top of page

Les avions d’easyJet optimisés en profil de descente !

Le transporteur finalise une installation technologique de plusieurs millions de livres sterling qui permettra de réduire les émissions de CO2 de 88’600 tonnes par an grâce à un meilleur profil de descente. A l’instar de plusieurs compagnies volants sur les avions de type Airbus, easyJet rejoint ainsi le « club » des utilisateurs, toujours plus nombreux de cette nouvelle technique.

Réduire les émissions de CO2 & de bruit

Tous les avions d'easyJet sont désormais équipés des logiciels d'optimisation du profil de descente (DPO) et de l'approche en descente continue (CDA). Ces nouveaux logiciels de pointe qui permettent de réduire considérablement les émissions de carbone et de réaliser d’importantes économies de carburant. Cet investissement dans l'ensemble de la flotte permet à easyJet d'économiser jusqu'à 1% de carburant, et ce, en permanence, soit une réduction de 88 600 tonnes de dioxyde de carbone par an, ce qui équivaut à 16 100 fois le tour du monde en voiture. En parallèle, les décibels sont également réduites de manière significative.

Avec l'achèvement de ce programme de modernisation, easyJet est désormais le plus grand opérateur au monde à disposer des fonctions DPO et CDA.

La fonction d’optimisation du profil de descente (DPO) d'Airbus est une amélioration permettant d'économiser du carburant dans la base de données des performances du système de gestion de vol (FMS) embarqué de l'appareil.

La fonction DPO permet aux avions de descendre de l'altitude de croisière en utilisant uniquement la poussée du moteur au ralenti, ce qui réduit la consommation de carburant et entraîne une réduction proportionnelle des émissions de CO2 et de NOx (oxydes d'azote) selon les tests effectués par l’avionneur Airbus.

L'approche en descente continue (CDA) fonctionne en tandem avec le DPO pour réduire le bruit. En soi, il s’agit de commencer la descente ni trop tard, ni trop tôt et en supprimant l'étape de « mise en palier » au bas de la descente lorsque les moteurs de l'avion génèrent une poussée pour maintenir un vol en palier dans un air dense avant l'approche finale à l'atterrissage.

L’optimisation de la trajectoire de vol de l’avion est l’un des facteurs clés pour améliorer encore l’efficacité en coopération avec le contrôle du trafic aérien. En optimisant les trajectoires de descente de ses avions et en réduisant le débit de carburant vers les moteurs provenant de la poussée la plus basse au ralenti pendant la phase de descente grâce aux fonctions DPO et CDA.


David Morgan, Directeur des opérations d'easyJet a déclaré : « Bien qu'il ne s'agisse que d'une initiative parmi d'autres qui s’inscrivent dans le cadre de notre feuille de route de décarbonation, elle permet toutefois une réduction permanente des émissions de carbone et constitue une nouvelle étape sur la voie de la réalisation de notre objectif en matière de décarbonation. » « Si les technologies telles que le DPO constituent aujourd’hui la meilleure solution pour optimiser les trajectoires de descente, les gouvernements et les décideurs politiques doivent faire davantage pour garantir la modernisation de l’espace aérien, notamment par la mise en œuvre du ‘Ciel unique européen’, afin que cette technologie de pointe puisse être utilisée au maximum de son potentiel. »


Photos :1 A320 easyJet @ 2 Profil de descente @ Airbus


Comments


bottom of page