top of page

Essais de biokérosène à bord d’un NH90 !

C’est une première pour l’hélicoptère NH Industries NH90 qui a volé pour la première avec une turbine alimentée avec du biocarburant. Ce premier vol a été réalisé avec le soutien de Safran Helicopter Engines, TotalEnergies, Airbus Helicopters, la Direction Générale de l'Armement (DGA). Le combustible a été produit par TotalEnergies à partir d'huiles alimentaires usagées selon la technologie HEFA (Hydroprocessed Esters and Fatty Acids) et a une empreinte carbone quatre fois inférieure à celle d'un combustible fossile. En tant que tel, il répond à l'exigence d'abattement de 65 % de l'Union européenne pour les carburants durables.

Le vol

Ce vol d'essai a eu lieu le 3 février 2023 au centre d'expertise et d'essais DGA Essais en vol à Istres ; c'est une première pour un hélicoptère militaire avec une telle teneur en SAF, et sans aucune modification de moteur. Le carburant répond à l'objectif de l'industrie aéronautique d'accélérer la décarbonation sans apporter de modifications à l'avion, au moteur ou à l'infrastructure logistique (appelé carburant de remplacement). En décembre 2022, un banc d'essai sur le site de Bordes de Safran Helicopter Engines a validé l'utilisation de ce carburant sur le RTM322. Rappelons ici que l’usage de biocarburant n’est en soi un problème pour les moteurs. Par contre, le carburant doit lui répondre à des normes spécifiques et doit être certifié.


Motoristes au travail

Afin de certifié les biokérosènes (SAF), les motoristes travaillent d’arrache-pied depuis plusieurs années. Le français SAFRAN n’est pas en reste avec des travaux qui avancent dans ce sens.

Safran Helicopter Engines travaille à certifier les opérations de vol avec 100% de carburant SAF, tout en évaluant tout impact opérationnel avec ses partenaires et clients. Lorsqu'un niveau d'incorporation de 100 % est atteint, le SAF offre un potentiel de réduction des émissions de CO 2 de 80 %.


Turbine RTM322

La turbine RTM322 testée lors de ce test est l’une des plus utilisées au monde. En effet, la RTM322 équipe 60 % de la flotte mondiale d'hélicoptères avec Leonardo EH101/AW101 Merlin et 75 % des NH90 de NH Industries. En 2013, Safran Helicopter Engines a acquis l'intégralité du programme RTM322. Le moteur est désormais 100% Safran (ex Rolls-Royce) le constructeur français étant responsable à la fois de la production et du support produit. La certification de biocarburant pour ce type de moteur est devenu une priorité.



Le procédé HEFA

Le procédé HEFA (Hydroprocessed Esters and Fatty Acids), également appelé HVO (Hydrotreatment Vegetable Oil), est un carburant diesel renouvelable qui peut être produit à partir d'un large éventail d'huiles et de graisses végétales. Le terme HEFA ou HVO est utilisé collectivement pour ces biocarburants renouvelables à base d'hydrocarbures biogéniques. Le HVO est exempt d'aromatiques et de soufre et a un indice de cétane élevé. Il s'agit d'un carburant dit "drop-in", ce qui signifie qu'il est chimiquement équivalent au carburant diesel fossile et qu'il peut être utilisé dans les moteurs diesel existants sans parois de mélange technique. L'un des défis auxquels la production de HVO est confrontée est de trouver suffisamment de matières premières appropriées et durables.


Domaine d'utilisation principal

Le HVO est un carburant alternatif attrayant en raison du fait qu'il est chimiquement équivalent au diesel pétrolier et qu'il peut être utilisé dans les moteurs diesel sans les parois de mélange ou les modifications requises pour, par exemple, le carburant biodiesel. Cependant, les normes diesel européennes limitent le mélange HVO en raison des limites de densité et l'utilisation de 100% HVO doit être approuvée par le constructeur du véhicule. HEFA peut également être utilisé pour le biocarburant dans un mélange avec des carburants pétroliers jusqu'à 50 %. Plusieurs compagnies aériennes ont fait des essais avec des biocarburants sur des vols commerciaux.


Le fait que les propriétés froides du HVO peuvent entraîner l'obstruction des filtres à carburant et des injecteurs peut être un facteur limitant. Cependant, grâce à l'isomérisation du HVO, le point de trouble du carburant peut être ajusté, abaissant la température à laquelle la cire dans le carburant devient solide.


Système de distribution

Le HVO est un carburant liquide distribué sous forme de mélanges à faible teneur en diesel fossile qui sont vendus dans les stations-service des compagnies pétrolières. Étant donné que le HVO peut être mélangé avec du diesel fossile, des investissements dans un nouveau système de transport ou de distribution ne sont pas nécessaires.


Le HVO peut être produit à partir de nombreux types d'huiles et de graisses végétales. Cela comprend les triglycérides et les acides gras d'huiles végétales et le tall oil un coproduit de l'industrie des pâtes et papiers en plus de l'utilisation de graisses animales.

Le HVO est produit par l'hydrotraitement des huiles, dans lequel les huiles (triglycérides) sont mises à réagir avec de l'hydrogène sous haute pression afin d'éliminer l'oxygène. Les chaînes d'hydrocarbures produites sont chimiquement équivalentes au carburant diesel pétrolier. Le propane est généralement produit comme sous-produit. Les coûts d'investissement sont beaucoup plus élevés pour le HVO que pour la production de biodiesel, qui nécessite des usines de production à grande échelle pour permettre à la production d'être économique. La production peut être effectuée dans des usines autonomes ne produisant que du HVO ou dans des usines intégrées avec des combustibles fossiles.


Photos : 1 NH90 @ Armée de l'air 2 Procédé HEFA

1 434 vues

Kommentare


bottom of page