top of page

La Norvège autorise la vente de F-16 à la Roumanie !

La Norvège a annoncé vendredi dernier qu'elle autorise la vente de 32 avions de chasse Lockheed Martin F-16 d'occasion à la Roumanie, pour un montant estimé à 385 millions de dollars. L'accord, qui intervient alors que la Roumanie doit remplacer ses chasseurs soviétiques MiG-21 obsolètes au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine voisine.


Les livraisons devraient débuter l’année prochaine et se terminer en 2024. Le contrat comprend la vente des pièces de rechange, la maintenance et la formation des techniciens. Les appareils sélectionnés auront le meilleur potentiel et devraient permettre une utilisation par l'armée de l'air roumaine (Forțele Aeriene Romane : RoAF) pendant 10 années. Les F-16 seront à la configurationM6.5.2. Ces avions viendront renforcer la flotte actuelle de 17 F-16 déjà livrés.


Rappel


En décembre 2021, le ministre roumain de la Défense, Vasile Dîncu, avait déclaré que Bucarest négociait l’acquisition de 32 F-16 de la Royal Norwegian Air Force qui pouvaient être vendus suite à l'arrivée du Lockheed Martin F-35A « Lightning II ».


Fin du F-16 en Norvège


La Norvège a fini de retirer ses 64 chasseurs F-16, achetés dans les années 1980, du service actif plus tôt cette année alors qu'elle déploie le Lockheed Martin F-35 de cinquième génération. Les premiers F-16 entrés en service dans les années 1970 aux États-Unis étaient des avions de quatrième génération.


Les F-16 norvégiens


Bien qu'ils soient parmi les plus anciens F-16 en service et qu'ils volent fréquemment dans des conditions météorologiques défavorables, les F-16 norvégiens sont parmi les appareils les mieux entretenus au monde.

Le 21 juillet 1975, la Norvège, la Belgique, les Pays-Bas et le Danemark commandèrent le F-16. Ensemble, ils ont formé à la fin des années 70 le consortium européen qui devait construire le F-16 sous licence. La Norvège a acquis 60 F-16A et 12 F-16B de la chaîne de production Fokker des Pays-Bas entre janvier 1980 et juin 1984. Le premier Fighting Falcon du Luftforsvaret (Royal Norwegian Air Force) a décollé pour son vol inaugural le 12 décembre 1979. Tous les avions du Block 1 et du Block 5 ont été reconstruits au standard du block 10. Les F-16 norvégiens arborent une palette de couleurs gris clair inhabituelle, avec le drapeau norvégien sur la queue, ainsi qu'un numéro de série à 3 chiffres dérivé de la série américaine et des cocardes sur le fuselage.


Modifications spécifiques


Les pistes courtes et enneigées de la Norvège, qui sont souvent situées sur des sites dispersés, ont imposé que leurs F-16 soient équipés de parachutes de freinage pour gérer les situations où les freins de roue ordinaires ne pouvaient pas être utilisés. Ces goulottes sont logées à l'intérieur d'une grande extension rectangulaire à la base de l'aileron de queue, et les F-16 norvégiens étaient en fait les premiers F-16 à être équipés de ce système.

Tous les F-16A norvégiens sauf les « B » portent un projecteur d'identification (semblable à l'exemple monté sur les F-16 danois utilisés pour l'identification lors des interceptions nocturnes. Le projecteur est surnommé « Russer-lyset » (ce qui se traduit par 'The Russian Light') pour des raisons évidentes. Les F-16 de la Royal Norwegian Air Force sont équipés du brouilleur de Northrop Grumman AN/ALQ-162 monté en interne. En avril 1998, la Norvège a décidé d'acquérir la mise à niveau Shadowbox II pour renforcer l'AN/ALQ-162. Cela a permis d’augmenter la capacité du brouillage en gênant notamment le verrouillage par les menaces radar d'impulsion-Doppler (PD).

Photos: 1 F-16 norvégien @ NAF 2 F-16 roumain @ RoAF


Posts récents

Voir tout
bottom of page