top of page

La Suède se prépare à se défaire de ses NH90 !

Après l’Australie et la Norvège, c’est la Suède qui prépare le remplacement de ses hélicoptères maritimes NH90 NFH de NHIndustries (NHI), tout en élargissant sa flotte d'hélicoptères terrestres Sikorsky UH-60M « Black-Hawk ». C’est un nouveau coup dur pour NHIndustries et pour l’image déjà écornée du NH90.


Le commandant suprême des forces armées suédoises, le général Micael Bydén, a confirmé cette annonce le 1er novembre dans le cadre d'une série d'améliorations de capacités planifiées, soumises pour examen au gouvernement suédois. "Il est proposé de renforcer la défense aérienne, entre autres, grâce à l'acquisition d'un nouvel hélicoptère opérationnel en mer et d'un hélicoptère opérationnel au sol supplémentaire", a déclaré le général Bydén, faisant référence à la désignation nationale de l'UH-60M en tant que HKP 16.

La flotte suédoise de NH90 devait être pleinement opérationnelle en 2008, mais des retards se sont accumulés et l’objectif n’est à ce jour pas atteint.


Rappel

C’est en 2015 que la division d’Airbus Helicopters de Donauwörth, a livré le premier hélicoptère NH90 destiné à la Marine suédoise, configuré pour des missions de lutte anti-sous-marine (ASM). Cet hélicoptère est doté d’un système de mission entièrement personnalisé comprenant un sonar trempé, un radar tactique et une cabine surélevée qui optimise l’espace intérieur disponible.

Au total, la Suède a commandé 18 hélicoptères NH90, dont 13 équipés pour les missions de recherche et sauvetage (SAR) et cinq en configuration ASM. Dans le cadre de la livraison effectuée ce jour, le FMV et le constructeur NHIndustries ont également signé un contrat portant sur la conversion de quatre hélicoptères NH90 SAR déjà livrés en configuration ASM. Suite à cette modification, la flotte de NH90 suédois comprend neuf hélicoptères dédiés à la lutte anti-sous-marine et neuf autres aux missions de recherche et sauvetage.


Les déboires du NH90 suédois


Mais comment en est-on arrivé là, en Suèdes ? Il faut malheureusement le reconnaitre, l’aventure suédoise du NH90 a tourné au vinaigre très rapidement. En 2001, la Suède a signé un contrat pour 18 hélicoptères qui devaient être livrés avant 2009. Neuf d'entre eux étaient de la version maritime (NFH : NATO Frigate Helicopter) pour la lutte anti-sous-marine et antisurface (ASW et ASuW), et neuf étaient destinés au transport tactique et à la recherche et au sauvetage (TTH: Tactical Transport Helicopter). Malheureusement, le constructeur d'hélicoptères NHIndustries s'est avéré peu fiable en matière de livraison. Le problème principal concerne la fiabilité des machines. En 2018, neuf ans après la date limite initiale pour le statut opérationnel, les 18 NH90 ont finalement été livrés, mais seuls cinq d'entre eux étaient pleinement opérationnels. Le reste est mis à niveau successivement. Ces retards et autres problématiques de mise à niveau successives ont eu raison du coût à l’heure de vol. Le NH90 est si cher à utiliser que la Suède ne peut pas se permettre de tous les utiliser. Selon le Ministère de la Défense suédoise le prix à l’heure de vol a atteint les de 18'154 USD (200 000 SEK) par heure et comprend également la maintenance et les pièces de rechange, ce qui s'est avéré être un point sensible pour le NH90. En comparaison, le « Black-Hawk » ne coûte que 3'630 USD (40 000 SEK) par heure.


Plus de Black-Hawk


Les déboires du NH90 font l’affaires une fois de plus du « Black-Hawk ». Une première commande d’UH-60 avait été passée en 2011 pour 15 hélicoptères américains équiper l’armée de l’air suédoise, afin de paliers aux retards de livraison du NH90. Ceux-ci ont été livrés l’année suivante. La Suède se dirige donc en direction d’une nouvelle commande de « Black-Hawk » dont le nombre n’a pas encore été divulgué. Il est fort probable que le pays remplace les 18 NH90 par autant d’UH-60 dans un premier temps.



Photos : 1 NH90 suédois 2 Black-Hawk suédois @ SwaF



32 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page