top of page

L’hélicoptère Z-10 remotorisé !

L'hélicoptère d'attaque chinois CAIC Z-10 est maintenant remotorisé ce qui augemente sa masse maximale au décollage et lui permettant de transporter plus de carburant et des armes plus lourdes.

L'Armée populaire de libération (APL) chinoise a récemment organisé une série d’exercices de tirs de jour et de nuit au large des côtes de la province du Fujian, dans l'est de la Chine avec des hélicoptères Z-10 améliorés.

Quelle motorisation ?

Jusqu’à présent, les hélicoptères Z-10 étaient connus pour être inadaptés aux opérations à haute altitude en raison de leur moteur WZ-9 de fabrication nationale, que les experts considèrent comme trop faible pour l'hélicoptère de 5,5 tonnes. Pour autant un doute subsiste sur la nouvelle motorisation. En effet, une source chinoise annonçait le WZ16 modifié basé sur l'Ardiden 3C initalement développé Safran Helicopter Engines et Aero Engine Corporation of China (AECC) pour l'hélicoptère AVIC AC352. Or, Safran dément formellement une telle utilisation.

Reste le WZ10 qui équipe la Harbin Z-20 une copie du Black-Hawk, mais là, encore aucune confirmation officielle. Affaire à suivre ..


Plus puissant et mieux armés

La nouvelle motorisation apporte plus de puissance au Z-10. Avec cette modification l’aéronef est identifié en tant que Z-10K. L’appareil a fait ses débuts en septembre dernier et emporte le nouveau lance-roquettes à 19 tubes de 130 mm et peut également emporter davantage de missiles anti-char (ATGM) HJ-9/9A et HJ-10 ATGM et une gamme de missiles air-air (AAM), notamment TY-90, PL-5, PL-7 et AAM PL-9. De plus, les Z-10 sont également armés de la mitrailleuse lourde de 14,5 mm. Un canon automatique de 20 mm ou 30 mm peut être installé sur leur tourelle montée sur le nez.


CAIC Z-10

Le Z-10 conçu par la société CAIC a pris son envol pour la première fois en 2003 et a été fourni à au moins cinq régiments d'aviation de l'APL. En 2016, l'APL a annoncé que toutes ses unités aériennes de la force terrestre étaient équipées du Z-10. Le Z-10, co-conçu par le Kamov Design Bureau de Russie et le 602nd Aircraft Design Institute chinois, est principalement conçu pour la guerre antichar. Le 602e institut de recherche a dirigé le développement de l’hélicoptère en utilisant un travail tridimensionnel assisté par ordinateur. Le Z-10 suit un agencement de cockpit en deux étapes en tandem pour hélicoptère d'attaque conventionnel. L'officier chargé des armes est assis à l'avant avec le pilote dans un cockpit surélevé à l'arrière. Les capteurs et les systèmes d'engagement sont logés dans un nez mobile comme celui équipant l'AH-64 Apache.

En 2018, des images ont été publiées montrant le Z-10 sur un aérodrome chinois comportant des panneaux de blindage supplémentaires fixés à l'extérieur du vaisseau de combat. Selon des experts militaires chinois, les panneaux de blindage supplémentaires sont constitués d’un matériau léger censé être à base de graphène en raison de la faiblesse du moteur de l’hélicoptère. D’une manière générale les hélicoptères chinois, y compris le Z-10, n'avaient jusqu’ici pas de blindage supplémentaire car leurs moteurs ne pouvaient soulever qu'un certain poids. L’adjonction de moteurs plus puissants pourraient à l’avenir changer la donne. À ce jour, environ 180 Z-10 ont été livrés à l’Armée populaire de libération chinoise.


Photo : 1 Z-10K remotorisé @ CCTV


Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page