top of page

Berlin autorise la vente d’Eurofighter à l'Arabie Saoudite !

L’Allemagne est désormais disposée à autoriser de nouvelles ventes d’avions de combat Airbus Eurofighter à l’Arabie saoudite, a déclaré dimanche la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock. Retour sur ce changement de position.

Rappel

Il y a un peu plus de cinq ans, les deux pays ont signé un protocole d'intention visant à conclure l'accord pour 48 avions qui seraient ajoutés à la flotte actuelle de 72 typhons de KSA. Mais cet accord a heurté un obstacle majeur lorsque le Royaume-Uni a suspendu les ventes d'armes à l'Arabie saoudite en 2019, après que la Cour d'appel de Londres les a jugées illégales et a conclu que le gouvernement n'avait pas correctement évalué le risque de préjudice civil, lié à la critique de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite pour ses frappes aériennes au Yémen. Puis, le véto et venu de Berlin, le contrat de coalition de la coalition SPD-Verts-libéraux du chancelier Olaf Scholz, les écologistes  parti d’Annalena Baerbock  étant particulièrement fermes dans ce refus du fait du rôle de l’Arabie saoudite dans la guerre au Yémen.

 

Changement de position

«Nous ne nous voyons pas, en tant que gouvernement fédéral allemand, nous opposer aux considérations britanniques sur d’autres Eurofighter», a déclaré Annalena Baerbock lors d’un voyage en Israël, soulignant le rôle constructif joué par Ryad dans la crise sécuritaire au Proche-Orient depuis l’attaque du Hamas palestinien contre Israël le 7 octobre dernier. De plus, les récentes attaques des Houtis sur Israël ainsi que sur les navires internationaux ont finalement  fait réfléchir Berlin. « Le fait que l’Arabie saoudite intercepte désormais les missiles tirés par les Houthis sur Israël le souligne, et nous en sommes reconnaissants», a-t-elle ajouté. «Le fait que l’armée de l’air saoudienne utilise également des Eurofighter dans ce cadre est un secret de polichinelle», a poursuivi la ministre.

 

48 Eurofighter

La commande concerne donc 48 Eurofighter dont le prince héritier saoudien Mohammed Bin Salman a signé un protocole d'intention avec le gouvernement du Royaume-Uni. L'accord avait été annoncé lors d'une visite d'État de trois jours par le prince héritier Mohammed ben Salmane au Royaume-Uni, où les nations ont convenu d'un objectif de 65 milliards de livres de commerce et d'investissement mutuels dans les années à venir.

 

Eurofighter pour Riyad

On notera les améliorations suivantes avec le radar ECRS Mk2 transformera davantage le contrôle aérien de l'Eurofighter Typhoon, apportant une capacité de guerre électronique de pointequi permettra à l'avion de détecter, d'identifier et de suivre simultanément plusieurs cibles dans les airs et au sol. L'ECRS Mk2 dispose d'un réseau multifonctionnel (MFA) innovant qui peut effectuer à la fois des fonctions radar traditionnelles telles que la recherche et le ciblage, ainsi que des tâches de guerre électronique. Cela signifie que l'Eurofighter Typhoon pourra localiser et empêcher l'utilisation du radar d'un adversaire grâce à une puissante attaque de brouillage électronique, tout en restant hors de portée des menaces. Ce dernier sera installer dans une seconde phase à partir de 2030.

 

Le nouveau viseur de casque Striker II viendra également équiper les « Typhoon ».  Le Striker II est une solution de casque entièrement numérique avec une caméra de vision nocturne intégrée qui offre au pilote de combat d'aujourd'hui une vision nocturne exceptionnelle et une technologie de suivi des cibles.

Striker II a une capacité "plug and play" avec l'avion Typhoon, ce qui signifie que le casque peut être utilisé dans n'importe quelle norme d'avion Typhoon sans avoir besoin de changer le matériel de l'avion. En outre, la capacité de vision nocturne intégrée qui élimine le besoin de lunettes de vision nocturne séparées est un grand pas en avant pour le confort du pilote et fournit une solution de jour/nuit transparente.

 

Photo : Eurofighter saoudien@ RSAF

 

581 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page