi les encombrements lourds et dans les environnements de brouillage. Volant à haute altitude, Erieye couvre une zone beaucoup plus large qu'un système de capteurs au sol conventionnel. La zone de surveillance effective est supérieure à 500 000 km2 horizontalement et 20 km verticalement. Il détecte des cibles aériennes à une distance allant jusqu'à 450 km. La couverture maritime n'est limitée que par l'horizon, qui est d'environ 350 km (190 nm). Dans cette zone, chaque objet dans les airs et en mer sera détecté et localisé. Les performances ont été améliorées et la fonctionnalité a été augmentée avec de nouveaux modes radar, etc. L'architecture modulaire moderne du système Erieye garantit que les clients existants bénéficieront de ce développement grâce à des mises à niveau. Le système de mission Erieye installé dans un avion formera un système AEW&C complet. Le système C2 embarqué permet à l'opérateur d'avoir le contrôle total de l'image aérienne et maritime grâce aux entrées du radar, de l'IFF, de l'ESM et des liaisons de données. Une suite de communication étendue est incluse, pour la voix et les données. Les liaisons de données sont facilement intégrées à l'AOC existant avec le système de centre de rapport. Mission Planning and Debriefing System, Mission Training System sont des exemples du segment sol.

La mission Erieye est conçue pour fonctionner avec des plates-formes à réaction et à turbopropulseur. Il est actuellement opérationnel sur trois plates-formes différentes : Saab 340, Embraer-145 et Saab 2000. Le nombre d'opérateurs peut varier entre 1 et 5, selon le scénario. Il peut même être contrôlé à distance.


Airbus C295 AEW&C

Le C295 Airborne Early Warning and Control (AEW&C) est basé sur l'avion de transport tactique polyvalent C295 produit par Airbus Defence and Space.

Le premier prototype C295 AEW&C a effectué avec succès son premier vol en juin 2011. Airbus Military et Israel Aerospace Industries (IAI) ont signé un protocole d'accord (MoU) le même mois de cette année pour développer et commercialiser conjointement l'avion.

L'armée de l'air vietnamienne devrait être le client de lancement de le C295 AEW&C en 2016.

Conception et caractéristiques du C295 AEW&C

L'avion intègre une cellule solide intégrant des systèmes génériques avec moins de composants, garantissant de faibles coûts de maintenance et d'exploitation. Le système tactique entièrement intégré (FITS) à bord de l'avion permet l'intégration de capteurs embarqués.

Les variantes C295 sont actuellement proposées avec des winglets standard pour offrir une efficacité élevée dans des conditions chaudes et élevées.

Le cockpit en verre intègre quatre grands écrans à cristaux liquides (LCD) à matrice active. Le système avionique numérique avancé avec écrans multifonctions est entièrement compatible avec les lunettes de vision nocturne. La suite avionique offre une connaissance de la situation et une sécurité de vol améliorées tout en réduisant la charge de travail des pilotes.

L’avionique hautement intégré du C295 AEW&C est basé sur la suite avionique Thales TopDeck. L'architecture ouverte permet l'utilisation d'équipements civils ou militaires pour de multiples missions et supporte l'intégration d'équipements futurs.

Le système de pilote automatique et de directeur de vol est conforme aux exigences FAR-25 pour les approches Cat I et Cat II du système d'atterrissage aux instruments (ILS) et les approches GPS de non-précision pour les missions automatiques ou manuelles.

Capteurs/radars

Le radar actif à balayage électronique (AESA) de quatrième génération d'IAI / ELTA est le capteur principal de l'avion. Le radar AESA est intégré au système d'identification ami-ennemi (IFF) et est porté par un rotodome à rotation rapide monté sur le dessus du fuselage.

L'avion offre une surveillance à 360º pour développer une image de situation aérienne et marine en temps réel et un ordre de bataille électronique (EOB). Il détecte les cibles aériennes éloignées et les aéronefs volant à basse altitude impliqués dans des activités illégales. Les informations en temps réel peuvent être partagées avec les forces de la coalition via des liaisons de données centrées sur le réseau. Quatre postes de travail ainsi qu'une aire de repos dédiée à bord de l'avion permettent de longues missions.

L'avion AEW&C est également équipé d'un équipement d'autoprotection comprenant des récepteurs d'avertissement radar et laser, un système d'avertissement d'approche de missile et des lanceurs de paillettes/fusées éclairantes.


Boeing E-7 Wedgetail

Le Boeing E-7A "Wedgetail" dessert plusieurs puissances aériennes modernes du monde dans le rôle d'alerte avancée et de contrôle aéroporté (AEW&C), aidant à gérer les espaces de combat actifs (au niveau tactique) tout en ayant la capacité de scanner quelques millions de carrés des kilomètres de terrain en une seule sortie. L'avion, développé dans le cadre du "Project Wedgetail" pour la Royal Australian Air Force (RAAF), est construit sur le cadre éprouvé existant du Boeing 737-700 (Next Generation), un avion de ligne commercial bimoteur à fuselage étroit introduit en 1968. Entièrement modernisé, cet avion est en outre équipé d'une électronique et de systèmes avancés pour le rôle AEW&C. Après avoir réalisé un premier vol en 2004, le E-7A a été mis en service avec la RAAF en 2009. Un total de quatorze avait de la série eu été construits à ce jour (2017) et ceux-ci sont activement exploités par la RAAF, le Turc Air Force (en tant que "Peace Eagle") et la République de l'armée de l'air coréenne (Corée du Sud) (en tant que "Peace Eye"). Monté sur la colonne dorsale arrière de l'avion se trouve le système radar Northrop Grumman Multirole, Electronically-Scanned Array (MESA) qui permet le suivi et le balayage simultanés de plusieurs cibles aéroportées et au sol, ces informations étant mises à la disposition des commandants aériens et au sol. Le système radar est fixé au sommet de sa structure de montage devant la dérive et est statique (non rotatif). Avec cet équipement donnant à la plate-forme une capacité inhérente indisponible pour les avions de combat traditionnels, l'avion peut servir toutes les branches d'une armée donnée comme ses « yeux dans le ciel ». Au-delà de la communication avec d'autres avions similaires, la plate-forme est également intégrée de manière transparente dans les pipelines de communication existants permettant la coordination avec les intercepteurs, les avions d'attaque et les ravitailleurs aériens. Au-delà de ses rôles militaires donnés, l'avion est également précieux dans le rôle de recherche et de sauvetage (SAR) lorsqu'il est nécessaire de scanner de vastes étendues de terrain océanique. En interne, la section passagers présente dix consoles d'équipage et peut supporter des vols de mission d'une durée allant jusqu'à dix heures. Une équipe d'exploitation de base est composée de deux pilotes tandis que des spécialistes de mission et des analystes en électronique gèrent l'équipement de bord. L'avion arbore une longueur totale de 110,3 pieds, une hauteur de 41,1 pieds et une envergure de 117 pieds. Le poids à vide est de 102 750 lb contre un MTOW de 171 000 lb. La puissance provient de 2 moteurs à double flux CFM International CFM56-7B27A développant chacun 27 000 lb de poussée. Les performances incluent une vitesse de croisière de 530 miles par heure, une autonomie jusqu'à 3 500 miles nautiques et un plafond de service jusqu'à 41 000 pieds.


Photos : 1 Saab 2000 Erieye @ Chris Pocock 2 Airbus C295 AEW&C@ Airbus DS 3 E-7 @ RAAF


Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page