top of page

Qatar Airways & Airbus enterrent la hache de guerre !

Airbus et Qatar Airways sont parvenus à ce qu'ils appellent un règlement à l'amiable et mutuellement acceptable de leur différend juridique concernant la dégradation de la surface de la cellule de l'A350 et l'échouement de 21 appareils. Le règlement ouvre la voie à Airbus pour procéder aux livraisons de 50 A321 et reprendre les livraisons de 23 A350 à la compagnie aérienne qatarie.

Le conflit

La compagnie Qatar Airways avait a immobilisé les Airbus A350 à l'été 2021 en raison de ce qu'il a appelé une condition "accélérée" de la dégradation de la surface composite sous la peinture. Cette recommandation faisant suite à la décision de la Qatar Civil Aviation Authority (QCAA). En conséquence, la compagnie aérienne nationale a déclaré qu'elle réintroduirait "à contrecœur" au service temporaire cinq de ses 10 Airbus A380 au sol en raison de ce qu'elle a appelé une pénurie de capacité causée par l'immobilisation de ses A350.

La bataille entre le transporteur et l’avionneur européen s’était alors endurcie faute d’un accord à l’époque. La compagnie aérienne Qatar Airways avait entamé des poursuites en décembre 21 contre l'avionneur Airbus devant la justice britannique.

"Nous avons malheureusement échoué dans toutes nos tentatives pour parvenir à une solution constructive avec Airbus concernant" la "dégradation accélérée de la surface qui a un impact négatif sur l'Airbus A350", avait déclaré la compagnie à l’époque. Qatar Airways demandait une indemnisation de 618 millions de dollars.

De son côté Airbus répondait par l’annulation de la commande de 50 A321 destinée au transporteur qatari.

La fin du conflit

Tout semble rentrer dans l’ordre avec une solution entre les deux acteurs. Un accord a donc été trouvé qui met fin aux poursuites judiciaires et permet une normalisation des relations. Pour autant, cela ne constitue pas une reconnaissance des responsabilités.

L’accord dont les détails sont confidentiels ouvre cependant la voie à un projet commun de réparation et la remise en état de la flotte d’A350 de Qatar Airways.


Ce que l’on sait

Précision d’emblée que cette problématique de dégradation de la couche de composite n’a jamais mis en danger la sécurité des vols. En revanche, l’avionneur a travaillé à résoudre cette problématique de l’effritement du revêtement. Pour ce faire, un nouveau type de feuille de cuivre perforée (PCF) a été installée entre la peinture et le fuselage de carbone pour garantir une meilleure solidité.


Photos :1 A350 Qatar Airways 2 & 3 Les dégâts constatés @ Qatar Airways


Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page