top of page

F-35, les Suisses se formeront en Arkansas !

Avec leurs collègues étrangers, les pilotes suisses iront se former sur le F-35 sur les installations du nouveau site d’entraînement de l’US Air Force en Arkansas.

F-35 @ USAF


Un nouveau site d'entraînement

Afin de répondre à la forte demande pour l’avion de combat de 5 ème génération, l’US Air Force à lancé un chantier en vue de la construction d’un nouveau centre d’écolage. Ce dernier, situé sur les installations de la base aérienne de la Garde nationale aérienne d'Ebbing à Fort Smith dans le nord-ouest de l'Arkansas, se prépare à accueillir cet automne les premiers pilotes de chasse du monde entier.

Le nouveau « hub » permettra à davantage de pilotes instructeurs des États-Unis,  le plus grand membre de la coalition sur F-35 avec plus de 2 400 avions en commande, de partager leur expertise avec un groupe tournant de pays qui ont moins d'expérience opérationnelle avec l’avion le plus avancé au monde.

Cette décision intervient après que plusieurs pays alliés et partenaires des États-Unis ont manifesté leur intérêt à organiser une formation sur les F-35 dans un centre de formation aux États-Unis. Le nouveau site doit venir pallier aux contraintes de capacités et d’espace aérien limitées rencontrées actuellement sur les installations de  Luke AFB . Ce nouveau centre de formation pourra accueillir jusqu'à 36 avions de combat à terme.

 

Apprendre des États-Unis peut rendre la coalition internationale plus efficace au combat, a déclaré le colonel David Skalicky, qui supervise le projet en tant que commandant de la 33e Escadre de chasse à la base aérienne d'Eglin en Floride. Les responsables militaires affirment que la familiarité peut s’avérer cruciale, si les pays doivent entrer en guerre ensemble. « Il s’agit réellement d’accroître les capacités de nos alliés et partenaires », a-t-il déclaré.

 

Des pilotes de F-35 en provenance d'Italie, de Norvège, du Danemark et des Pays-Bas s'entraînent déjà à la base aérienne Luke en Arizona,  la Belgique devrait également y commencer ses cours. Mais Luke n'a ni les ressources, ni l'espace nécessaires pour accueillir des élèves pilotes de plus d'une douzaine d'autres pays, ce qui a incité la coalition internationale à rechercher un autre site où les pilotes étrangers pourraient apprendre à gérer les systèmes complexes qui équipent le F-35.

Le nouveau site d’Ebbing, permettra de former complètement les pilotes en transition sur le F-35. Les pilotes étrangers qui se formeront sur le site sont tous des pilotes de combat qualifiés pour piloter des chasseurs, mais en tant que futurs pilotes pour leur pays respectif, ils découvriront pour la première fois le nouvel aéronef.

Une autre particularité du nouveau site consiste dans le fait qu’en règle générale, les militaires étrangers apprennent auprès des pilotes américains présents dans des bases qui exploitent déjà le même avion. Ce n’est pas le cas pour Ebbing, au cours duquel la formation sur F-35 deviendra la seule mission de vol sur place, soit un site entièrement dédié à la formation.

 

Des pilotes de différentes nations

Dans un premier temps, 24 Lockheed Martin F-35 seront stationnés sur la base, ce chiffre sera complété par la suite. L'US Air Force  indique qu'environ quatre pilotes obtiendront leur diplôme d'Ebbing en 2025, puis le nombre de pilotes en formation passera à trois douzaines de diplômés chaque année jusqu'à la fin de la décennie.

Selon le calendrier, la Pologne devrait être le premier utilisateur étranger du F-35 sur le campus en septembre prochain , suivie par les pilotes Finlandais, de l'Allemagne, de la Suisse et en provenance de Singapour dans les années à venir. Ils seront formés à travers le nouveau 85 ème groupe de chasse et du 57e escadron de chasse, qui devraient officiellement débuter sa mission à Ebbing, le 2 juillet prochain.

 

Selon le programme établit, les pilotes étrangers suivront un cursus de sept mois qui comprend l’emplois des commandes et aux tactiques spécifiques du F-35, lors de cours en classe et de sorties simulées, suivi de décollages et atterrissages virtuels aux combats aériens en tête-à-tête et aux offensives multi-avions. Puis le tout sera suivi d’opérations aériennes à bord de l’avion.

À partir de ce moment, les élèves pilotes se dirigeront vers l’attaque de surface et la suppression de la défense aérienne ennemie (SEAD/DEAD), ainsi que vers certaines missions plus élevées comme la contre-attaque offensive, l’escorte des attaquants et la participation à un ensemble de frappes.

Un certain nombre de pilotes étrangers suivront en plus une formation spécifique sur la base d’Eglin pour poursuivre leur formation, afin de devenir pilotes instructeurs en vue de construire leur propre filière d’instruction nationale.

 

Evolution prévue

Le nouveau site devrait encore évoluer dans quelques années avec une extension de l'espace aérien d'entraînement. L’USAF désire à cet effet y intégrer des émetteurs de menaces à faible coût ou du matériel reproduisant des systèmes de missiles sol-air, afin que les pilotes puissent apprendre à échapper aux défenses aériennes ennemies.

1 095 vues

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page