top of page

F-35, intensification de la coopération !


Le commandant des Forces aériennes, le divisionnaire Peter Merz, a effectué ce lundi 4 décembre 2024 une visite de travail en Allemagne, où il a rencontré les chefs de toutes les forces aériennes européennes qui utilisent déjà l’avion de combat de type F-35 ou qui le feront à l’avenir. Cette visite de travail a pour but d’échanger des expériences en vue de l’introduction du nouvel avion de combat et de renforcer ainsi la capacité de défense de l’Armée suisse.

European Air Chiefs Meeting

La rencontre en Allemagne a lieu à l’occasion du F-35 European Air Chiefs Meeting, auquel participent les chefs de toutes les forces aériennes européennes qui utilisent déjà le F-35 ou qui le feront à l’avenir. Les discussions portent essentiellement sur l’échange d’expériences concernant l’avion de combat F-35A, en mettant l’accent sur la formation, l’exploitation, les capacités opérationnelles et la coopération internationale. Cette visite d’une journée en Allemagne permet au commandant des forces aériennes de consolider les bonnes relations avec les forces aériennes de toute l’Europe. La visite de travail a lieu le 4 décembre 2023 sur la base aérienne de Ramstein.


Collaboration avec l’Otan

Les 4 et 5 décembre 2023, l'amiral Rob Bauer, président du Comité militaire de l’OTAN, rend une visite officielle à l’Armée suisse. Les discussions avec le chef de l’Armée, le commandant de corps Thomas Süssli, porteront principalement sur l’intensification de la coopération avec l’OTAN. Une visite de courtoisie avec la cheffe du DDPS, Mme la conseillère fédérale Viola Amherd est également prévue.

Lors de sa visite en Suisse, l'amiral Rob Bauer rencontrera la cheffe du DDPS, Mme la conseillère fédérale Viola Amherd, afin de discuter de l’évolution de la situation sécuritaire et des moyens d’intensifier la coopération sur le plan de la politique de sécurité.

Le commandant de corps Thomas Süssli et l'amiral Rob Bauer discuteront notamment de la situation en Ukraine et des conséquences de la guerre pour l’Europe et l’OTAN. Ils aborderont également la mise en œuvre des objectifs de coopération entre la Suisse et l'OTAN qui concernent directement l'Armée suisse. Cette coopération s'inscrit dans le cadre du Partenariat pour la Paix (PPP). Elle contribue à concrétiser l’intention du Conseil fédéral de renforcer la coopération internationale dans le domaine de la politique de sécurité. Une visite du Laboratoire de Spiez, une division de l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP), est également prévue.

 

Une capacité de défense renforcée grâce à la coopération

En septembre 2022, le Conseil fédéral a indiqué dans le rapport complémentaire au rapport sur la politique de sécurité 2021 qu’il avait l’intention, dans le cadre du droit de la neutralité, d’accroître la coopération internationale avec les organisations partenaires, notamment avec l’OTAN et les États membres de l’Alliance. Contribuer à la sécurité en Europe et développer la coopération renforcent la capacité de défense de l’armée et donc la sécurité de la Suisse. Cette dernière participe depuis 1996 au Partenariat pour la paix avec l’OTAN, permettant ainsi à l’Armée suisse d’améliorer sa capacité à collaborer avec l’Alliance (interopérabilité). Le renforcement de l’interopérabilité vise par exemple les Forces aériennes ou les systèmes de communication. Il est également prévu de renforcer la participation de la Suisse aux centres d'excellence de l'OTAN et d'envoyer des officiers d’état-major dans les structures de l'OTAN. Pour sa part, l'Armée suisse propose de nombreux cours et formations à participation internationale et met à disposition ses simulateurs.


Photo : F-35A italien à Axalp @ DDPS

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page