top of page

L'Azerbaïdjan commande des JF-17 « Thunder » !

L'Azerbaïdjan et le Pakistan ont conclu un accord portant sur un montant de 1,6 milliard de dollars pour l'acquisition d'avions de combat JF-17 « Thunder » Block-III, marquant le plus grand accord d'exportation du Pakistan à ce jour. 

JF-17 "Thunder" Block II Pakistan Air Force @ PAF


Un accord historique

La décision de l’Azerbaïdjan d’acquérir un premier lot de 8 avions de combat JF-17, avec une option portant sur 8 autres appareils, est historique pour le Pakistan. L'accord complet couvre les avions, la formation des pilotes et les munitions.

 

Pour le Dr. Mehmood ul Hassan Khan, responsable du programme JF-17 au sein du Pakistan Comlex (PAC) : « les caractéristiques avancées du JF-17 Block-III, y compris les derniers systèmes d'avionique et de guerre électronique, et sa capacité à transporter des missiles air-air à courte portée PL-10E ont affirmé sa compétitivité par rapport à ses homologues régionaux les MiG et les Sukhoi. ».

 

Le JF-17 « Thunder » Block III 

Le JF-17 « Thunder » (Pakistan) ou FC-1 « Xiaolong » (Chine) est une association sino-pakistanaise. Conçu en Chine par le constructeur d’Etat AVIC, il est cofinancé par le Pakistan et produit par Pakistan Comlex (PAC). Chasseur monoréacteur propulsé par une version chinoise du réacteur RD-93, dérivé du RD-33 russe, qui équipe le MiG-29. L’avion a effectué son premier vol en septembre 2003. Avion multirôle d’un faible coût, soit environ 20 millions de dollars, il est équipé d’une avionique moderne par rapport aux A-5C et F-7P (dérivés des MiG-19/21).

JF-17 "Thunder " Block III@ PAC


Le nouveau standard Block III comprend un affichage tête haute holographique grand angle Aurora EHUD-2, soit le même qu'utilisé dans le J-20 chinois. L’avion peut compter sur une nouvelle suite de guerre électronique intégrant un système d'avertissement d'approche de missile aéroporté S740 monté sur le J-10C chinois. Cette fois une sonde de ravitaillement en vol est installée d’origine et l'avion dispose de nouveaux phares d'atterrissage à LED. 

Pour résoudre les problèmes de moteur rencontrés par l'ancienne variante qui a conduit le Myanmar à clouer sa flotte, le JF-17 Block III intègre un nouveau moteur, peut-être un dérivé amélioré du RD-33MK ou du WS 10A. Cette mise à niveau améliore les performances et l'agilité, permettant des vitesses supérieures à Mach 2.

 

En matière de détection, l’avion doit intégrer un nouveau radar à balayage électronique actif (AESA) 3D en bande X KLJ-7A de l'Institut de recherche en technologie électronique de Nanjing (NRIET) fabriqué en Chine pour remplacer le radar multifonction à impulsions Doppler en bande X KLJ-7V2 à balayage mécanique. Le système radar amélioré étend considérablement la portée de détection et les capacités de ciblage multiple de l’avion, présentant ainsi une résilience accrue au brouillage, un atout inestimable dans les scénarios de conflit modernes.

Le JF-17 Block III intègre un viseur de casque dont l’origine n’est pas encore confirmée. Selon certaines sources pakistanaises, l’avion devrait également être équipé d'un point dur de fuselage supplémentaire destiné à transporter une nacelle de ciblage WMD-7. 

La Pakistan Air Force (PAF) reçoit 50 JF-17 au nouveau standard Block III au rythme de 12 par an à partir de 2022.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page