top of page

Bonnes perspectives pour le trafic passagers !


L'Association du transport aérien international (IATA) a publié des données sur la demande mondiale de passagers pour janvier 2024, indiquant un bon début d'année. Ces premiers chiffres confirment également la bonne reprise du marché.


Les chiffres

 La demande totale, mesurée en passagers-kilomètres payants (RPK), a augmenté de 16,6 % tandis que  la capacité totale, mesurée en sièges-kilomètres offerts (ASK), a augmenté de 14,1 %, le coefficient d'occupation était de 79,9% (+1,7pt).

La demande internationale a augmenté de 20,8 %, la capacité a augmenté de 20,9% et le coefficient d'occupation est resté à 79,7% (+0,0pt). La demande intérieure a augmenté de 10,4 %.  Lla capacité est en hausse de 4,6% et le coefficient d'occupation est de 80,2% (+4,2pt).

 

« L’année 2024 démarre fort malgré les incertitudes économiques et géopolitiques. Alors que les gouvernements cherchent à renforcer la prospérité de leurs économies au cours de l’année électorale la plus chargée de tous les temps, il est essentiel qu’ils considèrent l’aviation comme un catalyseur de croissance. L’augmentation des impôts et une réglementation onéreuse constituent un contrepoids à la prospérité. Nous nous tournerons vers les gouvernements pour qu'ils adoptent des politiques qui aident l'aviation à réduire ses coûts, à améliorer son efficacité et à progresser vers zéro émission nette de CO2 d'ici 2050 », a déclaré Willie Walsh, directeur général de l'IATA

 

 

Marchés des passagers internationaux

Les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique ont vu leur trafic augmenter de 45,4 % en janvier 2024 par rapport à janvier 2023, poursuivant ainsi la reprise rapide de la région après la levée des restrictions liées à la pandémie. La capacité a augmenté de 48,1 % et le coefficient d'occupation a diminué de 1,5 point de pourcentage à 82,6 %. Le taux de croissance exceptionnellement fort est en grande partie imputable à la Chine, qui commençait à lever les restrictions de voyage liées au COVID-19 en janvier 2023. La reprise des principales routes internationales à destination et en provenance de l'Asie-Pacifique est encore à la traîne, mais des routes telles que l'Asie-Moyenne L’Est a dépassé les niveaux d’avant la pandémie.

 

Le trafic des transporteurs européens en janvier 2024 a augmenté de 10,8 % par rapport à janvier 2023. La capacité a augmenté de 10,7 % et le coefficient d'occupation a légèrement augmenté de 0,1 point de pourcentage pour atteindre 77,3 %. Les liaisons entre l’Europe et l’Amérique du Nord ont rebondi particulièrement fortement après la pandémie et sont en hausse de 6,5 % par rapport à janvier 2020.

 

Les compagnies aériennes du Moyen-Orient ont enregistré une augmentation de 16,2 % de leur trafic en janvier 2024 par rapport à il y a un an. La capacité a augmenté de 15,7 % et le coefficient d'occupation a grimpé de 0,4 point de pourcentage pour atteindre 79,9 %.

 

Les transporteurs nord-américains ont enregistré une augmentation du trafic de 12,3 % en janvier 2024 par rapport à la période 2023. La capacité a également augmenté de 13,7 % et le coefficient d'occupation a diminué de 1,0 point de pourcentage pour s'établir à 79,4 %.

 

Le trafic des compagnies aériennes d'Amérique latine a augmenté de 17,9 % par rapport au même mois de 2023. La capacité en janvier a augmenté de 13,2 %, faisant grimper le coefficient d'occupation de 3,4 points de pourcentage à 86 %, le plus élevé parmi les régions.

 

Les compagnies aériennes africaines ont vu leur trafic augmenter de 18,5 % en janvier 2024 par rapport à il y a un an. La capacité de janvier a augmenté de 19,2 %, entraînant une baisse du coefficient d'occupation de 0,4 point de pourcentage à 73,3 %, le plus bas parmi les régions. (Sources: IATA).

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page