top of page

La Malaisie opte pour le FA-50 !

L'avionneur sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI) a annoncé ce vendredi avoir signé un contrat de 920 millions de dollars avec la Malaisie pour la fourniture de 18 avions de combat légers FA-50 « Golden Eagle ».

Le choix

Le FA-50 a vaincu ses concurrents, le Tejas indien de HAL et le le JF-17 Sino/pakistanais, le MIG-35 russe et le nouveau jet en développement Hurjet de l’avionneur turc Tai Aerospace.

KAI a déclaré que le niveau élevé de satisfaction à l'égard des avions d'Indonésie et des Philippines, voisins de la Malaisie, avait eu un impact important sur la victoire de la compétition. Il s'agit de la quatrième victoire de KAI sur le marché de l'Asie du Sud-Est après l'Indonésie, les Philippines et la Thaïlande, et du plus gros contrat en Asie du Sud-Est.

"Le FA-50 est un excellent avion aux performances polyvalentes et j'ai été très impressionné par les installations de production coréennes et le statut opérationnel de l'armée de l'air lors de l'inspection sur le terrain", a déclaré le vice-ministre malaisien de la Défense, Datuk Muez.

La version malaisienne Selon le KAI, la Malaisie recevra une version améliorée du FA-50 qui comprendra une capacité de ravitaillement en vol et une gamme d'armes accrue. La livraison du premier avion est prévue en 2026. La Malaisie prévoit d'introduire 18 avions supplémentaires du même type que le FA-50, de sorte que le montant total pourrait passer à 36 avions.

KAI a déclaré que les performances et l'efficacité opérationnelle éprouvées du FA-50 sont très appréciées sur le marché de l'Asie du Sud-Est, notant que de nombreux opérateurs actuels envisagent d'étendre leur flotte alors que les pays voisins envisagent d'introduire ce type.


KAI T-50/FA-50 « Golden Eagle »

Le T-50 est un appareil école non armé, alors que le modèle FA-50 dispose d’un radar de tir israélien Elta EL/M2032, mais fabriqué sous licence en Corée du Sud par Lignex. Le T-50 « Golden Eagle » et largement dérivé du Lockheed Martin F-16 « Fighting Falcon » et dispose de nombreuses similitudes, les ingénieurs de KAI se sont largement inspirés de la production sous licence des F-16 pour la ROKAF. La gamme T-50 dispose par contre d’une avionique entièrement coréenne, mais couplée à un certain nombre d’élément d’origine américaine comme le GPS fournit par Honeywell.

En ce qui concerne l’avionique, le FA-50 dispose de deux écrans multifonctions en couleurs, d'un HUD et d'un système de manette HOTAS, d'une centrale inertielle laser/GPS Honeywell H-764G de CDVE à triple redondance et il est doté pour l’instant d’un radar Israélien Elbit EL/M-2032 à antenne mécanique.

Le plafond pratique est de 14.600 mètres (48.000ft) et la cellule est prévue pour une de durée de 8000 heures de vol. Question motorisation les deux versions sont dotées d’un General Electric F404-102 à double flux-produit sous licence par Samsung Techwin.

Actuellement, KAI a vendu 204 avions dans le monde : 104 de la série T-50 Indonésie 22, Irak 24, Philippines 12, Thaïlande 14, Pologne 48 et 84 de la série FA-50

Indonésie 20, Turquie 40, Pérou 20, Sénégal 4


Photos : FA-50 @ KAI Aerospace


Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page