top of page

La Suisse va rejoindre le « bouclier européen » !

Dernière mise à jour : 13 juil.

Le département de la Défense observait depuis plusieurs mois l’initiative lancée par Berlin nommée « Euro Sky Shield » ou « bouclier européen ». Notre pays a annoncé ce mardi 4 juillet vouloir rejoindre le projet allemand dans le contexte de la guerre en Ukraine. L'annonce précède une réunion des ministres de la Défense de la Suisse, Viola Amherd, de l'Autriche, Klaudia Tanner, et de l'Allemagne, Boris Pistorius, les 6 et 7 juillet prochain à Berne. À cette occasion, les ministres de la Défense vont signer une déclaration d'intention concernant l'acquisition commune d'un bouclier antimissile européen dans le cadre de l'initiative European Sky Shield (ESSI) ainsi qu'un accord visant à promouvoir la collaboration en matière de recherche dans le domaine de l'armement.

Euro Sky Shield

Lancé par Berlin en octobre 2022, le projet baptisé «Euro Sky Shield», ou «bouclier du ciel européen», a déjà séduit 17 pays. L'Allemagne, initiatrice du projet, est guidée par plusieurs objectifs. En s'engageant dans le développement de capacités importantes mais manquantes au sein de l'Otan, Berlin veut s'afficher comme un allié responsable et regagner en crédibilité dans la région, mise à mal par sa réticence à offrir un soutien militaire plus conséquent à l'Ukraine. L'Allemagne souhaite également renforcer ses propres capacités de défense aérienne : courte portée (aucune capacité actuellement), moyenne portée (12 batteries Patriot améliorées) et longue portée (aucune capacité). L'Allemagne espère notamment que l'achat en commun d'un système de défense antimissile antimissile exoatmosphérique fera baisser son prix et fera du pays un leader européen dans le développement de ce type de capacité. Berlin s'emploie également à promouvoir sa propre industrie de l'armement, pointant vers le système de défense aérienne à courte portée IRIS-T SLM (produit par Diehl Defence) dans le cadre de l'initiative européenne Sky Shield. Le système a été jusqu'à présent acheté par l'Égypte; une première batterie d'IRIS-T SLM a également été livrée en Ukraine en octobre.

La signature de la lettre d'intention par pas moins de 17 pays permis de faire pression sur les États-Unis afin qu'ils autorisent Israël à vendre le système Arrow-3, fabriqué par Israël Aerospace Industries et Boeing, à l'Allemagne. Il est possible d’acheter le système de missiles antibalistiques THAAD américains aux capacités similaires (qui serait également plus facile à intégrer dans NATINAMDS).

La Suisse en partenaire

Notre pays est un partenaire de longue date de la sécurité en Europe. Cette collaboration est vouée à se renforcer afin de faire face au développement d’une multitude de menaces. Dans le cadre de la défense aérienne et balistique un gros effort et en préparation avec l’achat du système sol-air Raytheon Patriot ( voir lien avianews.ch ) qui fonctionnera en binôme avec les futurs avions de combat Lockheed Martin F-35. La collaboration Patriot/F-35 servira également à renforcer la défense aérienne au centre Europe avec nos voisins comme l’Allemagne, l’Italie et l’Autriche.

Le principe de l’entrée de la Suisse dans l’initiative « Sky Shield » doit permettre de fixer les bases étendues de cette collaboration et également de renforcer les liens en vue d’acquérir de nouveaux systèmes qui s’intègreront au sein de « Sky Shield ». Précisons d’entrée que la Suisse restera neutre de ses décisions au sein de cet outil de partenariat de défense et non d’agression.


Continuité d’Air2030

Le projet « air2030 » n’est pas terminer, il s’agit d’un ensemble de modernisations qui comprendra le remplacement des radars de détection à basse altitude de type Westinghouse TAFLIR, ainsi que les deux systèmes de défense sol-air de courte et de moyenne portée en service actuellement.

Les systèmes moyennes portées de type BAe Rapier (retirés l’année dernière) et le système de canons Oerlikon de 35mm et la conduite de tir Skyguard doivent trouver un remplaçant. Le futur système devra donc fonctionner en réseau avec les Patriot/F-35 et pouvoir fonctionner dans le cadre du système européen de « bouclier ». Le choix devrait être effectué en 2025. Puis, viendra le temps en 2027 de remplacer les missiles de courte portée Stinger, certainement par une arme polyvalente mobile, multicibles (avions, drones, hélicoptères) et autonome de type SHORAD.

Lien Patriot/F-35

https://www.avianews.ch/post/la-suisse-disposera-de-deux-types-de-missiles-pour-le-patriot


Photos : 1 Futur lanceur Patriot pour la Suisse @ Raytheon 2 Les systèmes moyennes portées Diehl BGT@ Diehl BGT 3 Reinmetal Skyranger 30 sur véhicule Piranhas SHORAD @ Reinmetal



666 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page