top of page

La France & l'Allemagne sur le point de s'accorder sur le SCaF !


Un accord semble avoir été trouvé entre la France et l’Allemagne en ce qui concerne l’ambitieux programme du système de combat aérien de 6 ème génération SCaf. Les deux avionneur Airbus et Dassault Aviation, sont sur le point de passer formellement à l’étape suivante du projet au cours de laquelle sera construit l'avion de démonstration. Un accord devrait être conclut très prochainement.



Rappel


Lancé par Berlin et Paris en grande pompe en 2017, puis rejoint par Madrid, le programme SCaF le second projet d’avions de combat de 6ème génération lancé en Europe. Il a été conçu pour renforcer l'autonomie stratégique du continent, renforcer les liens politiques donner un nouveau souffle à l'industrie aérospatiale européenne.

Mais l’histoire semblait se répéter au sein des grands programmes militaires européens. Le problème repose toujours sur la maîtrise d'œuvre du système. Dans le cas présent il implique Dassault en tant que maître d’œuvre, mais qu'Airbus souhaite partager. Mais pour Eric Trappier cette question est hors de propos. On assiste depuis plusieurs mois à un profond désaccord sur la nature de la coopération entre Dassault, Airbus et dans une moindre mesure, l’espagnol Indra.

Dassaut Aviation aura la charge de travail du NGF sur les lots stratégiques et secondaires phase 1B, en tant maitre d'œuvre soit 38%.

Airbus obtient 62% (Allemagne 32%, Espagne 30%) : L'Allemagne va s'occuper de la conception des drones avec MBDA et Satnus, du Cloud avec Thales et Indra. De son côté l'Espagne aura la charge des technologies de furtivités et des capteurs avec Indra, Thales et l'Allemand FCMS. La motorisation sera du ressort d'une joint-venture entre Safran, MTU et ITP.

Les coûts de développement du programme SCaF sont estimés à près de 80 milliards d’euros.


Une porte de sortie


Lundi dernier à Berlin, le chef de l'association aérospatiale allemande, Mike Schoellhorn, chef de la défense et de l'espace d'Airbus, a signalé que la prochaine phase du SCaF était sur des bases plus sûres. "La France et l'Allemagne sont chacune convaincues de l'importance du SCAF", a-t-il déclaré. "Il n'y a pas d'alternative, ça doit marcher."

Il semble donc que cette fois Airbus et Dassault ont convergé en direction d’un accord, chacun ayant fait des concessions. Pour l’instant Airbus et Dassault n’ont pas fait de commentaire en ce qui concerne les détails des discussions.


Livraisons retardées


Une fois de plus le PDG de Dassault, Eric Trappier, a prévenu que les premiers aéronefs au standard initial ne pourront être livrés avant 2050.

De fait, le SCaF devrait être disponible 5 ans après le Tempest développé par le Royaume-Uni et l'Italie et la Suède. Le Japon pourrait prochainement intégrer le programme.

L’Europe se retrouverait-elle encore une fois en retard sur la nouvelle génération d’avions de combat ? La question devient encore plus importante car aux Etats-Unis Lieutenant Général Richard Moore, chef d'état-major adjoint pour les plans et programmes de l’US Air Force a déclaré que le prototype de l’avion de 6 ème génération du programme NGAD a volé dans le plus grand secret. Et d’ajouter que le NGAD deviendra le haut de gamme de l'USAF, tandis que le F-35 deviendra "le cheval de bataille".


L’Allemagne affine son plan



De son côté l’Allemagne affine son plan d’acquisition avec 36 avions de combat Lockheed Matin F-35A en plus des Eurofighter Quadriga commandés et prévoit donc le SCAf pour venir remplacer l’Eurofighter à l’horizon 2050. Le binôme du moment sera composé du F-35 et du SCaF.


Photos : 1 Image SCaF @ Dassault 2 Prévision pour l’Allemagne @ Luftwaffe



Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page