top of page

Certification MRTC pour le Gripen E !


Certification MRTC pour le Gripen E !

En novembre dernier, l’avionneur suédois, Saab a obtenu la certification MRTC pour le Gripen E. Ce dernier atteste que l'avion a satisfait à toutes les exigences de navigabilité et de sécurité des vols fixées par les autorités militaires suédoises et brésiliennes, représentées par l'Inspection suédoise de la sécurité de l'aviation militaire (FLYGI) et l'Institut d'encouragement et de coordination industrielle (IFI) au Brésil. La certification conjointe reflète la synergie obtenue grâce à la coopération technique entre les deux autorités.


Suite du développement final

La conception étant désormais certifiée, l’avionneur suédois se concentre maintenant sur le développement et le test de nouvelles fonctionnalités. Pour les clients, il s'agit d'une étape de la plus haute importance, étant une étape essentielle pour que le Gripen E démarre ses opérations et obtiennent sa certification opérationnelle.

Les commandes et la situation

Saab a actuellement des commandes pour 96 Gripen de nouvelle génération. Soit 60 modèles E pour l’aviation suédoise, 28 monoplaces et huit modèles biplaces F pour le Brésil. De son côté, le Force aérienne Brésilienne (FAB) est en passe d’introduire ce mois son premier F-39 E, désigné au sein d’un premier escadron. De son côté, la Suède prévoit de déclarer ce type opérationnel prêt en janvier 2025.

Le Saab JAS Gripen E MS21

Radar AESA : le radar AESA (Active Electronically Scanned Array) ES05 «Raven» offre une ouverture exceptionnelle et unique au monde sur 200°, l'avion suédois peut voir là où les autres sont aveugles et ceci grâce au système SWASHPLATE, alors que les radars concurrents ouvrent sur 140°. L'antenne radar produite par Selex-ES est de même conception que celle de l'Eurofighter.

IRST: (Infra-Red Seach and Track) le système de capteur passif/actif infrarouge Skyward-G produit par Selex-ES est synchronisé (transmission de données d’acquisition entre les appareils) et offre également la capacité d’accrocher des missiles en rapprochement pour les combattre.

Electronique : le Gripen E dispose d’une nouvelle architecture électronique (Net Centric Warfare - NCW). Jugée dix fois plus rapide que ses concurrents. Le nouveau système central PPLI (Precise Participant Location and Identification) et relie l’ensemble aux pistes des capteurs internes et externes (RAVEN, IRST, EW39, pod ATFLIR) pour ensuite offrir les meilleures réponses aux menaces.

Large palette d’équipement : la famille « Gripen » est optimisée pour un choix d’armement et d’équipements connexes particulièrement large. Un utilisateur peut donc choisir, entre différents systèmes d’armes européens, américains, israéliens et brésiliens et Sud-Africain. Il en va de même pour les nacelles « recco » et de désignation laser.

Mode Supercruise & biokérosène : le Gripen E dispose du nouveau moteur General-Electric F-414G avec mode « SuperCruise » qui permet de décoller sans postcombustion à pleine charge et d’atteindre Mach1,2. Avec ce mode, les décibels chutent à 99 contre 123 avec la postcombustion. De plus, le moteur F414G est le seul pour l’instant à être validé avec du biokérosène. La Suède prévoit d’ici 2025, de fabriquer 25% de biokérosène à base de compost à des fins écologiques, mais également pour diminuer sa dépendance au kérosène fossile.

Optimisé pour les drones : les suédois sont les premiers à avoir anticipé l’usage d’ici 10 ans de drones tactiques en binôme avec des avions de combat, de ce fait le Gripen E est le premier avion à disposer d’une architecture permettant le chargement de logiciel en vue d’un tel emploi.

Leurre actif nouvelle génération : le Gripen a été le premier avion à être qualifié avec le leurre actif anti-missiles de nouvelle génération « BriteCloud ». Une fois largué, le « BriteCloud » recherche les menacent prioritaires en utilisant la technologie de mémoire numérique autonome (DRFM). Les impulsions radars sont captées dans l'ordinateur de bord du « BriteCloud », puis copiées en utilisant les fréquences de répétitions pour ensuite simuler une « fausse cible ». Cette fausse cible, si convaincante que le système de menace ne peut pas détecter la supercherie.

Protection de guerre électronique nouvelle génération

Ce système s’intègre dans une architecture complète de guerre électronique (Warfare System) qui comprend les derniers développements avec la détection des missiles en approche de type électro-optique EW39 (ultra-violet) qui fonctionne avec les lances-leurres Saab BOH/BOL de dernière génération (ADIS) couplés avec le système d'alerte aéroporté passif (PAWS-2) d'Elbit Systems. Le PAWS-2 est systèmes d'avertissement de missiles IR (Infrarouge). Il fournit une alerte au personnel navigant de la présence de missiles hostiles et actifs.



Photos : Gripen E @ Saab


Posts récents

Voir tout

留言


bottom of page