top of page

YORKNITE 22, c'est parti !


Les Forces aériennes suisses débute à la mi-novembre leur entraînement annuel de nuit à l’étranger. Comme les années précédentes un important détachement d’avions, pilotes et de mécaniciens vont se rendre en deux groupes en Angleterre sur le base aérienne de la Royal Air Force à Leeming dans le cadre de l’exercice YORKNITE.


L’effectif, la zone d’entraînement


Une dizaine d’avions de combat Boeing F/A-18 C/D « Hornet » et pas moins de 55 pilotes encadrés de 120 membres du personnel au sol, seront du voyage du 14 novembre au 9 décembre 2022. Cet exercice au nord de l’Angleterre constitue l’un des piliers essentiels de l’entraînement des Forces aériennes ou la moitié des vols de nuit et vols à basse altitude annuels sur jet seront exécutés.

Depuis la base aérienne de la Royal Air Force (RAF) à Leeming, dans le Yorkshire du Nord, nos pilotes disposent de conditions de travail idéales et ceci grâce aux vastes secteurs d’entraînement qui se situent au-dessus de la mer du Nord et de régions peu peuplées du nord de l’Angleterre, où les vols tactiques peuvent être exercés de façon efficace dans tous les domaines d’engagement. Cet événement peut avoir lieu grâce à une convention passée en 2004 entre le Royaume-Uni et la Suisse.


Conditions d’entraînement limitées en Suisse


En restant en Suisse, les Forces aériennes ne pourraient pas s’exercer complètement aux vols de nuit et aux vols à basse altitude selon les standards internationaux, notamment en raison de la taille exiguë et du petit nombre des secteurs d’entraînement, des limites imposées en termes d’altitude et de vitesse, de la limitation des horaires du service de vol et du nombre de mouvements aériens sur les aérodromes militaires, de l’intensité du trafic aérien civil au-dessus de la Suisse ainsi que de la haute densité des habitations, qui implique une limitation des nuisances sonores par égard pour la population. Les pilotes de chasse suisses consacrent environ deux fois moins d’heures aux vols de nuit que leurs homologues des pays voisins.



L’objectif


L’instruction de base des pilotes de F/A-18 au vol de nuit (en vue d’engagements nocturnes de police aérienne) ainsi que l’approfondissement et la consolidation des tactiques de conduite de la guerre aérienne de nuit constituent les objectifs de ce module de formation au nord de l’Angleterre. Les conflits de ces dernières décennies ont démontré que les engagements s’effectuaient de plus en plus souvent dans l’obscurité pour des raisons tactiques.

En Suisse, les Forces aériennes n’ont pas l’opportunité de s’entraîner au vol de nuit selon les standards internationaux en vigueur car elles sont soumises à un certain nombre de restrictions : taille et nombre des secteurs d’entraînement, limites imposées en termes d’altitude et de vitesse (peu d’entraînements supersoniques), restriction des horaires du service de vol et du nombre de mouvements aériens autorisés sur les aérodromes militaires.

De plus, le trafic aérien civil dans notre pays est intense et la densité de population importante de sorte qu’il faut veiller à ne pas multiplier les nuisances sonores, surtout la nuit. Dans le nord de l’Angleterre en revanche, les conditions sont idéales pour les Forces aériennes suisses, tant du point de vue de l’environnement que de l’entraînement proprement dit. La base militaire de Leeming comme celle de Lossiemouth, utilisée les années précédentes, dispose d’une infrastructure adaptée pour s’y installer et y effectuer des opérations aériennes. Les grands secteurs d’entraînement se trouvent à une distance raisonnable, au-dessus de la mer du Nord, et permettent de s’exercer efficacement au vol tactique de nuit dans les différents domaines d’engagement avec très peu de restrictions, y compris pour les vols supersoniques


Priorité à la sécurité


La santé et la protection du personnel des Forces aériennes suisses et de la RAF constituent une priorité absolue. Pendant l’exercice YORKNITE, un plan de protection approuvé par l’Armée suisse et par le ministère de la défense du pays hôte sera scrupuleusement suivi. Toutes les recommandations de l’OFSP et du ministère de la santé britannique y ont été intégrées. Tous les participants subiront un test PCR avant leur départ pour la Grande-Bretagne ainsi qu’à leur retour en Suisse. Une convention entre le Royaume-Uni et la Suisse constitue la base légale de l’exercice YORKNITE. (Sources DDPS).


Les exercices de nuit à l’étranger


2020 Yorknite , Leeming (GB)

2018 Scotnight, Lossiemouth (GB)

2017 Scotnight, Lossiemouth (GB)

1998 à 2015 Nightway, Oerland (N)


Photos : Engagement à Yorknite 2020 @ DDPS


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page