top of page

Séoul va remplacer ses Lynx !

Les autorités sud-coréennes de la défense ont approuvé un projet d'achat de nouveaux hélicoptères d'opérations maritimes à l'étranger pour remplacer la flotte vieillissante d'hélicoptères de la marine de type Westland Lynx MK99/99A en service. Le Comité de promotion des projets de défense a approuvé le plan stratégique de base du projet d'une valeur de 2,23 milliards de dollars portant sur la période 2025 à 2032.  

Le Lynx en Corée du Sud

Le Westland Lynx est un hélicoptère militaire bimoteur polyvalent britannique conçu et construit par Westland Helicopters dans son usine de Yeovil. Initialement conçu comme un bateau utilitaire à usage civil et naval, l'intérêt militaire a conduit au développement de variantes navales et de champ de bataille. Le Lynx est entré en service opérationnel en 1977 et a ensuite été adopté par les forces armées de plus d'une douzaine de pays, servant principalement dans des rôles utilitaires sur le champ de bataille, anti-blindés, de recherche et de sauvetage et de guerre anti-sous-marine. Le Lynx est un hélicoptère entièrement acrobatique capable d’effectuer des boucles et des tonneaux. En 1986, un Lynx spécialement modifié a établi le record officiel de vitesse anémométrique de la Fédération Aéronautique Internationale pour hélicoptères (catégorie excluant les hélicoptères composés) à 400,87 km/h (249,09 mph), qui reste ininterrompu en 2017.Plusieurs variantes terrestres et navales du Lynx ont été produites ainsi que certains dérivés majeurs. Le Westland 30 a été produit comme hélicoptère utilitaire civil ; ce ne fut pas un succès commercial et seul un petit nombre fut construit dans les années 1980.

 

La Marine de la République de Corée (ROKN) de Corée du Sud a pris livraison du premier lot de 12 hélicoptères Mk.99 Lynx en 1990, un deuxième lot de 13 hélicoptères Mk.99A Super Lynx a commencé à être livré en 1999. Le premier lot de Lynx a ensuite été mis à niveau selon les mêmes normes que le deuxième lot, les changements comprenaient l'adoption d'un nouveau radar, FLIR et systèmes ESM. En 2013, l'administration sud-coréenne du programme d'acquisition de défense a annoncé sa sélection de l'AW159 Wildcat, les livraisons de 8 aéronefs ont été effectuées de 2015 à 2016. Ceux-ci seront utilisés pour des missions de recherche et de sauvetage, de guerre anti-sous-marine et de surveillance. Par manque de rayon d’action et de capacité de charge, une seconde commande n’a pas été passée. Le pays se tourne maintenant en direction d’une nouvelle machine.

Super Lynx Mk.99A, soit la version du Super Lynx pour la marine sud-coréenne, avec radar « Seaspray 3 » dans le radôme sous le nez, sonar plongeant et FLIR, pour les opérations anti-sous-marines et anti-navires. Douze ont été construits. Le Super Lynx Mk.99A est la version améliorée avec un rotor amélioré, avec 13 autres exemplaires construits.

 

Deux concurrents

Sans surprise, deux concurrents ont été préalablement sélectionnés, il s’agit du Sikorsky/LM MH-60R « Seahawk » et du NH90 du groupe NHIndustries.  La DAPA a déclaré que les nouveaux hélicoptères devraient renforcer les capacités anti-sous-marines et anti-surface de la Marine et serviront à répondre aux menaces posées par les missiles balistiques lancés depuis des sous-marins nord-coréens.

 

Sikorsky/LM MH-60R « Seahawk »

Le MH-60R « Seahawk » est un hélicoptère multimission, exploité par l'US Navy. On l'appelle également « Roméo ». Il s'agit d'un développement ultérieur du SH-60B « Seahawk, » lui-même basé sur le UH-60 « Blackhawk » de l'armée américaine. Le développement du MH-60R a commencé en 1993. Il a été conçu pour combiner les caractéristiques des hélicoptères de guerre anti-sous-marine SH-60B et SH-60F. Le MH-60R a été déployé pour la première fois en 2009.  Les principales missions du MH-60R « Seahawk » sont la guerre anti-sous-marine (ASW) et la guerre anti-surface (ASuW). Cet hélicoptère peut détecter et suivre les sous-marins et les navires de surface et attaquer avec des torpilles et des missiles. Les missions secondaires sont la recherche et le sauvetage, la recherche et le sauvetage au combat, le ravitaillement vertical, l'évacuation sanitaire, ainsi que l'insertion et l'extraction de forces spéciales.

Cet hélicoptère est exploité par un équipage de 4 personnes dans un rôle de lutte anti-sous-marine et un équipage de 5 personnes dans un rôle de guerre antisurface. Il peut également accueillir des passagers supplémentaires.

 

Le « Seahawk » dispose de systèmes de mission et de capteurs avancés. L'hélicoptère dispose d'un système d'autodéfense intégré, les capteurs numériques avancés comprennent le radar multimode, le système de mesures de soutien électronique, la caméra électro-optique/infrarouge (FLIR), les liaisons de données, les systèmes de survie des avions, le sonar plongeant et les bouées sonores. Le système de mission entièrement intégré traite les données des capteurs pour créer une image situationnelle complète de la surface de l’océan et du domaine sous-marin. Grâce à des connaissances exploitables, l’équipage peut suivre, cibler et engager des navires ou des sous-marins de manière efficace et efficiente.

 

Le MH-60R a des capacités offensives améliorées par rapport au SH-60B ou au SH-60F. Il possède des ailes tronquées et peut transporter deux torpilles aériennes légères Mk.46, Mk.50 ou Mk.54, deux missiles antinavires AGM-119B Penguin ou quatre missiles air-sol AGM-114 Hellfire. Une seule mitrailleuse de 7,62 mm ou 12,7 mm montée sur porte peut être installée.

 

Le MH-60R est équipé de deux turbomoteurs General Electric T700-GE-401C, développant 1 900 ch chacun. Le MH-60R possède un rotor principal repliable et une queue articulée, qui peut également être repliée. Cela permet de réduire l’empreinte à bord des navires. Les instruments et les affichages du cockpit sont similaires à ceux du MH-60S. Le MH-60R, ainsi que tous les autres hélicoptères de la série H-60 de l'US Navy, disposent d'un treuil de sauvetage pour les missions de recherche et de sauvetage. Pour les tâches de réapprovisionnement vertical, il peut être équipé d'un crochet de chargement d'une capacité de 2,7 t. Pour une autonomie étendue, cet hélicoptère peut transporter des réservoirs de carburant externes.

 

Le NH90 NFH

Le premier prototype du NH 90 a pris son envol le 18 décembre 1995, sa production démarre officiellement le 8 juin 2000. Le premier vol d’un hélicoptère de série se déroule le 15 septembre 2004 à Vergiate en Italie. L’hélicoptère va connaître de nombreux retards et surcoûts. En effet, la plus grande difficulté du programme consiste à regrouper sur une seule machine les caractéristiques d’un hélicoptère marine et celles d’un hélicoptère tactique de transport terrestre. Les deux versions du NH 90 et la future version destinée aux forces spéciales disposent sensiblement des mêmes caractéristiques techniques. Il existe trois versions du NH 90. Le TTH est destiné aux forces terrestres, le NFH aux forces de surface et le NH 90 FS pour les forces spéciales.

 

Le NH 90 TTH peut embarquer une vingtaine de soldats ou 2,5 tonnes de fret. Sa grande maniabilité grâce à ses commandes de vol électriques et les systèmes de vision nocturne des pilotes permet à l’hélicoptère de voler très vite même à basse altitude de jour comme de nuit. La rampe arrière permet un embarquement et débarquement plus rapide ainsi que l’emport de véhicules léger. En version MEDEVAC, le NH 90 peut emporter jusqu’à 12 civières. Le NH 90 NFH est capable de décoller et apponter dans des conditions météo dégradées grâce à sa grande maniabilité due à ses commandes de vol électriques. Équipé du radar European Navy radar développé par Thales, il est en mesure de détecter des cibles jusqu’à 370 km de distance sur 360° ainsi qu’un mode de détection de périscopes. Le NH 90 NFH est employé pour des missions anti-sous-marines avec la mise en œuvre d’un sonar trempé Flash et de bouées acoustiques et le tir de torpille MK 46 ou MU 90.

 

Le NH90 est le choix optimal pour les opérations modernes grâce à sa cellule entièrement composite avec une grande cabine, son excellent rapport puissance/poids et sa large gamme d'équipements de rôle. Il dispose d'un système de commandes de vol quadruplex fly-by-wire pour réduire la charge de travail du pilote et améliorer les caractéristiques de manipulation de vol. À ce jour, plus de 500 hélicoptères NH90, un mélange des deux variantes, ont été livrés dans le monde entier pour effectuer des missions dans un large éventail de conditions météorologiques et environnementales, sur terre et sur mer.

 

NHIndustries est la plus grande coentreprise d’hélicoptères de l'histoire européenne et est responsable de la conception, de la fabrication et du support de l'hélicoptère NH90, l'un des leaders de la dernière génération d'hélicoptères militaires. L'entreprise tire le meilleur parti de l'industrie européenne en matière d’hélicoptère et de la défense, détenue par Airbus Helicopters (62,5 %), Leonardo (32 %) et GKN Fokker (5,5 %).

 

 

Photos : 1 Lynx MK99A @ ROKAF 2 MH-60R@ Sikorsky/LM 3 NH90 NFH@ NHIndustries

 

 

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page