top of page

F-15EX & F-35 pour Israël !


Le ministère israélien de la Défense a officiellement fait une demande pour l’achat de 25 avions de combat Boeing F-15 EX « Eagle II » aux États-Unis, ceci en plus des 50 F-35 additionnels, dont la commande est en préparation.

La demande

Une lettre de demande officielle (LOR) pour 25 F-15 Ex « Eagle II » a été envoyée par le gouvernement israélien au gouvernement américain la semaine dernière, selon une source confirmée à Tel Aviv. Le courrier fait partie d’une demande en vue du processus de vente militaire à l'étranger, après quoi les détails sur les nombres et les prix sont négociés. En 2020, le gouvernement israélien de l’époque avait avalisé une décision générale d'acquérir des F-35 et F-15EX. Mais alors que le contrat pour le F-35 était signé, celui pour les F-15EX ne l'était pas. Depuis lors, cependant, l'IAF a exprimé un besoin urgent pour plus de F-15 de nouvelle génération pouvant être chargés de certains types de systèmes d'armes développés en Israël et conçus pour détruire des cibles "durcies", telles que les sites nucléaires iraniens.


Les besoins

L'IAF désire dans un premier temps un lot initial de 25 F-15 EX et en parallèle faire évoluer ses 25 variantes F-15I vers la même configuration avionique du F-15 EX, à l'exception du système « fly-by-wire ». Pour autant, les limitations budgétaires pourraient affecter la "portée" de la mise à niveau prévue de la flotte actuelle de F-15I. En termes de demande l’IAF prévoit de monter sa flotte de Lockheed Martin F-35 à 100 appareils et de disposer à terme d’un second lot de Boeing F-15EX pour une dotation de 50 avions.

Pour L’IAF la décision d'acheter plus de F-15 et de F-35, est basée sur l'hypothèse que dans les futurs scénarios de combat, les cibles seraient protégées par des systèmes avancés de défense aérienne. Cela nécessitera une première vague de F-35 pour neutraliser les systèmes de défense aérienne, puis les « camions à bombes » de type F-15 devraient suivre avec de lourdes charges de systèmes d'armes très avancés, dont certains sont en développement.

Selon les dernières analyses des services israéliens les nouvelles relations de défense entre la Russie et l'Iran rendent urgent le besoin opérationnel de plus de F-15 de nouvelle génération et un accroissement de la flotte de F-35.


F-15 EX "Eagle II"

Sous la désignation de projet F-15EX, la nouvelle variante du jet offre des commandes de vol plus modernes, un grand écran unique et un radar amélioré. L'avion emportera également beaucoup plus d’armes avec plus de deux douzaines de missiles air-air, soit une capacité inégalée au sein de l’USAF.

Parfaitement conscient de la situation actuelle, l’avionneur Boeing travaille depuis plusieurs mois sur une solution basée sur des améliorations de l’actuel F-15. Pour Boeing, il s’agissait de reprendre les travaux engagés sur le « Silent Eagle » mais avec une capacité d’emport d’armement élargie. Le concept de Boeing « F-15 2.040C » (F-15X). La version 2. 040C permettrait également, selon les études de Boeing, de doubler le nombre de missiles à par avions et donc combler une énorme faiblesse du F-35, sa capacité d’emport.

Boeing a doté le F-15EX d’une version améliorée du radar Raytheon APG-63 (V) 3 à balayage électronique actif (AESA), avec une nouvelle suite de guerre électronique dénommée EPAWSS « Eagle Passive/Active Warning Survivability », et un capteur IRST et une liaison de données améliorée permettant de travaillant en binôme avec le F-22 et le F-35.

Le F-15 ainsi modernisé, offre la possibilité de travailler directement avec le F-22 et le F-35 en appuis avec une forte capacité de tir grâce au transport de missiles accrut, mais il permettrait également de fonctionner de manière plus furtive avec l’armement monté dans les trappes. La particularité réside dans le fait, qu’il sera possible en fonction de la mission, de choisir entre le transport en interne ou de revenir au transport traditionnel, emport de carburant et armes en externes.


Capacité d’emport phénoménale

Avec la possibilité d’emporter jusqu’à 24 missiles air-air, le F-15EX « Advanced » sera bien supérieur à ses concurrents, mais il pourra également emporter une gamme complète d’armes comme par exemple : le JSOW, le Harpoon, le missile antiradar HARM. On parle également d’adapter progressivement des armes à énergie dirigée comme les lasers, une fois que ceux-ci seront disponibles. Par ailleurs, il peut lancer des armes hypersoniques jusqu'à 22 pieds de long et pesant jusqu'à 7 000 livres. La grande taille de l’avion en facilitera l’intégration. Dernier élément, le F-15EX pourra travailler en binôme avec des drones pour les actions de frappes en profondeur.

La plate-forme nécessite également une formation transitoire minimale sans main-d'œuvre supplémentaire et peu ou pas de changements d'infrastructure, assurant la poursuite de la mission.

L'architecture OMS permettra l'insertion rapide des dernières technologies aéronautiques. Pour soutenir davantage la cellule numérique et faire avancer l’insertion de technologique, le programme F-15EX utilise le précurseur à l’initiative DevSecOps du ministère de la Défense, visant à développer des logiciels sécurisés, flexibles et agiles. De plus, l'architecture des systèmes de mission ouverts garantit sa viabilité pendant des décennies. L'épine dorsale numérique du F-15EX, ses systèmes de mission ouverts et sa capacité de charge utile généreuse cadrent bien avec la nouvelle vision de l’USAF d'une future guerre en réseau. Le F-15EX réunit les avantages de l'ingénierie numérique, des systèmes de mission ouverts et du développement de logiciels agiles rester abordable et évolutif pour les décennies à venir.


Le Lockheed Martin F-35A « Lightning II »

Le F-35A/F3 est un avion de combat de la 5ème génération doté de capacités furtives. Avion monoplace ne nécessitant pas l’obligation d’une version biplace pour la transition, le F-35 a été conçu spécifiquement autour d’une architecture informatique très puissante pour permettre une totale fusion de l’ensemble des capteurs multispectraux. Il est le premier avion entièrement conçu pour fonctionner dans ce que l’on appelle la guerre en réseau (Network Centric Warfare). Le F-35A peut ainsi effectuer des missions de renseignement, de surveillance et de reconnaissance et menés directement des opérations de guerre électronique, ainsi que la supériorité aérienne sans oublier l’attaque au sol. Doté d’un cockpit de nouvelle génération avec un écran géant central tactile couleurs qui ne nécessite plus le besoin de boutons de sélection. A noter que le traditionnel viseur tête haute (HUD) est supprimé, l’ensemble des informations sont ainsi partagées entre l’écran et le viseur de casque Rockwell Collins ESA Vision Systems LLC, « Helmet Mounted Display System ». Le pilote dispose de la liaison de données TADIL-J (Tactical Digital Information Link) soit une version améliorée de la Link16 de l’Otan. Le TADIL-J a été conçu comme une liaison de données améliorée utilisée pour échanger des informations en temps quasi-réel (NRT). Il s’agit d’un système de communication, de navigation et d’identification qui facilite l’échange d’informations entre les systèmes de commandement, de contrôle, de communication, d’informatique et de renseignement (C4I) tactiques. Le composant d’émission et de réception radio de TADIL-J est le système commun de distribution d’informations tactiques (JTIDS). L’avion est également le premier à disposer d’un système de mise à jour et de logistique en ligne qui répond au nom d’ALIS (Autonomic Logistics Information System). Le système intègre les fonctionnalités suivantes : la maintenance, les pronostics de pannes, la chaîne d’approvisionnement, les services d’assistance aux clients. Actionneurs électro-hydrostatique, le F-35 dispose pour la première fois des actionneurs électro-hydrostatiques (EHA) agissant en tant que commandes de vol principale, ce qui inclut le gouvernail, les empennages horizontaux et la surface de contrôle du flaperon. Les actionneurs des commandes de vol, bien qu’ils possèdent des systèmes hydrauliques internes à boucle fermée, sont contrôlés et alimentés par électricité et non de manière hydraulique, ce qui permet une capacité de survie accrue et un risque réduit. Le F-35 est également le seul avion à disposer d’une bibliothèque des menaces évolutives. Celle-ci apprend en permanence, permet une adaptation des simulateurs en temps réelle pour former les pilotes. De plus, le système du F-35 s’adaptent automatiquement à l’identification des menaces (air-air, sol-air, air-mer) et adaptent leurs réactivités en fonction.


Photos : 1 F-35 & F-15 @IAF 2 F-15EX @ Boeing 3 F-25 @ LM


1 comentario


Bruno Pittet
Bruno Pittet
23 ene 2023

Trop bien les commentaires fonctionnent ! On va pouvoir à nouveau s'echarper sur le Rafale et le F-35 😁. Plus sérieusement cet achat prouve qu'Israel utilise vraiment ses F-35 pour ce pourquoi ils ont été développés à l'origine, la suppression des défenses anri aériennes, et laisse donc au F-15 le soin de faire le ménage une fois que la chasse a été alertée.

Me gusta
bottom of page